Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
La culture de l'impunité...
Publié le : Dimanche 1 Décembre 2019 - 09:26 - Source : enquête - Commentaires : 2 - Consulté : 904 Imprimer

On prend les mêmes et on recommence. Chaque année, des rapports d’audit sont publiés par des organes de contrôle comme la Cour des comptes, l’Inspection générale d’Etat (Ige), l’Agence de régulation des marchés publics (Armp)… En dépit du tollé soulevé par les malversations et autres manquements relevés par ces rapports, il demeure un réel problème de suivi. Pis, les fautifs sont souvent promus à des postes de responsabilité plus élevés.

Aux yeux du coordonnateur du Forum civil contacté par ‘’EnQuête’’, il revient aux autorités publiques, mais également à la justice de se saisir des dossiers qui ont été transmis par les différents corps de contrôle et de faire l’état des lieux afin d’en donner une suite. 

‘’La culture de l’impunité devrait être bannie au Sénégal. Les audits sont toujours pertinents, mais tout dépend du réceptacle’’, fait savoir Birahime Seck. Le rapport d’audit de 2017 de l’Armp a été publié avant-hier jeudi.

Et pourtant dans ses textes, l’Autorité de régulation des marchés publics (Armp) fait savoir qu’à la suite de rapport définitif, elle rend compte à l’autorité contractante concernée, au ministre chargé du secteur concerné et à son collègue des Finances, de la procédure suivie lors des contrôles et enquêtes. Elle relève des anomalies et propose, le cas échéant, les mesures correctives appropriées. Le même document indique que l’Armp peut, par ailleurs, saisir, au niveau national ou communautaire, les autorités compétentes de toutes infractions ou irrégularités constatées au cours des enquêtes. A cet égard, il est possible de saisir le procureur de la République, en cas d’infractions présumées à la loi pénale ou le président de la Cour des comptes, en cas de fautes de gestion présumées.

Ce qui fait dire au président du Forum du justiciable que les mécanismes de sanction ne manquent pas. Babacar Ba estime ainsi que c’est l’absence de volonté qui semble protéger les accusés. Pour lui, d’ailleurs, le plus souvent, ce sont des rapports avec des recommandations allant dans le sens de l’ouverture d’une information judiciaire. Mais les autorités compétentes restent inertes et ne prennent aucune mesure dissuasive. ‘’Cette attitude, il faut la dénoncer et la regretter, parce que, si vous mettez autant d’argent pour installer un corps de contrôle et qu’il produit un rapport, la moindre des choses, c’est de donner suite à ce travail’’, croit savoir le leader du Forum du justiciable.

A l’en croire, c’est comme si l’Etat du Sénégal n’a pas l’ambition de lutter contre la corruption ou de favoriser la transparence et la bonne gouvernance.

Il pense ainsi que c’est un impératif, pour le Sénégal, de revoir sa copie par rapport au traitement réservé à ces différents rapports. ‘’Au Sénégal, nous sommes tous d’accord qu’il n’y a ni poursuite administrative ni poursuite judiciaire sur les rapports que les corps de contrôle produisent’’, se désole Babacar Ba. Sauf pour l’ex-maire Khalifa Sall.

Les fautifs toujours promus

Des rapports incriminants des responsables n’ont pas manqué sous la gestion de Macky Sall. On se souvient encore de celui de l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac) publié en 2016 et qui concerne les activités de l’année 2014-2015. Ce rapport avait épinglé la gestion de plusieurs personnalités dont Cheikh Oumar Hann, actuel ministre de l’Enseignement supérieur, anciennement directeur du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud).   Des charges relatives à des subventions irrégulières et au détournement de deniers publics, de faux et usage de faux qui avaient poussé l’Ofnac à formuler des recommandations sur ce cas précis. L’organe dirigé alors par Nafi Ngom Keita avait demandé que le responsable politique de Ndioum soit non seulement relevé de ses fonctions de directeur du Coud, mais que toutes les mesures soient prises pour qu’il ne soit plus nommé à la tête d’une institution publique. Peine perdue : le mis en cause n’a jamais été entendu sur ce dossier.

Toujours en 2016, Nafi Ngom Keita avait annoncé des enquêtes en cours sur plusieurs affaires dont celle concernant la délivrance de permis d’exploration pétrolière à la société Petro-Tim Limited, dans laquelle était impliqué Aliou Sall, frère du chef de l’Etat.  Pour Mme Keita, sa décision de fouiller dans cette affaire avait été prise à la suite de plusieurs plaintes déposées par des citoyens et des associations concernant ce dossier. Un dossier qui, malheureusement, ne sera jamais traité.  Et Nafi Ngom   Keita sera relevé de ses fonctions par décret présidentiel, quelque temps après cette annonce. Le dossier Petro-Tim sera plus tard déterré par un reportage de la chaine Bbc. La suite, on la connait.

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (2)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Fatim - 01/12/2019 - 15h 06  
C'est le choix assumé de gouvernance des autorités, basé sur la prévarication des deniers publics et la corruption, à l'opposé de la gouvernance sobre et vertueuse
Gueye - 01/12/2019 - 21h 03  
Nous avons élu en 2012 un mbam, un doméram traitre esclave soumis de la pire espèce, macky a trahi comme personne ne l'a jamais fait dans ce bled nommé senegal.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
Elimane Diouf (Intersyndicale SDE): «C’est la première fois que je vois un tel décret, c'est une violation»
Macky réquisitionne les travailleurs de la SDE
Quand le FMI et la Banque Mondiale insultent les sénégalais....
Libertés de manifestation:Moustapha Diakhaté " l’histoire bégaie encore au Sénégal"
Prix de l’électricité:Un front social en fermentation
Que les rapports de l’Armp ne tombent pas dans le tiroir aux oubliettes
Ousmane SONKO:«Pour Un Ouvrage De 354 Milliards, Eiffage Investit 65 Milliards Et Exploite Pour 30 Ans»
Sénégal-Port de Dakar: Batailles et manœuvres en embuscade pour l’adjudication de la concession du terminal pour la logistique pétrolière et gazière.
MAURITANIE Le vernis craque entre Aziz et Ghazouani
Les Sénégalais, des pédophiles et violeurs?
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Elimane Diouf (Intersyndicale SDE): «C’est la première fois que je vois un tel décret, c'est une violation»
Macky réquisitionne les travailleurs de la SDE
Mamadou Diop Decroix trouve le décret instituant le comité de pilotage du Dialogue national en contradiction avec l’arrestation de Guy Marius Sagna et Cie
La liste des membres du Comité de pilotage du dialogue national.
L’APR, un parti en perpétuelle turbulence!
Scandale Consulat du Sénégal à Milan : A l'origine, le refus du consul de suivre les injonctions de Dakar
"Indisposé" par Moustapha Cissé Lô, Macky Sall martèle "trop c'est trop"
Arrestation de Guy Marius Sagna et Cie : le FRN dénonce « les répressions contre les manifestations et les obstacles à la libre expression »
Déthié Fall : « Le tourisme et le transport aérien volent à très basse altitude... »
Toussaint Manga au ministre Abdoulaye Diop : « La RTS et Le Soleil ne sont pas des organes de propagande pour l'APR et Macky Sall »
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 135972 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 93397 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 69078 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 58936 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 58358 fois
 
   
POSTS ADAMA GAYE
IRONIE DE L'HISTOIRE
CONTRIBUTIONS
Ce peuple souffre d'un grave traumatisme
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 04 décembre 2019
AUTRES AUDIOS ...
Grand reportage sur l'exploitation du Zircon à Niafrang
 
SCANDALES D'ETAT
   
Le contrat Akilee, un scandale qui secoue la Senelec
05/12/2019 - 12:55
Ministère de l’hydraulique: Un demi-milliard Fcfa envolés
05/12/2019 - 11:48
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo ....Quand Birama traitait les étudiants de fils de pute...
12/09/2019 - 09:48
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Quand le FMI et la Banque Mondiale insultent les sénégalais....
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 04 décembre 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Ce peuple souffre d'un grave traumatisme
06/12/2019 - 09:15
Convocation de Macron : quand des présidents marionnettes nous dirigent
05/12/2019 - 12:34
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Grand reportage sur l'exploitation du Zircon à Niafrang
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017