Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Le gouvernement au bord de l'impasse
Publié le : Vendredi 20 Septembre 2019 - 13:36 - Source : l'as - Commentaires : 3 - Consulté : 3652 Imprimer

En plus de la dette lourde due aux entreprises importatrices et distributrices de produits pétroliers, l’attaque de drones contre deux installations pétrolières d’Arabie Saoudite est venue compliquer la tâche à l’état qui doit supporter une hausse du prix du baril sur le marché international. Une situation qui risque d’impacter sur le prix du carburant, de l’électricité et de l’économie sénégalaise en général.

«Quand deux éléphants se battent, ce sont les fourmis qui meurent.» La crise du Golfe a de graves répercussions dans le monde particulièrement dans les Etats non producteurs de pétrole. Les bombardements des installations d’Arabie Saoudite ont créé un déficit de production qui représente près de 5% de la consommation journalière mondiale. Si les rebelles Houthis yéménites revendiquent ces attaques au drone, Ryad est convaincu que c’est l’Iran qui est derrière. Quoi qu’il en soit, cela va impacter le marché international avec une hausse du prix du baril. D’ores et déjà la France a augmenté le prix à la pompe depuis lundi. C’est pourquoi, le secrétaire général de la CNTS/FC, Cheikh Diop a tenu à alerter sur cette situation qui risque d’être vécue durement au Sénégal, si rien n’est fait. Selon lui, cette tendance haussière du prix du pétrole sur le marché international va venir s’ajouter à une situation propre au Sénégal. Il s’agit, dit-il, d’un endettement assez important de l’Etat vis-à-vis des entreprises du secteur du pétrole et du gaz. Ce sont en effet les entreprises importatrices y compris la SAR, qui ravitaillent le marché sénégalais en brut comme en produit fini. Selon Cheikh Diop, cette activité d’importation a généré une dette très lourde qui avoisine au total près de 300 milliards FCFA. «L’Etat s’était engagé à combler les pertes commerciales dues à ces importations. Mais le remboursement de ces pertes-là n’est pas effectif au point qu’il y a aujourd’hui un endettement qui avoisine les 300 milliards Fcfa pour l’ensemble des importateurs. Donc il n’y a pas eu de compensation», indique-t-il.

DETTES DUES AUX PETITES ENTREPRISES NATIONALES

Par ailleurs, le syndicaliste affirme qu’en plus de cette dette due aux importations, il y a une autre dette qui concerne les entreprises plus petites, en particulier les entreprises nationales. Celles qui effectuent la distribution du produit partout dans le territoire national. A en croire Cheikh Diop, il y a ce qu’on appelle la péréquation du transport qui est le remboursement que l’Etat fait lorsqu’on amène le produit par exemple à Fongolimbi ou dans d’autres contrées du pays. C’est cette péréquation qui fait qu’on retrouve les mêmes prix qu’à Dakar. Et ce, partout où on peut se rendre dans le pays. A vrai dire, l’Etat s’engage à harmoniser les prix sur le plan national et il s’engage à rembourser ces péréquations aux petites sociétés nationales qui distribuent le produit dans les localités intérieures. Toutefois, Cheikh Diop se désole du fait que cette péréquation n’ait pas été remboursée depuis fin 2016 aux entreprises nationales. Et l’Etat traine une dette d’un milliard Fcfa ou plus pour certaines de ces sociétés, et moins d’un milliard pour d’autres, a-t-il précisé. Pour lui, cela donne tout simplement une indication sur la lourdeur de l’ardoise due aux sociétés nationales.

CHEIKH DIOP : «AU-DELA DE L’ELECTRICITE, TOUTE L’ECONOMIE SENEGALAISE RISQUE DE VIVRE LES REPERCUSSIONS DE CETTE SITUATION»

Après avoir dressé ce constat, le syndicaliste estime qu’aujourd’hui l’Etat du Sénégal est dans une situation complexe. Celle-ci se manifeste par la trésorerie qui souffre déjà d’une dette de près 300 milliards Fcfa sans compter la conjoncture internationale avec la hausse du prix du baril. «Nous attirons l’attention sur une éventuelle pénurie et nous voulons que cette situation soit maitrisée», affirme-t-il. Pour Cheikh Diop, il est de la responsabilité de l’Etat de faire face à cette situation qui risque de créer une pénurie des produits pétroliers dans le pays. «On ne pouvait rester sans alerter en tant qu’acteur social et du mouvement syndical. Notre responsabilité ; c’est d’alerter pour que cette situation n’arrive pas», a-t-il expliqué avant de prévenir que tous les secteurs de l’Energie y compris l’électricité peuvent être impactés négativement par cette situation. «Et même au-delà de l’électricité, toute l’économie sénégalaise risque de vivre les répercussions», a-t-il conclu.

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (3)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Sara - 20/09/2019 - 13h 52  
Mais il y est déjà,un gouvernement de cancres.
Mom - 20/09/2019 - 14h 45  
Ce qui se passe en Arabie saoudite n'a rien à voir avec la situation au Sénégal qui lui est antérieur. Il ne faut pas trouver de prétexte à ce gouvernement minable, seule responsable de la gestion catastrophique de nos ressources
Deug - 20/09/2019 - 17h 11  
le PR MACKY SALL DOIT CONVOQUER BABA DIARRA INVENTEUR D'UNE MINI CENTRAL DE PRODUCTION D''ELECTRICITE A MOINDRE COÛT POUR LE SENEGAL.Contacter l'APIX POUR LE RENCONTRER AU LIEU DE FAIRE SOUFFRIR INUTILEMENT NOTRE ECONOMIE ET LES SENEGALAIS
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
Succession de Macky Sall: Amadou Ba tisse sa toile...
Fin Du Mandat Du Président Macky Sall Et Constitutionnalité De Ses Actes…Par Mouhamadou Ngouda MBOUP
Meïssa Babou:«Notre Rythme D’endettement ExponentielA Atteint 51,5%»
DOING BUSINESS 2020:Le Sénégal à la traine des meilleurs réformateurs
MAURITANIE : Les rêves de retour contrariés de Mohamed Ould Bouamatou
Guinée: Alpha Condé et les loges maçonniques
Limogeages / Droits humains : « Macky Sall montre son niveau de respect pour le droit et les magistrats »
Sory Kaba a orquestré son départ...
Logements-poulaillers de Notto Diobass: une histoire belge qui ne fait pas rire le ministre Abdou Karim Fofana
PASSATION DE SERVICE A LA SICAP :Ibrahima Sall et Mamadou Kassé 
se prévalent de réalisations imaginaires...
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Succession de Macky Sall: Amadou Ba tisse sa toile...
MAURITANIE : Les rêves de retour contrariés de Mohamed Ould Bouamatou
Guinée: Alpha Condé et les loges maçonniques
Limogeages / Droits humains : « Macky Sall montre son niveau de respect pour le droit et les magistrats »
L'honneur d'un homme et la gloire d'un pays
Les députés de BBY embarrassés
Sory Kaba a orquestré son départ...
PASSATION DE SERVICE A LA SICAP :Ibrahima Sall et Mamadou Kassé 
se prévalent de réalisations imaginaires...
Le début d’une chasse à l’homme... Sonko
Limogeage de Samba Ndiaye et Moustapha Ka : Le ministre de la justice interpellé par une question orale
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 130866 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 91240 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 66910 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 57075 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 56494 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 23 octobre 2019
AUTRES AUDIOS ...
Marche de l'opposition guinéenne violemment réprimée : Cellou Dalein D ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Logements-poulaillers de Notto Diobass: une histoire belge qui ne fait pas rire ...
23/10/2019 - 13:54
Scandale Petrotim : Les têtes continuent de tomber..
22/10/2019 - 12:55
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo ....Quand Birama traitait les étudiants de fils de pute...
12/09/2019 - 09:48
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Macky grisé par le pouvoir....
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 23 octobre 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Fin Du Mandat Du Président Macky Sall Et Constitutionnalité De Ses Actes…Par ...
23/10/2019 - 22:29
L’Afrique et ses balafres
23/10/2019 - 06:26
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Marche de l'opposition guinéenne violemment réprimée : Cellou Dalein Diallo P ...
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017