Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CARTE BLANCHE
 
 
Sénégal, ce pays où tout se fait à l’envers
Publié le : Mercredi 27 Novembre 2019 - 11:19 - Source : le témoin - Commentaires : 0 - Consulté : 1702 Imprimer

Au pays de l’émergence. Que pensez-vous qu’il s’y passe ? On nous construit un Ter estimé à des centaines de milliards et nous promet des bus rapides transit. Autant d’infrastructures pour nous projeter dans la modernité ! Et pour nous rendre plus civilisés face à nos hôtes pour les grands rendez- vous à venir, le Chef nous interdit de nous vider la vessie dans la rue. Bien entendu, il nous faudra apprendre à ne pas se lâcher, surtout face à l’absence de toilettes publiques, des commodités qui existent dans tous les pays modernes, soit dit en passant, mais qui sont inconnus au bataillon de notre pays. Eh oui, dans ce charmant pays, l’on met toujours la charrue avant les bœufs. Justement, des troupeaux de bœufs indolents sillonnent notre belle capitale futuriste à longueur de journée ! Dans ce pays des paradoxes, donc, il existe même des maisons dépourvues de toilettes. Et elles sont plus nombreuses qu’il n’y paraît. Dans ce pays, donc, tout semble marcher sur la tête et tout se fait à l’envers. Dans la populeuse Guédiawaye où a été lancée la construction du BRT, la dalle d’une salle de classe s’est effondrée sur de pauvres élèves faisant 13 blessés sans que cela n’émeuve personne. Fort heureusement, il n’y a pas eu de morts. La vie de nombreux élèves est ainsi menacée face à la négligence de l’Etat surtout que certains de ces établissements datent de l’année de naissance de celui qui est à la tête du pays. Vous pensez que les autorités ont daigné rendre visite à ces mômes accidentés ? C’est trop leur demander ! La situation des établissements scolaires à l’intérieur du pays est plus catastrophique. Et de tout cela, l’autorité s’en fiche, nous saoulant de projets pharaoniques sans aucune incidence sur notre quotidien si chahuté. Et toujours dans ce pays de l’émergence, on y assiste à la survivance de certaines pratiques désuètes pompeusement enveloppées sous le manteau religieux. Croyez-nous, ce n’est pas demain que ces pratiques disparaitront. Les puissants lobbys religieux veillent... 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (0)
Ajouter un commentaire
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Dialogue national, une imposture nationale
Pa Wade...
Aucune loi ne peut restreindre la liberté de manifestation le vendredi et le dimanche
L’art de déplacer le problème
« PROTOCOLE DE REUBEUSSE » : NOUS SOMMES TOUS COUPABLE
Macky a peu de respect pour le peuple sénégalais !
AFFAIRE CNRA/SEN TV : La décision du CNRA est illégale, nulle et non avenue
La preuve formelle que le CNRA n'est pas un organe indépendant et crédible
Toujours en quête de légitimité
Ces vieillards qui refusent toujours le sevrage
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 142946 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 94656 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 70201 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 59959 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 59420 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017