Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
NOUVELLES TECHNOLOGIES
 
 
RECULADE DU SÉNÉGAL À L’INDICE TIC DE L’UIT: Le Ministre des Postes et Télécommunication Yaya Abdoul Kane accusé par les Utilisateurs des TIC
Publié le : Lundi 19 Décembre 2016 - 00:20 - Source : jotay - Commentaires : 0 - Consulté : 6843 Imprimer

124e en 2012, le Sénégal est passé à la 141e place de l’indice de développement des TIC de L’UIT en 2016. Un recularde que l’Association Sénégalaise des Utilisateurs des TIC au Sénégal (ASUTIC) ­a regretté à travers un communiqué qui nous est parvenu et dans lequel l’organisation impute l’entière responsabilité de ce recul du Sénégal au Ministère des Postes et Télécommunication pour manquements aux dispositions de l’article 18 de la loi 2011-1 du 24 Février 2011 portant code des télécommunications­.
A l’occasion du 14ème symposium mondial sur les indicateurs TIC qui s’est tenu du 21 au 23 novembre 2016 à Gaberone (Botswana), l’Union internationale des télécommunications (UIT) a publié, l’indice 2016 de développement (IDI) par pays des Technologies de l’information et de la communication (TIC). Au vue des chiffres, le Sénégal a connu un reculade de 17 places.
“Au regard de ces indicateurs, Le Sénégal a un indice de 2,53 en 2016 alors qu’il était de 2.68 en 2015. Ainsi au classement mondial, le Sénégal ­dégringole de la 124e place en 2012, à la 141e place en 2016. Il était classé à la 132e place en 2015, un recul de 9 places en une année et de 17 en 4 ans. Au niveau Africain, le Sénégal est classé à la 15e place en 2016 alors qu’il était à la 11e ­place en 2015. Au même moment, le classement africain est dominé par les Iles Maurice, les Iles Seychelles, l’Afrique du Sud et le Cap-Vert. Pire encore, il n’est même pas parmi les cinq pays les plus dynamiques en évolution de l’indice de développement des TIC en Afrique, encore moins dans les dix au monde. On retrouve plutôt le Sénégal parmi les pays les moins connectés au monde. Le constat est sans équivoque : le Sénégal ne cesse de régresser depuis 2012. Il est parmi les pays à la traine au monde et loin du peloton de tête africain en matière de développement des TIC. Ce recul, les sénégalais le vivent au quotidien par une mauvaise qualité de service quand il est accessible et des tarifs inabordables” rapporte la note référencée.
Poursuivant, le document rapporte que cette place plus que médiocre du Sénégal est le résultat d’une absence totale de stratégie nationale de développement des TIC depuis plusieurs années et d’un plan de mise en œuvre. En effet, depuis 2012, aucune stratégie de développement des TIC n’a été élaborée par les nouvelles autorités. Par conséquent, aucune de leurs décisions ne rentre dans le cadre d’un plan de mise en œuvre d’une quelconque stratégie. On constate plutôt une gouvernance caractérisée par du pilotage à vue et des annonces de projets épars sans aucune cohérence, encore moins une définition d’objectifs spécifiques chiffrés, mesurables attendus en termes d’impacts positifs sur les populations sénégalaises. C’est seulement durant cette année 2016 qu’une stratégie nationale de développement du numérique « Sénégal Numérique 2016-2025 », a été présentée par les nouvelles autorités en charge du secteur.
“(…) Or la stratégie « Sénégal Numérique 2016-2025 » a été élaborée, sans dresser au préalable un état des lieux clair et précis du secteur des TIC au Sénégal. En effet la dernière enquête nationale sur les TIC, réalisée par l’Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie (ANSD) et dont les résultats ont été présentés par l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (Artp) remonte à 2009. Depuis lors, aucune collecte de données n’a été effectuée. Les données statistiques sur les TIC comparables au niveau international sont très rares et limitées au Sénégal. Les quelques chiffres que nous avons sont celles collectés par l’ARTP auprès des opérateurs. Des données parcellaires sur les télécoms modélisées par ces derniers suivant une logique commerciale plutôt que de politique publique. Aussi, les autorités ne disposent-elles d’aucun tableau de bord qui permette une analyse du secteur des TIC afin, d’une part, de mesurer sa taille, la portée des produits, les services offerts, les usages, les ressources humaines, les besoins, et de l’autre, identifier les défis réglementaires et politiques” ajoute le document dans lequl les Utilisateurs des TIC recommandent au Ministère des Postes et des Télécommunications, comme préalable fondamental à la définition d’une stratégie de développement des TIC, ­une enquête nationale sur les TIC, qui permettra de détenir une cartographie actualisée du secteur, avec ses forces et faiblesses. . “Il pourra alors aisément reformuler les orientations stratégiques sur la base d’un diagnostic réel et fiable. C’est à ce prix qu’il pourra impulser le développement de l’économie numérique du Sénégal pour en faire un véritable levier de croissance” conseillent ils..
L’IDI est l’instrument officiel grâce auquel on mesure au plan mondial le niveau de développement du secteur des TIC. Cet indice utilise 11 indicateurs parmi lesquels nous avons­: le nombre d’abonnements au téléphone mobile, le nombre de ménages ayant un ordinateur, le nombre d’internautes, le nombre d’abonnements à l’internet fixe large bande et mobile large bande, le taux d’alphabétisation etc.

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (0)
Ajouter un commentaire
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
RECULADE DU SÉNÉGAL À L’INDICE TIC DE L’UIT: Le Ministre des Postes et Télécommunication Yaya Abdoul Kane accusé par les Utilisateurs des TIC
La 4G et quoi encore?
Brouillage des réseaux de communication pour faire libérer Karim Wade: cette dangereuse méthode de gestion des dossiers chauds
Du nouveau dans la téléphonie: Alcatel one touch lance son nouveau smartphone sur le marché sénégalais
Immigration : « Abdou Diouf » sur Instagram, vrai buzz pour faux clandestin
AUDIOVISUEL - Fréquences en dormance : Le chef de l’État annonce un audit
Transition vers le numérique: "les ménages vont continuer à recevoir le signal analogique»
Quand les télévisions mettent les enfants en danger
Excaf Télécom pris en flagrant délit de piratage du signal de Canal+
Alerte : Des escrocs s'invitent sur le réseau téléphonique
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 66501 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 59062 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 47257 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 41606 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 39737 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 20 octobre 2017
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en Wolof de Pape Alé Niang du 20 octobre 2017
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 18 octobre 2017
AUTRES AUDIOS ...
Rfm grand jury invite: Mbaye Gueye -15 octobre 2017
 
SCANDALES D'ETAT
   
Toujours épinglés encore promus : les intouchables de la République
20/10/2017 - 10:30
Bradage du foncier: Ousmane Sonko promet des révélations sur le camp Leclerc
18/10/2017 - 21:12
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Macky Sall défiait les force de l'ordre vidéo
03/10/2017 - 10:03
Vidéo-Organisation des élections: quand Macky Sall récusait Ousmane Ngom et C ...
29/09/2017 - 10:44
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
La methode mackienne..
L'OEIL DU CITOYEN
Re-manie-ment, la médiocrité dans la continuité !
WAX DEUG
SÉNÉGAL : L'art d'opposer des victimes les unes aux autres !
AUTRES ...
Voici la chronique du 18 octobre 2017
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Sénégal : Emergence et champ de manioc
19/10/2017 - 15:00
Amadou T. Wone: « Je ne souhaite pas à mon pire ennemi d’avoir un malade sur ...
19/10/2017 - 11:12
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 05 août 2017 avec Pape Alé Niang
EMISSIONS PAPE
Spécial plateau législatives 2017 : bilan des élections avec Pape Alé Niang ...
AUTOUR DU MICRO
Audio-Elimane Pouye, SG du SAID: « La médiation n’a pour but que la réinté ...
AUTRES VIDEOS
Faram Facce - Invités : Cheikh Yerim Seck , Yoro Dia & Momar Diongue - 18 octob ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017