Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CONTRIBUTIONS
 
 
« Une histoire générale du Sénégal », déjà des contestations !
Publié le : Jeudi 19 Septembre 2019 - 12:19 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 4 - Consulté : 585 Imprimer

Voici quelques temps, précisément en 2013, à la demande des autorités sénégalaises un groupe d’universitaires a entrepris de réaliser une encyclopédie en vingt-cinq volumes sous le titre « Une histoire générale du Sénégal ». Il s’agit là d’un travail colossal qui prévoit de relater le récit « authentique », distancié des archives laissées par les colonisateurs au moment de l’indépendance.

Les cinq premiers tomes ont été présentés au chef de l’Etat le 17 juillet dernier et vont servir de base, comme les suivants, à une refonte des manuels scolaires dans lesquels Faidherbe n’aura plus nécessairement la place qui est la sienne jusque-là. Les premiers volumes de ce vaste projet culturel placé sous la direction du professeur Iba Der Thiam concernent les périodes de la préhistoire et de l’antiquité et les suivants seront publiés d’ici 2024 à raison de cinq volumes annuels.

Revisiter l’histoire du Sénégal est ambitieux mais indispensable car celle-ci ne se limite pas, comme on la présente trop souvent, à la colonisation arabe et occidentale. Elle est aussi le fruit de l’islam et du catholicisme et du rôle joué dans notre pays par les confréries et les marabouts. Il faut cependant, comme toute recherche historique, veiller scrupuleusement à rapporter des faits établis et pas seulement se reporter à la mémoire ou à la tradition orale. L’histoire contribue en effet à la construction de la citoyenneté et est l’objet d’enjeux à la fois politiques, économiques et mémoriels. C’est dire l’attente qui est très grande du travail effectué actuellement par ce groupe d’historiens.

C’est pourquoi on ne peut que déplorer les premières polémiques qui sont apparues ces dernières semaines à l’occasion de la publication des premiers volumes de cette encyclopédie. Elles sont venues en particulier des familles Niassène et N’diéguène qui contestent la présentation historique consacrée à leurs ancêtres, au nom, disent-elles « de l’honneur et de la dignité ».

Leurs revendications sont peut-être légitimes et auquel cas, après vérifications, le coordonnateur du projet, le professeur Ibar Der Thiam, s’est d’ores et déjà engagé à rectifier d’éventuelles erreurs ou omissions dans une prochaine édition. C’est là une procédure scientifique normale que l’on doit à la rigueur historique et certaines confréries auraient tort d’accabler les auteurs de cette Histoire générale du Sénégal. Jusqu’à présent en effet aucune d’entre elles n’a cru bon de faire l’effort intellectuel d’une telle démarche qui encore une fois doit être saluée et encouragée même si personne n’est infaillible ainsi que le rappelle la citation latine errare humanum est, ce qui signifie qu’il est dans la nature de l’homme de se tromper. Ce serait grave de persévérer : Perseverare diabolicum, ce qui ne correspond pas à l’engagement du professeur Ibar Der Thiam de tenir compte des observations que ces familles lui ont adressées.

Pour autant il va de soi que ce travail gigantesque ne sera pour ainsi dire jamais terminé car chaque historien pourra toujours apporter sa contribution sur un point ou un autre et contribuer à une amélioration des ouvrages en question. L’histoire est en effet une science sociale et humaine qui peut être remise en cause à tout moment sur la foi de nouvelles découvertes.

Pour ma part je veux féliciter et remercier l’équipe qui entoure le professeur Iba Der Thiam qui à travers ce projet rendent leur fierté à l’homme et au peuple sénégalais en valorisant notre patrimoine historique et humain. Et je suis inquiet de voir que dans notre pays l’intolérance grandit chaque jour et qu’il devient de plus en plus difficile de s’exprimer ce qui appauvrit le débat intellectuel.     

 

Ibrahima Thiam

Président du mouvement « Un Autre Avenir »

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (4)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Constat - 19/09/2019 - 17h 10  
Je n'ai rien contre cette commission mais se tromper sur des date ou des noms c'est grave et léger.Deuxièmement quand vous dites aucune des familles religieuses n'avait jamais entrepris cette démarche c'est faux. Je ne connais pas les autres confréries mais pour les mourides des compagnons du cheikh, un de ses fils et les mauritaniens ont beaucoup écrit sur son histoire. Le cheikh lui même était écrivain et datait certains événements en lettres arabes.Qu'est-ce qui empêchait à cette commission d'aller demander les écrits sur les guides religieux en question ou de soumettre à des historiens reconnus de chaque famille les ouvrages avant diffusion ? Rien ne vaut la paix sociale et cette commission a fauté. Mais quand on fait preuve de suffisance et on joue aux intellos, on croit qu'on est plus fort que tout le monde et on finit par commettre des erreurs graves.Ceci dit .le vain est déjà tiré et l'excès de zèle ne sert à rien.
Souleymane - 19/09/2019 - 18h 36  
C'est faux de dire que " Jusqu’à présent aucune d’entre elles n’a cru bon de faire l’effort intellectuel d’une telle démarche". Effort intellectuel tu dis! Mais tu es vaiment pretentieux. D'un côté ce n'est pas aux familles religieuses d'écrire l'histoire générale qui concerne toute l'histoire du Senegal. Sans oublier que celle ci a un caractère officiel et est destinée à etre enseignée. D'un autre coté, dans chaque famille, je ne parle pas seulement des fondateurs, mais des Talibé ou non Talibé universitaires ont écrit sous différents angles sur ces grandes figures. Ce qui est inacceptable c'est la reprise ou la récitation de la version colonialiste de notre histoire. Iba der et consorts l'ont fait sciemment contre Baye Laye, Khadim Rassoul et bien d'autres. Mais pour aboutir a un tel raisonnement, il faut d'abord connaître l'histoire de nos grandes figures religieuses. Ce qui ne semble pas etre ton cas. A moins que tu ne veuille défendre un 'Thiam'' comme toi. Ce qui est encore plus inacceptable.
Bassirou - 20/09/2019 - 19h 24  
Comment pouvez-vous critiquer Iba Der sans avoir lu l’HGS. Sunu deugbi doudem. Bravo M. THIAM l’article est pertinent et courageux. Nous avons toujours peur de Prendre position sur les sujets où sont mêlés les confréries. Je vous encourage car le Sénégal en a besoin. Je vous découvre à travers tes contributions. Attends-toi être taxé de seytané ou de Toubab Wasalam
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
« Une histoire générale du Sénégal », déjà des contestations !
Compromis ou compromission?
La communication religieuse on en parle !
NDOUMBÉLANE, UN PAYS EN TRANSE : Des hommes en transe, des routes en transe et un ciel en transe
Le bon, la brute et le truand …
Iba Der à l’école sainte « Saytané »
Serigne Abdou, l'honneur du soufisme contemporain !
Dévoilement.....
Il n’existe aucune preuve de la publication au journal officiel du décret n°2016-1222 du 12 aout 2016, re-nommant Pape Oumar Sakho, Président du Conseil Constitutionnel
La controverse au tour du choix du chef de l'opposition
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 127373 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 89794 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 65647 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 55936 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 55333 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 18 septembre 2019
AUTRES AUDIOS ...
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
 
SCANDALES D'ETAT
   
Marchés au Sénégal :Le CITP de Seydou Kane, proche de Macky Sall, veut sa par ...
13/09/2019 - 12:32
De nouvelles révélation sur l'affaire Pétro-Tim
02/09/2019 - 11:00
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo ....Quand Birama traitait les étudiants de fils de pute...
12/09/2019 - 09:48
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Sénégal, ce pays aux bonimenteurs...
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 18 septembre 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
« Une histoire générale du Sénégal », déjà des contestations !
19/09/2019 - 12:19
Compromis ou compromission?
19/09/2019 - 07:10
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017