Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
ECONOMIE
 
 
Sénégal: Comment les entreprises françaises tuent les petits commerces
Publié le : Dimanche 20 Mai 2018 - 21:05 - Source : Rfi - Commentaires : 9 - Consulté : 1225 Imprimer

Au Sénégal, c'est une offensive massive. La grande distribution, en particulier les groupes français, crée des supermarchés dans toutes les grandes villes et,  comme ailleurs, les méthodes de vente sont agressives, les prix tirés vers le bas. Cette situation, cette arrivée en force, inquiète les associations de consommateurs qui craignent que les petits commerces et le secteur de l'informel, essentiel pour de nombreuses familles, ne résistent pas à cette déferlante.

« Moins cher tout le temps ». Le slogan se voit de loin. En cassant les prix, en ouvrant tard le soir, la grande distribution s'adapte aux habitudes des Sénégalais. Derrière son comptoir, le jeune Diallo voit les clients passer devant sa petite boutique avec les sacs d'une grande enseigne, située en face.

« C’est la concurrence. On baisse le prix parce qu’Auchan vend moins cher. C’est difficile, en fait », dit-il.

Hulo Guillabert est une militante et panafricaniste. A la tête de son collectif, elle dénonce cette arrivée en force de la grande distribution au Sénégal. Une arrivée sans prise en compte du secteur de l'informel.

« Ils ont une stratégie de concurrence directe avec nos mamans qui sont très, très pauvres. Ils ont les mêmes prix, sinon beaucoup moins chers », explique-t-elle.

Madame Bassène vend des légumes en bord de route, depuis 30 ans. L'ouverture d'un supermarché, non loin de son étal, a fait baisser son bénéfice. Pour elle, c'est une concurrence déloyale.

« Ils vont nous détruire. On ne peut pas se battre avec quelqu’un qui a un fusil. Si nous, on ne vend plus, où est-ce qu’on va partir ? Nos enfants, comment ils vont faire ? Qui va nous donner à manger ? », s'insurge-t-elle.

Les majors de la grande distribution ne sont qu'au début de leur offensive commerciale. A coup de promos, en ce début de ramadan, les magasins ont été pris d'assaut. Certains clients en sont même venus aux mains, tant les prix étaient bas.

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (9)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Dikha - 20/05/2018 - 21h 22  
il faut les faire sortir du pays c la tache du peuple car ils sont exclu du marac pour le patriotisme
Badou - 21/05/2018 - 01h 49  
Jai honte d appartenir a ce pays et cet nation. Un president qui est un chien de la premiere categorie. Il na ni honneur ni parole ni dignite.
Ni pour ni contre - 21/05/2018 - 04h 45  
Certes je suis foncièrement contre les entreprises françaises mais dans ce cas je suis quand même pour.Dans nos quartiers qui tiennent le commerce ?Dans le pays à chaque angle de rue qui tiennent les étales ?Ce sont des guinéens, le plus souvent, qui ne paient pas les impôts ni taxes. Ils n'investissent rien, ne recrutent aucun sénégalais. Leur travail dans le pays n'est pas bénéfique pour notre économie. Leurs bénéfices sont renvoyés dans leur pays. De plus ils n'investissent rien et vivent dans des conditions misérables avec une promiscuité déconcertante (un mari avec 2 femmes et leurs enfants dans 1 salle)Les sénégalais doivent faire face à ces entreprises françaises en mettant en place des structures pour peser sur leurs décisions d'augmenter dans le futur les prix. Il faudra des moyens de pression envers les gouvernants et ces entreprises.De plus il y'a des sénégalais qui ont de l'argent ils n'ont qu'à investir dans les magasins de grandes surfaces. Pour avoir un bon niveau de vie il faut bien manger quantitativement et qualitativement.On ne peu pas développer un pays si tout le monde ne participe pas à doter l'Etat de moyens financiers conséquents.Les fonctionnaires, les travailleurs du privé et certaines entreprises privées paient l'impôt mais tout le secteur informel rien du tout. Ça doit changer.La population doit refuser de vivre dans la misère et exiger une nourriture de qualité. C'est inacceptable que n'importe fait ce qu'il veule en prétextant son droit de travailler. Oui travailler dans la légalité et le respect des sénégalais.Vive le Sénégal qui gagne et non le Sénégal dans la pauvreté endémique.
Bamoy - 21/05/2018 - 07h 42  
J'aime bien mon pays mais là c'est le consommateur qui est soulagé, c'est l'essentiel. Les compatriotes commerçants me diront sans doute que je suis égoïste. C'est qu'ils exagèrent trop dans les prix. Puisqu'ils ne pensent qu'à eux, donc c'est de bonne guerre. Désolé !
Adus - 21/05/2018 - 10h 43  
nous reclamons toujours une baisse des prix pour les denrees de premieres necessité c est entrain d arriver et au lieu d en profiter nous le fustigeons pour moi etre citoyen de ce pays ne doit pas etre synonime de faire ce qu on veut je suis moi meme boutiquier senegalais depuis 1998 j ai tout travaillé dur pour preserver mon gagne pain je suis voisin d un grossiste qui me suce le sang car il fait en meme temps du detail. donc il a fini par recuperer tous mes clients pourtant c est un senegalais comme moi et il y a des dispositions juridiques qui l interdisent.Chaque evenement est une occasion pour ceux que j appelle les gros silures d augmenter les prix au gros et nous les petits silures sommes obligés daugmenter nos prix et bonjour les cris de desarroi des clients qui mettent tout sur le dos des boutiquiers Il y a ayssi le probleme des bons impayés car moi meme mes clients me doivent plus de 400000 de dettes de sorte que mon commerce est entrain de s effondrer. sans que je puisse rien faire car beaucoup dentrent eux n achetent plus avec moi A qui la. faute sinon a nous memes qui pretendons etre patriotes alors que c est le contraire Comme on ne peut pas construire un senegal pour les senegalais laissons les autres tenter leur chance et le fleau ne fait que debuter car apres avoir fini de tuer le petit commerce ce sera aux grossistes senegalais d en subir les consequences
Patriote - 21/05/2018 - 12h 23  
En lisant vos commentaire s , on sent votre ignorance en économie. Comment nos pauvrres goorgorlou peuvent -ils résister à cet dumpîng.il nous une politîque d'accompagnement tres ambitieuse pour permettre a nos producteur de se lancer dans la transformaion des produits, ce qui leur permettra d'être competitif .
Adus - 21/05/2018 - 14h 18  
Pour un bon econmiste la cible principale devrait etre le bas peuple mais une economie trop depensiere qui ne favorise que les les nantis c est du toc le toutes les classes sociales devraient en beneficier
Gougnengente - 21/05/2018 - 15h 49  
La plus grande erreur de notre histoire contemporain c'est d'avoir elu un lache, un traitre, un domeram de haut vole,qui travail pour les puissances étrangères au détriment de son pays, je ne suis pas tout a fait d'accord avec ceux qui s'oppose a la venue des français, ils sont là pour chercher profit, ils sont aidés et proteger par leur gouvernement, le nôtre devrait en faire autant pour les nôtres. Mais comme nous sommes dirigés par un type qui a une haine viscerale contre son propre peuple, il aide les français a nous ecraser économiquement.Pour ce qui est des prix bon marché ne vous faites trop d'illusion, ils vont d'abord tuer le petit commerce pour detenir le monopole,controler les prix et les augmenter a leur guise.C'est un tres long processus dont le but final est de nous affamer pour ensuite nous pervertir avec leurs saletés de gor djiguenes.
Gougnengente - 21/05/2018 - 15h 49  
La plus grande erreur de notre histoire contemporain c'est d'avoir elu un lache, un traitre, un domeram de haut vole,qui travail pour les puissances étrangères au détriment de son pays, je ne suis pas tout a fait d'accord avec ceux qui s'oppose a la venue des français, ils sont là pour chercher profit, ils sont aidés et proteger par leur gouvernement, le nôtre devrait en faire autant pour les nôtres. Mais comme nous sommes dirigés par un type qui a une haine viscerale contre son propre peuple, il aide les français a nous ecraser économiquement.Pour ce qui est des prix bon marché ne vous faites trop d'illusion, ils vont d'abord tuer le petit commerce pour detenir le monopole,controler les prix et les augmenter a leur guise.C'est un tres long processus dont le but final est de nous affamer pour ensuite nous pervertir avec leurs saletés de gor djiguenes.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Sénégal: Comment les entreprises françaises tuent les petits commerces
Transfert d'argent : Les prestataires d'agences refusent le nouveau commissionnement d'Orange
Croissance de 7%: l’économiste Yacine Fall parle d’un taux qui ne reflète pas le quotidien des sénégalais
Makhtar Diop est nommé vice-président de la Banque mondiale pour les Infrastructures
Inégalités, fuites, absence d'information: les faiblesses du système sénégalais
L'Etat s'engage à éponger la dette de la Sonacos auprès des opérateurs économiques par la Sonacos
La campagne agricole 2017-2018 a été un record, selon Seydou Guèye
Dossier Ressources naturelles : Gestion des ressources minérales, où en est l’OFNAC avec l’affaire Franck Timis
L'or, l'acide et le poisson augmentent les exportations sénégalaises à hauteur de 18, 9% pour le mois de mars
Grofin à la conquête des Pme sénégalaises
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 73890 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 68041 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 52806 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 45134 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 44065 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 11 mai 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 11 mai 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 16 mai 2018
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro: les révélations fracassantes de Bara Tall sur le mon ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
COMMISSION DE 5 MILLIONS D'EUROS - Farba Ngom blanchi par Itoc Sa et son Présid ...
20/05/2018 - 00:05
Farba Ngom au coeur de plusieurs scandales financiers qui secouent la républiqu ...
15/05/2018 - 23:22
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Arrêt sur image : Mame Mbaye Niang devant les grilles de l'Assemblée nationale ...
13/04/2018 - 19:33
Vidéo-Premier discours de Macky Sall (3 avril 2012): que reste-t-il des engagem ...
03/04/2018 - 20:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
« Chronique Afrique Debout » La loi Asile et Immigration : indignation et ém ...
L'OEIL DU CITOYEN
Une révolte saine, bien au-delà de l’indignation justifiée !
WAX DEUG
SÉNÉGAL: Obsession de réélection, mercato électoral et signes de fin de rè ...
AUTRES ...
Voici la chronique du 16 mai 2018
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Lettre adressée à Ibn Abdallah, Chef du Gouvernement de Abou Amadou
22/05/2018 - 00:15
Résister, changer et transformer la politique : pourquoi ?
21/05/2018 - 12:53
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 12 mai 2018 avec Pape Alé Niang - 1ère partie
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 09 mai 2018 : comment réconcilier les acteurs politiques ?
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro: les révélations fracassantes de Bara Tall sur le montage fin ...
AUTRES VIDEOS
2ème partie Ça Me Dit Mag du 12 mai 2018 avec Aape Alé Niang - visite à la m ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017