ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL VIDEOS AUDIOS PEOPLE
 
 
 
AUDIOS / REVUE DE LA SEMAINE / PAPE ALE NIANG
 
 
Voici la chronique du 09 novembre 2016
Publié le : Mercredi 9 Novembre 2016 - 11:41 - Commentaires : 16 - Consulté : 10297 Imprimer

Dans sa chronique de la semaine Pape Alé Niang lance un cri de détresse sur la situation des hôpitaux au  Sénégal. L’hôpital Fann est resté plus d’un mois sans eau. Chaque matin les sapeurs pompiers ravitaillent l’hôpital grâce à des citernes. Une situation lourde de dangers et les autorités gardent le mutisme. Le chroniqueur de dakarmatin interpelle le Président de la République. Bonne écoute.
 
COMMENTAIRES (16)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Mamyk - 09/11/2016 - 12h 31  
Plateau médical vétuste, nauséabond, surtout les plateaux médicaux dentaires avec des risques de contacter d'autres maladies infectieuses et qui donnent envie de vomir !on a même plus envie d'aller voir un dentiste, aucune hygiène !
FA - 09/11/2016 - 15h 47  
Pap Allé, la gestion des hôpitaux est à l'image de la gestion du pays ; rien de sérieux, tout est noyé dans la politique politicienne ; car si Macky voulait vraiment mettre en place une gestion sobre et vertueuse, il aurait d'abord identifié les vrais problèmes de ce pays avec des diagnostics sans complésance et cela dans tous les secteurs, et ensuite aurait proposé des solutions idoines. Au lieu de cela, il préfère parler d'émergence pour bluffer les sénégalais et leur faire croire qu'il travaille pour le développement du pays, en insistant sur ses supposées réalisations. Toutefois les sénégalais savent que l'émergence ne s'obtient pas avec des hopitaux moribonds, des abris provisoires servant de classes, des villages sans eau, sans électricité, sans route; des permis de conduire qui s'achètent, un laxisme sur les routes avec des accidents inacceptable au quotidien, des forces de l'ordre qui connaissent pas leur mission car occupés à arnaquer les conducteurs fautifs, des DG politiciens qui ne travaillent que pour eux mêmes, des fonctionnaires qui font à longueur de journée de la politique au lieu de travailler; une préférence nationale quasi nulle en faveur des entreprises locales. En réalité Macky nous parle d'émergence que pour se faire réélire car il sait que sa politique ne fera pas émerger le Sénégal
Xeme - 09/11/2016 - 19h 05  
Les hôpitaux et leurs pauvres malades n’ont qu’à redoubler de patience; c’est la bruyante CMU de Macky Sall qui est en application vers l’émergence.
DIAO - 09/11/2016 - 20h 39  
PAPE ALE IL FAUT MENER DES INVESTIGATIONS A L HOPITAL DABAKH DE TIVAOUANE LA SAINTE VILLE QUI ABRITERA BIENTOT SON GRAND GAMOU L HOPITAL EST GERE DE FACON NEBULEUSE IL MANQUE DE TOUT TOUS LES MALADES SONT REFERES A THIES POUR UN HOPITAL DEPARTEMENTAL LE DIRECTEUR NE FAIT DSTRIBUER DES PRIMES AU PERSONEL ADMINISTRATIF DETOURNER LES DONS DE L HOPITAL ENCAISSER LES MUTUELLES PAR LA VOIX DE SON CLAN IL FAUT AUDITER LA STRUCTURE SANS LAISSER AUCUN SERVICE VOUS VOUS RENDREZ COMPTE QUE LE L HOPTAL SUIT UNE PENTE DANDEREUSE LA GESTION EST CLANIQUE TIVAOUANE NE MERITE PAS CETTE GESTION AU SECOURS
Aliou Ba - 10/11/2016 - 01h 06  
Merçi encore Pape bonne continuation que Dieu te protége
Ndiaye - 10/11/2016 - 09h 07  
Bonjour Bay AléD'abord je vous féliciter de l'excellent travail que vous faites. la situation des hôpitaux est trés catastrophique partout au Sénégal mais c'est encore pire à Touba ( matlabou fawzayni) ou les patients sont traités sans le moindre respect ou considération. que Dieu vous garde
Diop - 10/11/2016 - 09h 32  
papa vous avez parfaitement raison l’état doit veiller sur ces structures pour pouvoir intervenir a temps il y à trop de laisser aller dans se pays il faut que nous changeons de comportements
Dou - 10/11/2016 - 10h 06  
l problèm des hopitaux ces d'abor la gestion du personnel k des directeur ki tape sur l dos des patien et du personnel non administratif sou l complo des chefs d service comm les SAF- CG-AUDITEUR -ACP
Mamadou - 10/11/2016 - 15h 31  
De tout cœur avec vous Pape Alé, il faut parfois tourner la page politique et d'autre chose comme le chômage des jeunes dû à plusieurs facteurs, notamment la fermeture des professions libérales.Il y a plus de magistrats que d'avocat au Sénégal.En France il y'a 92 avocats/100.000hts, au Sénégal moins de 3 avocats/100.000hts alors que des milliers de jeunes sont titulaires de Maîtrise droit et chôment.
Kocc - 10/11/2016 - 18h 38  
kou kham louy respecter domou adama do nawlo africain
Amadou - 10/11/2016 - 18h 41  
c est le senegal emmergeant
Abdou - 10/11/2016 - 18h 49  
slt pape bone continuation vous travail pour le pays. je pose une questions est ce que le gouvernement connais un pays émergent
UGB - 11/11/2016 - 09h 43  
Très bonne chronique. Merci et bonne suite. Dieu vous garde
Diop - 11/11/2016 - 23h 19  
Merci pape alé pour ce que tu fait pour votre pays mai je croix que le ministre pape gorgui ndong est ce qu'il a eut son bfm rellement
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre e-mail
   
Votre commentaire
 
   
 
 
REVUE - SEMAINE
Voici la chronique du 15 février 2017
Ecoutez la revue de presse de Pape Alé Niang du 14 février 2017
Ecoutez la revue de presse de Pape Alé Niang du 10 février 2017
Voici la chronique du 08 février 2017
Voici la chronique du 01 février 2017
Ecoutez la revue de presse de Pape Alé Niang du 30 janvier 2017
Voici la chronique du 25 janvier 2017
Voici la chronique du 18 janvier 2017
Voici la chronique du 11 janvier 2017
Voici la chronique du 04 janvier 2017
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 54394 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 43408 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 38509 fois
Voici la chronique du 19 octobre 2016
Consulté : 33432 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 33409 fois
 
   
LES BUZZ
ACTUALITE - Idriss Déby prend le contrepied de Macky et dénonce le franc CFA: « un frein au développement de nos pays »
ACTUALITE - Lettre ouverte au Président de la République sur la situation des sénégalais du Brésil, injustement privés de passeport.
ACTUALITE - Nos femmes et hommes politiques sont les seuls responsables de la recrudescence des meurtres au Sénégal
ACTUALITE - La démocratie est morte, ne serait il pas temps de l'enterrer ?
ACTUALITE - Le Sénégal et ses multiples institutions : présomption forte d’inutilité
 
   
 
   
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright InfiniGroup, 2014