Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
Cap Manuel : Parfum de manipulation suite à l’accident du président Hissein Habré...
Publié le : Mercredi 20 Novembre 2019 - 09:09 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 0 - Consulté : 521 Imprimer

Condamné à vie, l’ancien président Tchadien qui purge sa peine au Cap Manuel continue de susciter l’attention des parlementaires Sénégalais. La preuve est qu’à l’Assemblée nationale, son cas s'y était invité au cours des plénières où le ministre Me Malick Sall était présent. 

Répondant à une question d'une députée qui portait sur la situation carcérale du président Habré, le Garde des sceaux a été un peu plus clair, précisant que celui-ci purge une peine à perpétuité. Et qu'il n’était pas un détenu du Sénégal, mais celui de la communauté internationale’’. D’ailleurs, au cours de propos tenus devant les parlementaires, le ministre a demandé ‘’à l'opinion de ne pas céder à 

la manipulation’’, en reconnaissant ‘’le droit à sa famille de le défendre comme elle l’entend’’, a appris Dakaractu.  Cette appréciation du ministre constitue une réponse aux différentes sorties médiatiques de Fatimé Raymonde Habré. Cette dernière, après avoir rendu public un communiqué, samedi dernier, a profité d’une déclaration faite devant la presse hier (lundi 18 novembre), pour dénoncer une mauvaise prise en charge médicale de son homme par l’Administration pénitentiaire.

Une situation qui, dit-elle, la pousse à réclamer l’hospitalisation de son époux qui souffre d’une fracture du bras des suites d’un accident dans sa chambre. Ce qui fait qu’elle soutient que son état nécessite une intervention chirurgicale.
 

 Seulement, du côté, du corps médical comme des sources proches du ministère de la Justice, il est estimé que l’état de santé du président Habré ne nécessitait pas une hospitalisation. Et cette histoire d’accident constitue une pilule que les autorités judiciaires refusent d’avaler. Elles disent avoir la conviction ferme 

que le président Habré s’est lui-même infligé les blessures. Une manière de dire que celui-ci a opté pour l'auto agression. D’ailleurs, une série d’actions semblent, à leur avis, renforcer leurs convictions. La première est que Habré s’était versé de l'eau bouillante au pied.

Chose qu’il avait lui-même avoué en l’expliquant par un accident. Vient ensuite l’action assimilée à un accident que M.
 Habré aurait eu en se cognant l’épaule à la porte des toilettes. Un fait qui leur laisserait croire à de la manipulation de l’épouse puis que cette dernière a évoqué un bras fracturé alors que la blessure se situe au niveau de l'épaule. D’où la question de savoir ‘’comment 

est-il possible de tomber directement sur sa clavicule (épaule) ?’’ 

 Ce qui est une raison supplémentaire, pour lesdites sources, de considérer que la dame est en train ‘’de dérouler son plan. Elle est en train de développer sa stratégie : Mettre la pression. Mme Habré cherche par tous les moyens à justifier les déclarations de la semaine dernière le présentant comme gravement malade. Depuis le démenti de la Direction de l’administration pénitentiaire (Dap), tout laisserait croire à de la manipulation’’. 

Au finish, une série d’actes posés par le couple Habré fondent la conviction des autorités pénitentiaires. Il est apparu que le président Habré a été évacué puis consulté par un médecin militaire, en l’occurrence le Général Professeur Momar Sène. Et que celui-ci, après avoir consulté M. Habré, lui avait donné rendez-vous le lundi (hier). Mais, selon des informations parvenues à la rédaction, le sieur Habré a refusé d’aller se faire soigner par les autorités judiciaires malgré son rendez-vous médical. Auparavant, faudrait-il le préciser, Mme Habré avait souhaité que son homme puisse être également consulté par un médecin de la famille. 

  Aujourd’hui, du côté du ministère de la Justice, tout porte à croire que le président Habré fait l’objet d’une manipulation. Celui-ci, au même titre que Khalifa Ababacar Sall, jouit d’une bonne réputation du fait de son exemplarité en prison. M. Sall et M. Habré sont ‘’deux prisonniers modèles. Deux détenus qui ne se sont jamais plaints de leurs conditions de détention,  encore moins du traitement dont ils font l’objet’’.

Une chose qui, pour plus d’un, fait croire que, dans cette histoire, c’est M. Habré qui tire tous les ficelles. Il est, en outre, connu beaucoup de cas d’ailleurs au Sénégal, où des détenus disaient souffrir de pathologies sérieuses. Et qui, une fois élargis, non seulement ne manifestaient plus un quelconque signe de maladie, mais se plaisaient à évoquer une stratégie pour se tirer d’affaire.

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (0)
Ajouter un commentaire
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Marche contre la hausse du prix de l'électricité: Seydi Gassama refuse que le Sénégal fasse moins que la Mauritanie en matière de démocratie
Nécrologie : décès du chanteur de l’arène sénégalaise Doudou Seck Yaye Katy
Les migrants interceptés à Soumbédioune en garde à vue
Indemnisation des policiers radiés en 1987 : La fin de 30 ans d’injustice
Affaire du prêt au Consulat du Sénégal à Milan : Rokhaya Ba Touré interrogée à Dakar
Hausse du prix de l’électricité : la Manifestation en faveur de Guy et Cie autorisée, un impressionnant dispositif sécuritaire sera mis en place
Révélations de Cissé Lô sur le trafic de la drogue : le procureur reçoit une plainte contre X
Centrale à charbon de Bargny : Les précisions du ministre de l'environnement sur sa fermeture
Trafic de drogue à l'UCAD : Un agent du coud ravitaillait les étudiants
Ministère des finances et du budget : Le budget voté sans débat
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 137044 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 93651 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 69315 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 59165 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 58612 fois
 
   
POSTS ADAMA GAYE
Au secours, sociologues !
CONTRIBUTIONS
Après l'année social, l'annus horribilis !
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 11 décembre 2019
AUTRES AUDIOS ...
Face à Pape Alé, Moustapha Cissé Lo crache ses vérités
 
SCANDALES D'ETAT
   
Le contrat Akilee, un scandale qui secoue la Senelec
05/12/2019 - 12:55
Ministère de l’hydraulique: Un demi-milliard Fcfa envolés
05/12/2019 - 11:48
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo ....Quand Birama traitait les étudiants de fils de pute...
12/09/2019 - 09:48
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Macky Sall ou l’art de l’escroquerie politique
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 11 décembre 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Après l'année social, l'annus horribilis !
10/12/2019 - 14:42
LETTREA GUY MARIUS SAGNA, DR BABACAR DIOP ET LES AUTRES…
09/12/2019 - 11:15
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Face à Pape Alé, Moustapha Cissé Lo crache ses vérités
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017