Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Ébullition du front social: Les politiques brillent par leur absence
Publié le : Mardi 10 Décembre 2019 - 08:41 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 4 - Consulté : 416 Imprimer

Depuis quelques mois, c’est la Société civile sénégalaise qui est sur le terrain, notamment ceux qui sont estampillés ‘’activistes’’.

Ils multiplient les fronts pour faire face au régime de Macky Sall. C’est dans un premier temps ‘’Aar Linu bokk’’, ensuite ‘’Nioo Lank’’. Des fronts qui se veulent de résistance face notamment à la gestion de nos ressources, mais aussi à la hausse du prix de l’électricité.

D’ailleurs, des activistes croupissent actuellement en prison pour avoir marché sans autorisation. Guy Marius Sagna, le Dr Babacar Diop et bien d’autres sont en détention, en attendant la suite de leurs procédures judiciaires. Une grève de la faim a même été entamée par eux.

Pendant ce temps, aucune réaction significative de la classe politique n’a été notée. En dehors de quelques sorties épidermiques dans les médias, les leaders de partis politiques et de coalitions ont déserté le terrain politique et social. Ils n’ont pas, pour la plupart, levé le petit doigt pour revendiquer, protester et proposer des solutions.

Une situation qui commence à inquiéter les observateurs. Car, la mission d’un parti ou de toute association politique est certes la conquête du pouvoir et l’encadrement des militants, mais c’est aussi un devoir de veille, de critique et de proposition par rapport à la marche du pays.

Aujourd’hui, quelles que soient les raisons qui animent les hommes politiques, lassitude, découragement, introspections sur leurs avenirs, consignes d’apaisement de la part de leurs guides religieux, etc., nous estimons qu’ils sont en train de rater une occasion en or de démontrer au peuple leur attachement à son bien-être.

Pis, ils ratent par la même occasion l’opportunité de démontrer que le chemin suivi par le pouvoir n’est pas le bon.

Car, même si la présidentielle est encore lointaine, les échéances électorales qui se profilent à l’horizon (locales et législatives) sont tout aussi importantes.

Il est hasardeux, parce que maladroit, d’attendre le moment des élections pour venir apporter un discours qui risque de ne pas être suivi, dès lors que la présence du leader sur le landerneau politique était occasionnelle.

L’absence des politiques peut également s’expliquer par des négociations en cours, aussi bien d’une façon formelle qu’informelle. Et cela ne fera que davantage fonder le peuple dans sa conviction que les politiques sont artisans éternels de deals sur le dos des populations.

En clair, ce que nous voulons dire par là, c’est que les Guy et Cie méritent d’être soutenus dans leur démarche, aussi bien par les hommes politiques que par les populations elles-mêmes. Car, c’est seulement à ce moment-là que les mobilisations pourront porter leurs fruits.

Car, si les activistes continuent à s’agiter dans l’indifférence générale, ils seront davantage brimés par le régime qui ne souhaiterait pas voir leur exemple suivi par d’autres.

D’ailleurs, comme l’a souligné Abdourahmane Sow de la Cos-M23, la Société civile ne peut pas mobiliser, ce sont les politiques qui peuvent le faire.

A moins que ces derniers ne soient complices de la gestion du pouvoir.

Assane Samb

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (4)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Bouba - 10/12/2019 - 10h 11  
N'est ce pas vous Cos 23 qui se vente d'être les acteurs du 23 juin! Vous camarades sont illégalement mis en prison et vous dites que c'est les politiques qui peuvent mobiliser et non la société civile pourtant les Guy sont de la société civile et ils combattent pour le peuple dont vous de la société civile faites partie.
Machiavel - 10/12/2019 - 11h 15  
Les politiques sont en train de "dialoguer"...j'allais dire "dealer" au mépris des difficultés de toutes sortes auxquelles les populations sont confrontées quotidiennement.
SALIOU DIENG Zaltamba - 10/12/2019 - 11h 35  
Les leaders des partis politiques sont en DEPHASAGE avec la base,les militants ,militantes et sympathisants. Ils sont tous des maillon êtes du pouvoir et c'est le cas dans mon parti L'URD de feu DJIBO LEITY KA(psl).Mr DIEGANE SENE est l'actuel SG illégitime,qui s'est autoproclamé une semaine seulement aprés le DC du pété fondateur DLK. DIEGANE SENE devenu le CIREUR DE CHAUSSURES du président Sall et c'est ce qui explique l'inexistence de L'URD sur la scéne politique. C'est cas dans tous les partis qui sont dans le BBY. Chacun garde ses STRAPONTINS,LES HONNEURS,ET L'ARGENT que le président les versé chaque mois . Les faits donnent raisons aux Sénégalais qui maîtrisent les hommes politiques. Aucun parti politique ne se préoccupe des conditions de vie du peuple fatigué. Ils attendent l'approche des élections locales ou législatives pour venir Distribuer de L'ARGENT aux PAUVRES GENS, LES MENTIR et GAGNER AVEC LA MANIERE.Les Sénégalais doivent SE REVEILLER IL EST MINUITSALIOU DIENG CONSEILLER DEPARTEMENTAL " URD"TAMBA
PAN - 10/12/2019 - 12h 14  
GUY N A JAMAIS ETE ET NE SERA JAMAIS SOCIETE CIVILE BECAUSE IL EST VERITABLEMENT CHARGE AVEC SON APPARTENANCE A LA COALITION SONKO,
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
"MOUSTAPHA DIAKHATÉ EST LIBRE DE CRÉER UN MOUVEMENT, MAIS CE SERA EN DEHORS DE L'APR"
Meurtre de Fatoumata Matar Ndiaye: Pourquoi les juges n'ont pas interrogé les commanditaires ?
Alioune Tine : « le dialogue ne devrait pas durer autant de temps »
Refondation du parti de Macky Sall : Moustapha Diakhaté lance « l’Alliance Maanko Taawawu sunu Apr »
Macky chahuté à Londres : Abdou Mbow dédramatise
«Il faut que les dirigeants de ce pays sachent qu'on ne peut plus faire comme avant»
Macky, retour vers le futur!
Le MFDC réclame vérité et justice dans la mort d Abdou Elinkine Diatta
L’histoire bégaie : Après Wade hué par SJD en 2008, Macky Sall subit le même sort en Angleterre
Aliou Sané : « ils nous ont arrêté de force…»
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 142928 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 94656 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 70200 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 59959 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 59420 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017