ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL VIDEOS AUDIOS PEOPLE
 
 
 
RELIGION
 
 
5 janvier 2016 – 5 janvier 2017 : Baye Cheikh Khady, un an déjà
Publié le : Jeudi 5 Janvier 2017 - 09:15 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 0 - Consulté : 878 Imprimer
Un an déjà que disparaissait le vénéré Baye Cheikh Khady ! Troisième khalife de Mame Thierno Birahim Mbacké, c’est en effet le 5 janvier 2016 qu’il tira sa révérence après treize années passées à la tête de la cité religieuse de Borom Darou. Un jour de sinistre mémoire que Khadim-Mbacké Abass décrivait en ces termes dans un texte mémorable et épidictique consacré à l’illustre disparu.  « Ô journée désastreuse ! Ô mercredi effroyable où retentit tout à coup, comme un éclat de tonnerre, cette triste nouvelle : Serigne Cheikh Khady Mbacké s’est éteint ! Le Khalife est décédé ! ». Et Khadim-Mbacké Abass de camper en des termes appropriés la personnalité de celui qui avait pris, en 2003,  le relais de Serigne Modou Awa Balla Mbacké et Serigne Abdou Khoudoss Mbacké au khalifat de Mame Thierno.  Ainsi écrivait-il : « Baye Cheikh khady n’a nul besoin d’un éloge usurpé. Ce n’est pas lui qui a créé le khalifa de Darou Mouhty, mais il a le mérite de lui donner une dimension qui transcende les frontières confrériques ;  ce n’est pas lui qui a construit la mosquée de Borom Darou, mais c’est lui qui l’a rendue plus belle et plus moderne pour la Face de Dieu ; ce n’est pas lui le précurseur du soufisme, mais c’est lui qui l’a revivifié. Il était un homme de renoncement et de désintéressement,  deux qualités qui rendent un mandataire inaccessible à toutes les tentations et  à toutes les corruptions ». C’est de cet homme de Dieu dont on commémore en ce jour le 1er anniversaire de la disparition. Au-delà de Darou Moukhty et de toute la communauté mouride, la Ummah islamique le regrettera toujours et se souviendra à jamais de l’exemplarité de son khalifat. Même si son précieux héritage est entre de bonnes mains à travers son fils Serigne Abdou Mbacké qui assure de manière exemplaire le khalifat de sa famille et Serigne Abass, son successeur au khalifat de Mame Thierno qui jouit d’un profond respect au sein de la communauté mouride. 

 

 deuxième capitale du mouridisme après Touba.  

 Darou Mokhty est en deuil. Serigne Cheikh Khady Mbacké vient d’être rappelé à Dieu. Le Saint homme avait succédé à Serigne Abdou Khoudoss Mbacké à cette tâche en 2003. Il était le troisième Khalife de Serigne Mame Thierno Birahim Mbacké. 

C’est Serigne Abass Mbacké qui succède à Serigne Cheikh Khady Mbacké à la tête du Khalifat de Mame Thierno Birahim Mbacké. Serigne Abasse Mbacké est le quatrième à diriger la cité de Borom Darou après et le regretté Serigne Cheikh Khady. Connu pour son silence légendaire,

 Dieu, en prenant cette personne d’une aussi grande envergure, ne voulait-il pas nous avertir ? Ainsi, ne devons-nous pas être convaincu de notre néant.

Sa vie et sa mort, pleine de sainteté et de grâce, deviennent l’instruction du genre humain. L’instruction qu’on peut tirer de sa disparition ne se trouve nulle part puisqu’on ne voit nulle part ailleurs dans ce pays une si haute élévation  et une pareille pureté. Il n’y a rien que d’auguste dans sa personne, il n’y a rien que de pure dans sa vie. Venez à Darou Mouhty, dans la deuxième capitale du Mouridisme, contempler la rare et majestueuse beauté d’une vertu toujours constante.

Toujours attentive à son Seigneur, toujours dans l’exercice de ses devoirs, toujours dans l’assistance des nécessiteux, sa mort, si précipité, si effroyable pour nous ses coreligionnaires, et ses disciples, n’avait rien de dangereux pour lui. Nous devons en tirer qu’il n’y a rien de solide ni d’important si ce n’est d’éviter le péché, et que la seule arme contre les attaques de la mort, c’est l’abstinence du péché.

La philosophie islamique défend qu’une vie existe tel et bien après celle qui termine avec la mort.  La vie sur terre détermine celle de l’au-delà. Il se  compose de récompenses et de punitions en corrélation avec la conduite sur terre. Après la résurrection, Dieu rassemblera les êtres humains et les djinns, du premier au dernier, et les jugera chacun en toute justice. Ils se rendront vers leur destination finale, l’Enfer ou le Paradis. La croyance en la vie après la mort nous pousse à accomplir le bien et à éviter les péchés. Cette croyance en la vie de l’au-delà est l’une des six croyances fondamentales requises de tout musulman pour avoir une fois complète.

Rappelons qu’à chaque fois qu’on visite la tombe d’un Mort, il nous dit : «  J’étais ce que vous êtes, vous serez ce que je suis » ; c’est-à-dire qu’il était vivant comme nous le sommes aujourd’hui et nous mourrons comme il est mort.

 
 
 
 
COMMENTAIRES (0)
Ajouter un commentaire
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
 
DANS CETTE RUBRIQUE
5 janvier 2016 – 5 janvier 2017 : Baye Cheikh Khady, un an déjà
Affaire Yavuz Selim: L’Église invite l’Etat à ne pas sacrifier les élèves
Bénédiction de Noël : le pape François lance un appel à la paix dans le Monde
Meurtres, crise de valeurs, calomnies :la Plaidoirie d’Al Makhtoum
8 Décembre 2012 – 8 Décembre 2016 : Il y’a 4 ans disparaissait Borom Daara Ji
Serigne Babacar Sy rénovateur de la Tidiania
L’islam confrérique :un exemple de tolérance religieuse
Les 7 khalifes de Cheikh Ahmadou Bamba sur le « trône » de Touba
Benjamin Ndiaye, archevêque de Dakar, tape du poing sur la table: «Il faut vraiment avoir perdu ses repères humains, son éducation ancestrale et religieuse, pour oser s’en prendre à des tombes»
1e novembre : La communauté catholique célèbre ses Saints
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 54393 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 43408 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 38509 fois
Voici la chronique du 19 octobre 2016
Consulté : 33432 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 33409 fois
 
   
LES BUZZ
ACTUALITE - Idriss Déby prend le contrepied de Macky et dénonce le franc CFA: « un frein au développement de nos pays »
ACTUALITE - Lettre ouverte au Président de la République sur la situation des sénégalais du Brésil, injustement privés de passeport.
ACTUALITE - Nos femmes et hommes politiques sont les seuls responsables de la recrudescence des meurtres au Sénégal
ACTUALITE - La démocratie est morte, ne serait il pas temps de l'enterrer ?
ACTUALITE - Le Sénégal et ses multiples institutions : présomption forte d’inutilité
 
   
 
   
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright InfiniGroup, 2014