Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Quand Macky se «joue» de son opposition !
Publié le : Mardi 25 Février 2020 - 12:14 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 0 - Consulté : 615 Imprimer

Après plus de sept semaines de rencontre, les acteurs politiques engagés dans les concertations politiques peinent à trouver un accord sur plusieurs questions dont certaines étaient au centre des tensions observées lors des précédentes élections au Sénégal. En effet, si la majorité est parvenue à faire passer sa proposition de report des élections locales, elle refuse cependant tout changement du cadre organisant le processus électoral. 

L’opposition s’est-elle fait avoir par le président de la République en répondant favorablement à son appel au dialogue ? Tout porte à le croire au regard de la tournure que prennent les choses au niveau de la Commission cellulaire chargée de conduire les travaux de concertation sur le processus électoral.

En effet, convoqué par le chef de l’Etat, Macky Sall, dans la foulée de la confirmation de sa réélection dès le premier tour, lors de la présidentielle de février 2019 dont le processus électoral a été fortement décrié par l’opposition, le dialogue politique visait dans ce sens à créer les conditions d’un nouveau consensus sur les questions électorales entre le régime de Macky Sall et son opposition à l’image de celui en vigueur au Sénégal depuis 1992.

Seulement, après plus de sept semaines de dialogue, les acteurs politiques membres des trois pôles engagés dans ces concertations peinent toujours à trouver un accord sur plusieurs questions dont certaines étaient au centre des tensions électorales observées lors des précédentes élections au Sénégal. Il s’agit entre autres, de la question du bulletin unique, du statut de l’opposition et de son chef, du cumul des fonctions de chef d’Etat et de chef de parti, du parrainage, du respect des libertés de marche avec l’arrêté Ousmane Ngom, de l’article 80 du Code pénal réprimant le délit d’offense au chef de l’Etat et de la modification des articles L31 et L32 du code électoral relatifs à la candidature.

Proposées pour l’essentiel par des représentants de l’opposition, ces questions n’ont pas pu être adoptées au cours des différentes rencontres de la commission cellulaire, faute de consensus. Le pôle de la majorité présidentielle, nonobstant l’engagement de son patron, le Président Macky Sall, «de discuter de toutes les questions» visant à renforcer la démocratie sénégalaise campe sur son refus de toute modification de ces points, lors des différentes rencontres. Ainsi, pour ne pas acter un désaccord, les parties prenantes à ces concertations au sein de la commission cellulaire ont opté pour une prolongation en décidant de verser les sources de divergence dans le compte des questions à rediscuter. Seulement, le temps presse puisque le Général à la retraite, Mamadou Niang, par ailleurs président de ladite Commission cellulaire chargée de conduire les travaux de concertation sur le processus électoral a jusqu’au 28 mars pour remettre son rapport de travail. Seulement, du côté de la majorité, on ne semble pas être dans les dispositions de céder une petite parcelle de sa position. Une situation qui laisse planer sur ces concertations une triste fin dans la mesure où on est encore très loin de l’objectif d’un nouveau code électoral consensuel à l’image de celui de 1991.

Pourtant, lors de la cérémonie d’hommage au défunt Secrétaire général du Parti socialiste Ousmane Tanor tenue en présence de certains leaders de l’opposition qui sont parties prenantes à son dialogue politique dont Idrissa Seck, président du parti Rewmi, et son allié leader du Grand parti, Malick Gakou, le président de la République, Macky Sall s’est montré sur un autre registre. En effet, à la suite de sa «poignée de main assez chaleureuse» avec ses opposants, il a tenu un discours empreint de fraternité. «Je salue mon cher ainé, Idrissa Seck (président de Rewmi, Ndlr), mon frère Malick Gakou (Président du Grand Parti, Ndlr) et tous les autres. Je voudrais vous dire qu’au-delà de la diversité de nos trajectoires, nous avons en commun la seule et grande référence qui est ce pays, qui est le nôtre. Cette terre de nos ancêtres. Il (nous) faut bien que toutes les contradictions soient dissoutes dans l’unité autour de la grandeur de notre nation». Cette démarche d’ouverture du chef de l’Etat est cependant différente du refus à l’origine du statu quo observé sur les différents points de blocage cités un peu plus haut au sein de la Commission Cellulaire.

Et cela, en dépit du travail remarquable déjà fait et qui a donné des résultats probants notamment sur les conditions d’organisation des prochaines élections locales. Proposée par la majorité, l’acceptation de ce point par l’opposition et les non-alignés a permis, en effet, pour une première fois de reporter une élection locale sur la base d’un consensus des acteurs politiques jusqu’au 28 mars 2021au plus tard.

À cela s’ajoute également le consensus trouvé concernant entre autres, l’élection des maires et des présidents de conseils départementaux au suffrage universel direct, le retour de la liste proportionnelle pour l’élection les maires de villes. La répartition des sièges lors de ces élections locales comme suit : 45% à la majoritaire contre 55% à la proportionnelle et la proposition d’un règlement intérieur, comme ça se fait à l’Assemblée, pour accorder à l’opposition certains postes au niveau des commissions dans les mairies.
 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (0)
Ajouter un commentaire
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Ousmane Sonko " Pourquoi je m'abstiendrai de voter le projet de loi d'habilitation"
Loi d’habilitation : Thierno Bocoum interpelle le Gouvernement et l’assemblée nationale
«Les seules garanties me paraissent être les explications et l'encadrement que l'Assemblée exigera ...»
Abdoul Mbaye : «Pourquoi je ne suis pas allé au Palais»
Pourquoi le coronavirus doit conduire à l’annulation de la dette africaine
Alpha Condé " confiné " sur la scène internationale
Moustapha Diakhaté : "Ne laissons pas le Coronavirus infecter la démocratie"
Thierno Bocoum adresse une lettre ouverte au président de la République du Sénégal
Absence de Abdoul Mbaye au palais : Le porte-parole de la présidence livre sa part de vérité.
Enlèvement de Soumaila Cissé au Mali : Idrissa Seck exprime sa sympathie à sa famille et au peuple malien
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 149189 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 96208 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 71710 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 61315 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 60900 fois
 
   
POSTS ADAMA GAYE
Le printemps des élites
CONTRIBUTIONS
Pourquoi le président Macky Sall veut-il coroniser l'Assemblée nationale, nos li ...
CHRONIQUE PAPE
Direct live avec Pape Alé Niang sur le covid19 :Le seuil critique a-t-il été att ...
AUTRES AUDIOS ...
Vidéo-Cérémonie de présentation et de dédicace du livre"Scandale au co ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Accaparement des terres du Sénégal : Le Festin des multinationales
12/03/2020 - 22:51
Rapport OFNAC 2014-2015 : CHEIKH OUMAR HANN PRIS EN FLAGRANT DELIT DE VOL DE DEN ...
07/03/2020 - 17:45
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Audio-2012 quand Macky accusait Babacar Diagne...
03/01/2020 - 17:30
Que vaut la parole de Souleymane Ndéné Ndiaye?
19/12/2019 - 15:17
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Projet de loi d’habilitation fourre-tout : un dangereux précédent pour le S ...
L'OEIL DU CITOYEN
Cordon contre le virus !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Direct live avec Pape Alé Niang sur le covid19 :Le seuil critique a-t-il été ...
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Pourquoi le président Macky Sall veut-il coroniser l'Assemblée nationale, nos ...
31/03/2020 - 15:52
A vos ordres, maréchal Macky Sall !
31/03/2020 - 13:45
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Vidéo-Cérémonie de présentation et de dédicace du livre"Scandale au coeur d ...
AUTRES VIDEOS
Revivez la conférence de presse de Guy Marius Sagna Après sa libération
 
 
Seneplus
Actusen
Xibaar
Walf
Seneweb
Pressafrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017