Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
L'œIL DU CITOYEN
 
 
<< Set setal >> politico-religieux !
Publié le : Mercredi 14 Août 2019 - 14:59 - Source : dakarmatin - Commentaires : 4 - Consulté : 1721 Imprimer

<< Entre agir et réagir, le gap est énorme. Agir à temps et en toute lucidité ou réagir sous le coup de l’émotion.

Un émotif engagé est un réactionnaire en puissance, et quand on est réactionnaire, on nage dans les eaux troubles de l’inconstance. Et toute organisation basée sur l’inconstance et l’impertinence mène irrémédiablement vers une inconscience collective. Une hérésie sectaire qui ne peut engranger que haine et violence. >>   Bocar GUEYE (Demain une autre Afrique)

Le challenge des quartiers propres est certes une belle initiative, de la part d’une jeunesse qui tient à vivre dans un environnement sain. Mais aussi un aveu cinglant sur la faillite de nos élus locaux et étatiques, censés bien gérer les affaires de la cité. Dans un pays où l’on parle de découvertes de richesses naturelles inestimables, additionnées aux potentiels humains, culturels, morales et religieux ; on se tire une balle dans le pied, à défaut de faire du surplace. D'où cette manie de chercher crânement à récupérer toute idée populaire, sombrant ainsi dans le populisme primaire. Le discours du président de la République après la prière de Tabaski, avec toutes les difficultés que vivent les populations, est maintenant axé sur la propreté. Le principal projet de l'État après l'improvisation de l'accueil de nos lions perdants, avec de belles enveloppes et passeports diplomatiques. Puisque l'on suit le mouvement de la jeunesse, donc c'est à elle de prendre ses responsabilités. Vivement qu'elle devienne plus consciente, le set setal doit commencer au sommet.

 Entre politique et religion :

Les sorties aériennes de nos leaders d’opinion sous couvert du manteau religieux, surtout pendant les périodes où on les attend le plus, nous confortent dans l’idée que le peuple est pris en otage. Chacun défend son pain chez les dealers d'opinion. Ils restent aphones sur les préceptes et principes religieux face aux dirigeants, qui peuvent se payer le luxe de piétiner ce que nous avons de plus cher. Pire encore, allant jusqu’à promouvoir des contres valeurs, sans gêne. Oui le véritable discours religieux est à l’agonie, sous le poids de l’opportunisme à outrance. Il y avait tellement à dire dans les prêches de Tabaski, cette année où l'injustice sociale a atteint son paroxysme au Sénégal. Entre les arrestations arbitraires pendant que le frère du président de la République se pavane comme un prince, alors qu'on attendait des éclaircissements sur les contrats de pétrole et de gaz. Qu'est-ce qu'on reproche concrètement aux << activistes >> jetés en prison comme des malpropres ? La communication à ce niveau est juste inconcevable dans un état de droit. Chacune des sorties alambiquées du procureur Bassirou Gueye est une torture pour nos pauvres neurones. Pour paraphraser Einstein, << on ne résout pas un problème avec les modes de pensée qui l'ont engendré >>. On perd nos mots sous le poids de nos maux.

Du chantage larvé :

<< Chaque peuple a les dirigeants qu'il mérite >>. Une assertion découlant des actes posés par les gens qui composent ce peuple. Ce qui nous renvoie à la responsabilité individuelle avant d'arriver à la responsabilité collective. Une société malade à plusieurs niveaux. Ces commerçants véreux qui profitent des événements religieux, pour augmenter les denrées de première nécessité sans état d'âme en sont une preuve irréfutable. Cette méprisable façon de faire quand on a le minimum de pouvoir sur l'autre. Un total manque de solidarité envers des citoyens qui les ont soutenus autant que possible, lorsqu'ils se sont sentis dominer par la concurrence occidentale. Il y a des comportements à revoir dans nos relations humaines.

Sans oublier ces militants corrompus jusqu’à la moelle, insulteurs public ou privé, avocat du diable, piétinant ce qui leur reste de dignité, quémandant une ration alimentaire par ci, le règlement d’une facture ou ordonnance par là, toujours auprès de leurs bourreaux. Leur lucidité temporelle est en fonction du degré de la menace de leurs bas intérêts.

 Moi ou Nous :

L'unité ne se décrète pas, elle se crée.

Nous assistons à des batailles de polochons indignes d'hommes et de femmes qui prétendent défendre une même cause. L'amour propre est en train de décimer des alliances probables, entre personnes qui se revendiquent pourtant du même bord. La patience dans l'organisation est une vertu chez les futurs vainqueurs. L'action dans l'émotion est souvent suicidaire. L'impulsif demeure une éternelle victime. L'orgueil du << faible >> est inopportun voire insensé face à un pouvoir réactionnaire. La fierté dans l'humilité aide à anticiper des actes forts et déterminants. Le nombrilisme primaire mène au diktat de la pensée unique. Le sectarisme finit toujours par étouffer ses adeptes. L'union sincère fait la force !

Bocar GUEYE

 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (4)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Ismaila - 14/08/2019 - 16h 37  
Belle analyse Bocar. Comme dit l'adage: quand personne ne veut voir ou dire un mot sur des injustices flagrantes, c'est qu'une autorité s'est lourdement trompé
Thiam bocar - 14/08/2019 - 20h 05  
Je partage cet avis.La société sénégalaise est malade .C'est une société où l'hypocrisie est érigée en valeur sociale.Le Sénégal est un pays où tous l monde fait semblant,des dirigeants ki font semblant d diriger ,des travailleurs ki font semblant de travailler .
Passant - 28/08/2019 - 11h 54  
Très très belle pertinence...Je me dis parfois que certaines nos autorités politiques, religieuses, coutumières,....portent une très très lourde responsabilité de cette gouvernance mafieuse, indigne, antireligieuse, faite de corruptions exponentielles d’État, de justice politisée à outrance pour humilier les innocents et protéger les coupables, d'impunité garantie aux voleurs de milliards et des milliards, tous du clan présidentiel, d'indignité, de manque de valeurs humaines et de morale à tous les étages....C'est vrai, je me demande souvent si le président macky sall croie au Bon Dieu et au jugement dernier avec cette gestion calamiteuse, partout, partout, dans ce pays....Je me demande si les autorités qui acceptent cette situation n'auront pas aussi une part de responsabilité devant Allah (SWT)....Le peuple souffre, souffre et certaines de nos autorités sont comme au paradis, sur cette terre....Pour réussir cette politique catastrophique, notre président mise sur une généralisation décomplexée du ribbat...Il sait que certains préfèrent l'argent, fut il de la corruption au Bon Dieu....C'est sa généralisation qui fait passer cette justice hideuse et honteuse et l'impunité des voleurs de milliards....Le président achète certains silence par la corruption/ribbat à outrance....TOUTE CHOSE A UNE FIN...
Diarra - 01/09/2019 - 07h 37  
Macky ne doit pas nous échapper quand il aura terminé son calamiteux mandat, il devra être arrêté, juger et condamner a la perpétuité pour abus de pouvoir et haute trahison contre le peuple sénégalais et intérêts.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
<< Set setal >> politico-religieux !
De Saneex à Sanaxadi !
Violence à outrance !
La bonne vague !
L’engagement citoyen !
Une révolte saine, bien au-delà de l’indignation justifiée !
Tarte républicaine !
<< Qui se sent morveux… se mouche ! >>
France à fric !
Esclave un jour, esclave pour toujours…
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 127373 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 89794 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 65647 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 55935 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 55333 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 18 septembre 2019
AUTRES AUDIOS ...
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
 
SCANDALES D'ETAT
   
Marchés au Sénégal :Le CITP de Seydou Kane, proche de Macky Sall, veut sa par ...
13/09/2019 - 12:32
De nouvelles révélation sur l'affaire Pétro-Tim
02/09/2019 - 11:00
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo ....Quand Birama traitait les étudiants de fils de pute...
12/09/2019 - 09:48
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Sénégal, ce pays aux bonimenteurs...
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 18 septembre 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
« Une histoire générale du Sénégal », déjà des contestations !
19/09/2019 - 12:19
Compromis ou compromission?
19/09/2019 - 07:10
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017