Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
AUDIOS
 
 
«Le Sénégal va dans le gouffre»
Publié le : Mardi 12 Novembre 2019 - 12:29 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 1 - Consulté : 1814 Imprimer

Lever 55 milliards sur le marché financier pour une grande entreprise, à fortiori , un Etat n’est pas de la mer à boire. Mais le Sénégal sous ajustement, qui a fait l’effort d’augmenter les prix de quelques produits à la consommation et de baisser quelques dépenses, sous la houlette de la Banque mondiale pour le rééquilibrage des comptes du Trésor public doit nécessairement arrêter tous les projets qu’il finance et surtout ne pas engager d’autres. C’est ce que préconise l’Economiste Meissa Babou pour faire face aux engagements exigibles.

L’économiste Meissa  Babou, enseignant à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) interpellé sur les 55 milliards de francs CFA que l’Etat du Sénégal vient de lever sur le marché financier de l’Union monétaire ouest africaine (Umoa), s’en désole et cloue au pilori l’ancien ministre de l’Economie, des Finances et du Plan Amadou Ba, qui a pourtant été longtemps alerté par les avisés aux fins de limiter les interminables Eurobonds levés sur le marché financier. Pour s’en convaincre, il a tenu à rappeler ceci : «Six (06) mois avant la dernière présidentielle, alors invité à Sud Fm je parlais déjà d’une banqueroute si l’on n’arrêtait pas le ministre Amadou Ba. Aujourd’hui, le temps  m’a donné raison. Nous sommes en train de subir les conséquences des actions d’autorités qui ne comprennent que dalle». A l’en suivre: «Le ministre a enfoncé le pays dans des projets inutiles comme le Train Express régional, l’autoroute Ila Touba…». De mémoire, convoque l’économiste pour étayer son propos. «La Banque mondiale a toujours conseillé le Sénégal. Par exemple avec le Ter, la Banque mondiale n’était pas d’accord. Et quand le Sénégal a levé 1200 milliards sur le marché financier, la Banque mondiale avait recommandé à celui-ci (Sénégal) de garder la moitié pour 2019. Mais, Amadou Ba répondait en ces termes: Nous sommes un pays souverain».

Le Sénégal sera absent sur le marché financier pour un temps

Cette posture assez dommageable, fait-il savoir, «nous a amené à payer cash. Aujourd’hui, nous en sommes à une situation de déséquilibre budgétaire, voire de déficit budgétaire. Et lorsque le pays est dans une telle situation, la Banque mondiale vous freine». D’ailleurs, ajoute-t-il: «Le Sénégal ne pourra plus aller sur le marché financier sans autorisation du Fonds monétaire international (Fmi). Nous sommes sous-ajustement. Parce que nous sommes incapables de payer la dette. Et tant que cette situation n’est pas réglée, aucun accès au marché financier ne sera autorisé par le Fmi».  

Le social freine le développement

Selon l’économiste, «notre développement est freiné par le social. Et ce qui est dommage dans cette affaire, c’est le mal-vivre noté chez les Sénégalais. Les Sénégalais ne se retrouvent plus parce qu’au niveau social, la situation est difficile au niveau des écoles, des hôpitaux, et particulièrement pour les universités. Par exemple, cette année, l’Etat aura de sérieux problèmes pour orienter tous les nouveaux bacheliers dans les universités. Parce que les universités ne sont pas capables d’absorber tous ces bacheliers».   

Tous les projets doivent être arrêtés, excepté les projets clés en main

A la situation actuelle, l’économiste préconise ceci: «Tous les projets où l’Etat finance doivent être arrêtés. Et seuls les projets financés clés en main doivent continuer».  Et de dire dans la foulée : «Aujourd’hui encore, l’Etat engage un projet social appelé Bus Rapid Transit (Brt) sans avenant de 300 milliards de francs CFA, lequel sans doute arrivera à plus de 600 milliards. Nous l’avons vu avec le Train Express Régional (Ter) qui, au départ tournait autour de 800 milliards, mais aujourd’hui il avoisine plus de 1500 milliards». Aujourd’hui, conseille-t-il: «Le seul projet bon, c’est le projet Ila Kaolack. Parce que ce sont les Chinois qui financent clé à main».

L’absence de planification est contre performante

Très déçu par cette situation, Meissa Babou dira: «Il n’y a aucune planification dans nos politiques publiques. Les gens font des projets par copinage à l’image du projet Ter. Donc, pas même de vision. Ce sont des investisseurs qui viennent nous faire des propositions comme ça. Et très souvent, ces projets ne rentrent pas dans notre vision de développement». Et l’économiste de déconseiller: «Il faut que les gens arrêtent d’engager l’Etat dans des projets où le seul but visé est l’intérêt personnel. Tout doit être planifié avant. Ce qui n’est pas le cas pour bon nombre de projets engagés ».

 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (1)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Nabou - 12/11/2019 - 13h 38  
MACKY n a aucune vision pertinente. Tous les projets entamés depuis 2012 ne sont pas prioritaires pour le développement du SENEGAL, mais ils sont rentables pour ses poches et celles de ses proches. Le niveau de corruption au sommet de l état dépasse l entendement, avec en prime la mort programmée des entreprises sénégalaises. Les projets à milliards vont ruiner le SENEGAL et enrichir quelques sénégalais. Pauvre de nous !!!
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre e-mail
   
Votre commentaire
 
   
 
AUTRES AUDIOS
Le camp Sékou Mballo cédé aux chinois à 4 milliards Cfa : L'État déloge le Gmi
Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly à Mansour Faye: « vous êtes un premier ministre de fait »
Mamadou DIOP Decroix à Mansour FAYE : «vous faites des postes de santé mais où est le ministre de la santé ? »
Budget 2020 : 9,5 milliards pour le développement industriel
Mansour Faye vaut 1000 milliards, soit près 1/4 du budget national
Hausse des prix de l’électricité: les ménages, pris entre mille feux!
Seynabou Ndiaye Diakhaté, présidente de l’Ofnac se prononce sur les déclarations de patrimoine
Arrestation de Guy Marius et Cie : Abdoul Mbaye exige des poursuites contre le préfet de Dakar
Assemblée nationale : un assemblage d'insalubrités
Le Sénégal emprunte 200 milliards l'(Uemoa)
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 136413 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 93519 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 69236 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 59058 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 58511 fois
 
   
POSTS ADAMA GAYE
Au secours, sociologues !
CONTRIBUTIONS
LETTREA GUY MARIUS SAGNA, DR BABACAR DIOP ET LES AUTRES…
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 04 décembre 2019
AUTRES AUDIOS ...
Grand reportage sur l'exploitation du Zircon à Niafrang
 
SCANDALES D'ETAT
   
Le contrat Akilee, un scandale qui secoue la Senelec
05/12/2019 - 12:55
Ministère de l’hydraulique: Un demi-milliard Fcfa envolés
05/12/2019 - 11:48
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo ....Quand Birama traitait les étudiants de fils de pute...
12/09/2019 - 09:48
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Lettre ouverte au président Macky Sall
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 04 décembre 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
LETTREA GUY MARIUS SAGNA, DR BABACAR DIOP ET LES AUTRES…
09/12/2019 - 11:15
Le Sénégal de Senghor à Macky Sall : 60 ans d’ajustement structurel, d’in ...
09/12/2019 - 08:38
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Grand reportage sur l'exploitation du Zircon à Niafrang
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017