Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
AUDIOS
 
 
Insulter le président de la république, c'est outrager le Sénégal
Publié le : Samedi 20 Avril 2019 - 09:55 - Source : dakarmatin - Commentaires : 19 - Consulté : 1840 Imprimer

Mégère”, “dictateur aux c… molles”, illégitime type avec des copeaux qui lui servent de neurones…”, et j'en passe et des meilleurs. En lisant ces mots d'une violence rare signés Adama Gaye dans une tribune d’une tout aussi rare brutalité intitulée “La mégère Macky a parlé! ”,” ma réaction soudaine a été de m'interroger sur les raisons explicatives d'un tel abaissement et d'un tel déchaînement de haine. Je me garderai bien de donner des leçons ou de m'ériger en procureur  pour jeter l'opprobre médiatique sur un grand intellectuel et une aussi grande figure du journalisme comme vous. Je n'en ai ni l'intention, ni la légitimité et encore moins les moyens.

Mais en tant que citoyen et confrère, je suis en droit de m'indigner face aux attaques obscènes et injurieuses contre le Président de la République. J'ai trop longtemps hésiter avant de me résoudre à reprendre au tout début de mon papier, les citations contenues dans votre contribution, car je crois que que l'institution présidentielle mérite le respect de chaque citoyen Sénégalais. Quand les injures, les insultes, les calomnies et les allusions de bas de ceinture prennent le pas sur le débat intellectuel, nous fragilisons notre démocratie. Chaque citoyen de surcroît journaliste, peut critiquer la gouvernance de Macky Sall, mais le respect dû à la fonction de chef de l'état s'impose à tous. Parce qu'il incarne le Sénégal, insulter l'incarnation de la Nation que les Sénégalais se sont constitutionnellement choisis, c'est outrager le pays. C'est inexcusable et inacceptable d’offenser le peuple du Sénégal.

 

L'excès et la violence obscène de votre diatribe contre l'institution présidentielle est aussi une atteinte à la dignité de la personne de Macky Sall, qui est aussi un mari et un père de famille. Et nous devons tous nous faire à l'obligation qu'on ne peut tout dire ou tout écrire, pour je ne sais quelle raison. Parce qu’absolument rien ne justifie un tel déferlement de haine sur un homme, fut-il un adversaire politique.

 

Certains pourraient grandement s'étonner de me voir défendre Macky Sall, mais c'est la sacralité de  l'institution que nous nous devons de protéger.

Depuis bientôt sept ans que je jette un regard critique sur la gouvernance de Macky Sall. Ma dernière publication intitulée “Macky II, le risque pour le Sénégal de prendre encore 5 ans ferme” est la preuve que je n'ai jamais cherché et n'essaie surtout pas d'entrer dans les bonnes grâces de son régime. J'ai  arbitrairement été affecté et maintenu à Tambacounda depuis un septennat pour des raisons purement politiciennes, mais j'ai toujours refusé la compromission et la pratique révérencielle et utilitaire du journalisme. Histoire de rester en exacte coïncidence avec une certaine idée de l'éthique de notre métier mais aussi et surtout parce qu’aucune promotion, aucune prébende ne mérite qu'on brade sa conscience.

 

Mais je n'accepte pas de me satisfaire des outrances attentatoires à la dignité et la personnalité de n'importe quel concitoyen, y compris celles du Président de la République. Quel qu'il soit.

 

Mr Gaye, vous avez visiblement fait de votre anti-mackysme un engagement politique. Vue votre expérience, adossée à votre immense talent de journaliste, vous auriez pu opté pour la commodité et le confort en vous rapprochant de Macky Sall. Mais vous avez fait le choix de vous mettre en situation de contre pouvoir. Votre posture mérite respect et considération parce qu'elle est exemplaire et courageuse. A chacun son combat. Et je pense humblement que le vôtre ne devrait pas se livrer dans l'arène de la diatribe vulgaire mais dans la fabrique de ces penseurs libres qui manquent si cruellement à notre pays.

 

Confraternellement

Malick SY

 

 

 

 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (19)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Citizen - 19/04/2019 - 17h 56  
En tout cas Macky montre d'énormes faiblessses sur le plan intellectuel.
Ndew - 19/04/2019 - 19h 00  
Il s'adresse au president de L'APR
Bounkhatab - 19/04/2019 - 20h 43  
ADAMA GAYE INTELLECTUEL ??? POUAH,
Euh - 19/04/2019 - 20h 48  
je n'ai pas tout lu mais, au dernier paragraphe, le:" VOUS AURIEZ PU OPTé" m'a TUER..
Mamadou - 19/04/2019 - 23h 10  
Arrêtons de faire la morale aux autres, la liberté d'expression n'est pas un vain mot, elle est inscrite en lettres d'or dans notre Constitution et garantie par Celle-ci. Macky Sall n'a aucun respect pour les Sénégalais y compris Adama Gaye. Un president qui ment délibérément a son peuple, utilise les forces de l'ordre pour le matter, limoge son ministre de l'energie pour avoir défendu les intérêts du Senegal dans le dossier du pétrole, emprisonne injustement ses adversaires politiques, et manipule le processus electoral pour confisquer le pouvoir ne mérite pas notre respect.. Adama, J'AIME!.
Oumar kane - 20/04/2019 - 01h 50  
Moi je suis bien d'accord avec Mr adama gaye, macky n'a aucun respect pour nous, pourquoi en aurions nous pour lui, il nous emmerde. L'institution présidentielle ne vaut rien du tout parcequ'elle est usurpée et volée, Mr sy va chercher d'autres arguments pour défendre ce badolo venu au pouvoir par pure accident du destin, macky n'est légitime et ne le sera jamais, qui veuille l'insulter qu'il l'insulte parcequ'il le mérite et puis lui n'arrête pas de nous insulter, qu'il aille au diable.
Gorgui - 20/04/2019 - 12h 08  
Il faut apprendre à respecter les Sénégalais ! Apprendre à garder son pantalon bien attaché lorsque l'on est censé représenter 14 millions de sénégalais ! Il faut arrêter d'humilier les Sénégalais chaque fois que l'on est en face d'un français ou d'une française!z
Xeme - 20/04/2019 - 12h 14  
Toutes ces théories ne sont valables que pour un président légitime, élu par le peuple, et non pour un fraudeur qui s'installe à la tête d'un état par le force, ne donnant au peuple, comme alternative que la guerre civile.
Non - 20/04/2019 - 16h 04  
Monsieur Malick SY je comprends votre posture. Vous êtes un journaliste et intellectuel honnête et vous voyez bien qu’aucun commentaire ne vous le dénie. Néanmoins vous être trop respectueux et un peu naïf raison pour laquelle vous pensez que le discours responsable peut marcher face à ce semblant d’être humain qui nous dirige. Seuls les mots durs mais surtout les actes vigoureux sur le terrain pourront le ramener à la raison.Je ne tiendrais jamais les propos de Adama Gaye parce ce président peut être mon père mais je ne le blâmerais pas non plus. L’homme qui nous dirige n’a aucun égard et aucune considération pour nous et mérite qu’on lui rende la pareille.Sur un tout autre registre je pense qu’il faut être aujourd’hui plus ouvert à certains types de discours dans l’espace public. Le monde évolue, on y peut rien sinon on risque de périr tous derrière les barreaux. Une fille a osé insulter plubiquement toute une communauté et pourtant celle ci n’a pas négativement réagi. L’affaire s’est tassée et c’est tant mieux. Je n’en veux pas à cette fille malgré tout et je constate que cette communauté a montré un bel exemple de tolérance. Il ne faut pas pousser le président à vouloir emprisonner pour ces propos qui ne blessent que ceux qui leur donnent de l’importance.
Maodo - 20/04/2019 - 19h 51  
Monsieur Malick Sy peut-être que vous êtes sincère et Maky en sera sensible. Mais ce type d'argument a fait de nous un peuple soumis qui ne parvient pas à décrocher du sous-développement. Quand on est dans un pays où le président se donne le droit de ne pas respecter la loi et le droit, de mater toute opposition, d'emprisonner tout opposant pouvant lui causer de l'ombre, d'utiliser la justice et les forces de l'ordre pour empêcher toute protestation, de truquer les élection législatives et présidentielles, ce serait complétement naïf de conseiller le respect absolu de la fonction présidentielle. Le respect ne s’impose pas. Mais il se mérite. Foccart le monsieur Afrique de De Gaulle disait de nous qu'il peut nous imposer n'importe quel président. On voterait même si on nous présente un âne comme candidat. Aucun développement, aucun progrès économique ne s’est fait dans la passivité et le respect aveugle et irresponsable d’une soi-disant légitimité électorale. Parce que les personnes bien informées savent que l’élection présidentielle a été une farce. Et c’est notre passivité qui l’a permise. Cette passivité va dans le même sens que votre raisonnement. Ce qui se passe en Algérie, au Soudan et dans bien d’autres pays ne pourra jamais se passer au Sénégal à cause de cette mentalité d’un peuple qui continue à subir les séquelles d’une longue période coloniale fait de soumission et d’apartheid raciale. Nous sommes prêts à tout accepter pour avoir la paix. Mais la conséquence sera la servitude et l’ignorance généralisée qui poussent des milliers de nos jeunes dans les bras d’esclavagistes libyens ou de passeur sans scrupules. Tant que nous continuons à être de simples spectateurs de notre destin personne ne se sacrifiera notre place
Dodds - 20/04/2019 - 23h 58  
"Quand les injures, les insultes, les calomnies et les allusions de bas de ceinture prennent le pas sur le débat intellectuel, nous fragilisons notre démocratie." Cette affirmation gratuite n'est que mensonge et connerie."je crois que que l'institution présidentielle mérite le respect de chaque citoyen Sénégalais." Signe typique des gens inintelligents qui ne savent pas qu'on ne respecte pas le verre mais plutôt l'eau bénite qu'il contient. S'il contenait des eaux usées, on ne le prendrait pas tête baissée avec deux mains."(...) est aussi une atteinte à la dignité de la personne de Macky Sall, qui est aussi un mari et un père de famille."Pauvre con, donneur de leçons. Vas écouter ce que les français qui vous ont enseigné les notions d'institution, de république disent de leur président. Ce sont ces considérations rétrogrades récitées en longueur de journées par des pseudo intellectuels non cultivés qui étranglent ce pays. Pauvre de nous.
Sauvageon - 21/04/2019 - 01h 21  
ETRANGE,QUAND L AUTEUR DE L ARTICLE VOUS DIT QU IL N EST PAS CIVILISE D INSULTER COMME UN GALOPIN ,ON LUI DIT QUE C EST BON D INSULTER QUAND IL S AGIT DE MACKY SALL?
Ibra - 21/04/2019 - 12h 32  
Le pion de la france ne sera jamais mon président
Jules - 21/04/2019 - 12h 52  
MACKY MERITE LA POTENCE.
Ibra - 21/04/2019 - 19h 17  
Le pion de la france ne sera jamais mon président
Assanediouf - 23/04/2019 - 18h 37  
Texte ecrit avec beaucoup de hauteur.Rien ne peut justifier les insultes
SENTENCE - 25/04/2019 - 21h 07  
MACKY SALL EST LE PROTYPE DE LA NULLITE DE LA MEDIOCRITE QUELQU'UN D'ARROGANT . SUFFISANT . UN VRAI CHIEN . UN MANOEUVRIER . UN VRAI CHIEN . IL EST INDIGNE . SANS AUCUN SCRUPULE . UN MENTEUR . ETC...
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre e-mail
   
Votre commentaire
 
   
 
AUTRES AUDIOS
Vidéo-Adama Gaye réagit chez lui au micro de Buur Guėdė
HGS: Touba regrette les dissensions entre foyers religieux et relève beaucoup d'erreurs de Iba Der Thiam et Cie
Audio - Les premiers mots du journaliste Adama Gaye à sa sortie de Rebeuss: "j’ai honte de la mémoire institutionnelle de mon pays"
Adama Gaye obtient la liberté provisoire !
Une fuite de gaz s'est produite aux Ics
Le Cadre Unitaire des Retraités du Sénégal réclame le départ Mamadou Sy Mbengue, et de Racine Sy
Kaffrine: Un enfant meurt noyé dans un bassin de rétention
Affaire de la caisse d’avance: une demande de libération conditionnelle pour Mbaye Touré et Yaya Bodian déposée ce vendredi
Le gouvernement au bord de l'impasse
Affaire des 94 milliards: Birahime Seck " Le procureur doit s'autosaisir "
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 127372 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 89791 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 65647 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 55934 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 55331 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 18 septembre 2019
AUTRES AUDIOS ...
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
 
SCANDALES D'ETAT
   
Marchés au Sénégal :Le CITP de Seydou Kane, proche de Macky Sall, veut sa par ...
13/09/2019 - 12:32
De nouvelles révélation sur l'affaire Pétro-Tim
02/09/2019 - 11:00
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo ....Quand Birama traitait les étudiants de fils de pute...
12/09/2019 - 09:48
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Sénégal, ce pays aux bonimenteurs...
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 18 septembre 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
« Une histoire générale du Sénégal », déjà des contestations !
19/09/2019 - 12:19
Compromis ou compromission?
19/09/2019 - 07:10
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017