Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
AUDIOS
 
 
Me Ciré Clédor Ly : "La loi est tordue et traumatisée"
Publié le : Lundi 21 Janvier 2019 - 22:12 - Source : seneweb - Commentaires : 2 - Consulté : 2114 Imprimer

La décision du Conseil constitutionnel invalidant la candidature de Khalifa Sall à la présidentielle de 2019 ne surprend guère Me Ciré Clédor Ly, un des conseils de l'ex-maire de Dakar. Joint par téléphone par Seneweb, l'avocat, qui se trouve présentement à Abuja (Nigeria), considère que la "loi n'a pas été seulement tordue, elle a été traumatisée".

"La décision du Conseil constitutionnel comme celle de la Cour suprême n'ont nullement surpris, car nul n'ignore que l'État avait mis en place des réformes, six mois avant le déclenchement du processus électoral, pour éliminer les challengers qui pouvaient gêner le chef de l'État, candidat à sa propre succession."

La réaction est de Me Ciré Clédor Ly. Selon l'avocat, la justice, qui devait être au-dessus de tout soupçon, devient l'instrument chargé de manipuler la loi pour ce faire.

"Elle a été très médiocre dans l'exécution de cette tâche qui, finalement, a permis aux Sénégalais et à la communauté internationale d'avoir la preuve de l'évidence qui est d'écarter, par un coup de force, avec brutalité, Khalife Ababacar Sall de la compétition électorale", s'indigne-t-il.

Me Ly poursuit : "La loi n'a pas été seulement tordue, elle a été traumatisée par les juges qui ont battus tous les records de traitement rapide des procédures dans l'histoire judiciaire africaine, pour mettre en exécution le complot judiciaire. Les décisions renduesn'ont été que le reflet du reniement des sacerdoces et la trahison de la foi du juge, et cela, non plus, ne m'a pas surpris du tout, car le Sénégal a rompu les amarres de l'État de droit depuis l'aube de la seconde alternance et a choisi la brutalité et la répression policière et judiciaire, prémisses d'une gouvernance autoritariste et fasciste."

"Khalifa est toujours candidat"
L'avocat de Khalifa Sall estime que "la justice au Sénégal est devenue un facteur de déstabilisation du système démocratique". Il ajoute : "Les juges en assumeront l'entière responsabilité dans l'histoire pour haute trahison en tant que comploteurs contre leur propre nation."

À en croire Me Ciré Clédor Ly, "Khalifa Sall est victime, comme tous les Sénégalais à qui le Conseil constitutionnel a privé du droit élémentaire de faire le choix libre d'un candidat pour présider aux destinées du peuple, par la restriction des candidats et la canalisation de choix".

Toutefois, avertit son avocat, l'ex-maire de Dakar "n'abdique pas" dans ce combat. "Il est toujours candidat, à son avis, car il remplit les conditions posées par la constitution et son dossier électoral comporte toutes les pièces exigées par le code électoral, n'étant privé par aucune décision de justice de ses droits politiques."

Me Ly interpelle la communauté internationale "sur les dérives de l'État du Sénégal et sa justice qui tente d'exercer sur lui une violence illégitime".

Whatsapp Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (2)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Aly diba - 24/01/2019 - 09h 25  
Pourtant y'a beaucoup de détenu dans prisons et pourquoi toujours on entend des revendications pour khalifa salle et Karim Wade ? Ainsi ces détenus ont des droits de libertés comme eux (politiciens)
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre e-mail
   
Votre commentaire
 
   
 
AUTRES AUDIOS
Mbaye Ndiaye rétropédale : « Je n’ai pas parlé de troisième mandat »
Rapports 2017 et 2018 : L’Ofnac remet 5 dossiers au procureur
Direct-Marche Noo Lànk... Foire... Pentola... Rond-point... avec un énorme dispositif sécuritaire... au niveau du camp pénal...
‘’Acquisition des véhicules variant entre 6 et 20 millions Fcfa’’ : le CESE s’explique
Présidentielle 2024 : Me El Hadji Diouf veut succéder à Macky Sall
Me Elhadji Diouf : « Guy Marius Sagna est dangereux pour la société »
Libérez Guy Marius Sagna
Dieu, le président Sall et ses faux amis
L’APR réveille le traumatisme des mandats
Débat autour du troisième mandat : le secrétaire général du M23 dit niet
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 146633 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 95558 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 71022 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 60743 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 60289 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017