Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CONTRIBUTIONS
 
 
Amnistie contre troisième mandat
Publié le : Lundi 7 Octobre 2019 - 07:23 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 0 - Consulté : 3724 Imprimer

Macky Sall continue de dérouler son agenda politique qui est loin d’obéir uniquement à sa volonté et à ses désirs. En attendant de recevoir le prix de « l’homme de l’année » qui lui sera décerné au Cap, en Afrique du Sud, lors de la « conférence et exposition Africa Oil & Power 2019 » prévue du 9 au 11 octobre prochain, il a remporté, ce samedi, nous indique-t-on, le Prix Sunhak 2020 pour la Paix.

Des distinctions, qui sont censées redorer son blason troué par le scandale Pétro Tim, qu’il aurait du mal à justifier en gardant l’ancien maire de Dakar en prison et en affichant une adversité avec son prédécesseur. Seulement, pendant que le leader de l’APR est félicité et peint comme un homme de paix, ses députés sont en train d’ourdir un complot qui pourrait être fatal à l’autre ténor politique qu’il reste à ligoter.

Il y a probablement quelque chose qui cloche dans la tête des Sénégalais. Après avoir balafré la démocratie, en interdisant systématiquement les marches, en emprisonnant de nombreux responsables politiques avant d’aboutir au forcing du parrainage  qui a mené au hold-up électoral à la dernière présidentielle, Macky SALL se serait, soudain, métamorphosé. Pour de nombreux observateurs et analystes, il aurait changé de fusil d’épaule pour avoir scellé les retrouvailles publiques avec son mentor et gracié Khalifa Sall.

Seulement, ce qui est présenté comme une décrispation arrive à son heure pour ce régime éclaboussé notamment par le scandale Petro Tim dont personne ne parle plus et qui peine à résoudre les nombreuses difficultés qui assaillent les Sénégalais.

Incapable de juguler la crise économique qui se manifeste par l’augmentation du prix de nombreux produits (carburants, pain) et par une dette publique exponentielle qui a dépassé la barre des 7100 milliards de F CFA, Macky Sall, qui s’est rendu à l’évidence que le musèlement national ne peut marcher au Sénégal, a juste offert des sujets à palabres autres que ses carences.

En attendant que les Sénégalais les épuisent, lui aura le temps de glaner quelques médailles à l’étranger pour restaurer son image écornée par les scandales à répétition. Il n’a rien à perdre d’autant que ce qui est appelé conciliation est opérée avec des camps dont la carrière politique des leaders est assujettie à une loi que seuls ses députés peuvent faire passer.

Relâché dimanche dernier, l’ancien maire de Dakar a refusé de rentrer chez lui en catimini. En se payant une procession à travers les artères de la capitale, Khalifa Sall a voulu que le tumulte qui l’a accompagné en prison s’accentue à sa libération. Une façon de renseigner que ses ambitions, qu’il n’a explicitement dévoilées qu’une fois arrêté, sont toujours d’actualité.

Seulement, c’est un cadavre politique qui se déambule. Car, à l’instar de Karim Wade, l’ancien maire de Dakar est sorti de prison pour s’engouffrer dans un tunnel dont l’issue est bloquée par les députés de Macky Sall.  En effet, sans amnistie, il est politiquement mort. En lui collant le chef d’accusation « d’escroquerie portant sur des deniers publics », le régime de Macky l’a extirpé du jeu politique.

La grande prouesse de Macky Sall, c’est d’avoir réussi à loger Khalifa Sall et Karim Wade à la même enseigne. Reconnus coupables, condamnés et écartés de la dernière présidentielle, les deux responsables politiques, dont la convergence était impensable il y a quelques années, ont trouvé toutes les raisons de se liguer. Pourtant, au-delà des apparences, les déboires judiciaires, qui sont en passe d’enterrer l’un, ont totalement régénéré l’autre. Khalifa Sall et Karim Wade ne sont pas entrés en prison avec le même statut.

Maire de Dakar en 2009, réélu en 2014, l’ancien responsable socialiste avait déjà fait ses preuves et s’érigeait avant d’être embastillé comme un ténor politique accompli. Tout le contraire de Karim Wade que la prison a grandement propulsé dans le cœur des Sénégalais.

Avant, le fils d’Abdoulaye Wade, perçu comme un arriviste profitant de la position de son père, peinait à se faire accepter par ses concitoyens. Avec la CREI, Macky Sall en a fait une victime et à force de défiance feinte et de manœuvres ostentatoires, Wade-père en a fait un ténor politique en organisant sa désignation comme candidat du PDS à 24 heures du verdit de la CREI.

En les rendant tous les deux dépendant d’une loi d’amnistie, Macky Sall dont la coalition est grandement majoritaire à l’Assemblée nationale, Macky Sall, en grand dealer, pourrait démarrer les enchères par : amnistie contre troisième mandat. Et c’est là qu’intervient Ousmane Sonko.

Les fiches qui parviennent à Macky Sall le placent parmi les grands mobilisateurs à craindre. En plus d’être, avec Khalifa Sall, l’un des ténors politiques non issu de la famille libérale et qui pourrait annihiler les plans de Macky Sall et de son mentor.

Les députés qui se sont réunis, jeudi dernier, ont reporté l’examen des conclusions du rapport de la Commission d’enquête parlementaire sur l’affaire des 94 milliards de F CFA opposant le leader de Pastef à Mamour Diallo pour, sans doute, laisser libre cours au vent de décrispation. Mais quand l’agenda de Macky Sall le recommandera, les députés mettront sur la table le dossier pour désavouer leur collègue  en rejetant ses accusations, comme l’a déjà fait ladite Commission.

Et s’ils jugent qu’Ousmane Sonko a accusé à tort l’ancien directeur des Impôts et Domaines, comme ils s’apprêtent à le faire, quel tribunal, sous Macky, dira le contraire ?

 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (0)
Ajouter un commentaire
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Fin Du Mandat Du Président Macky Sall Et Constitutionnalité De Ses Actes…Par Mouhamadou Ngouda MBOUP
L’Afrique et ses balafres
NDOUMBÉLANE : LE RÈGNE DES RONGEURS
A quand une (op)position commune ?
Surréaliste débat sur la révision d’un procès
Un deal en tractation depuis 2012 se concrétise une réconciliation Macky/Wade, sur le dos des Sénégalais surpris.
Amadou Ba , l'incarnation d'un mensonge d'Etat
À Mr Le Secrétaire général de l'union des magistrats du Sénégal, Juger au nom du peuple sénégalais pas au nom de l'état.
Wade Le Terrible…Il Mange Le fromage Interdit à Oumar Sarr
Meurtre à huis clos
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 130866 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 91240 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 66910 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 57075 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 56494 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 23 octobre 2019
AUTRES AUDIOS ...
Marche de l'opposition guinéenne violemment réprimée : Cellou Dalein D ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Logements-poulaillers de Notto Diobass: une histoire belge qui ne fait pas rire ...
23/10/2019 - 13:54
Scandale Petrotim : Les têtes continuent de tomber..
22/10/2019 - 12:55
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo ....Quand Birama traitait les étudiants de fils de pute...
12/09/2019 - 09:48
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Macky grisé par le pouvoir....
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 23 octobre 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Fin Du Mandat Du Président Macky Sall Et Constitutionnalité De Ses Actes…Par ...
23/10/2019 - 22:29
L’Afrique et ses balafres
23/10/2019 - 06:26
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Marche de l'opposition guinéenne violemment réprimée : Cellou Dalein Diallo P ...
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017