Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Chef de l'opposition: Le sérieux dilemme de Idrissa Seck
Publié le : Dimanche 8 Septembre 2019 - 19:18 - Source : nettali - Commentaires : 7 - Consulté : 965 Imprimer

Le débat sur le statut de chef de l’opposition fait rage ces derniers temps. Et le fauteuil devrait revenir à Idrissa Seck. C’est en tout cas ce que veut le pouvoir. Mais la question est de savoir si le président du Conseil départemental de Thiès acceptera le poste ? Lui qui risque de jouer sa crédibilité dans cette affaire.
Le statut du chef de l’opposition est consacré par la Constitution votée par référendum en mars 2016. Mais il reste à donner un contenu au poste. Toute la question est donc de savoir qui doit occuper ce poste. Si certains plaident pour le chef du parti d’opposition qui a plus le plus de députés, d’autres estiment que le poste doit revenir au candidat arrivé deuxième lors de la dernière présidentielle. Cette option semble avoir les faveurs des tenants actuels du pouvoir. Leur argument : le Sénégal a opté pour un régime présidentiel et non parlementaire. Mieux, disent- ils, avec la suppression du poste de Premier ministre, il n’y a plus de raisons de parler d’opposition parlementaire. Ce qui fait dire à certains que le pouvoir manœuvre pour le patron du parti Rewmi. Mais Idrissa Seck acceptera-t-il le fauteuil de chef de l’opposition ?
Si le principal intéressé s’est gardé jusqu’ici de se prononcer sur la question, nombreux sont ceux qui pensent que les avantages et privilèges liés à ce statut sont difficiles à refuser. Il y a en effet cette fameuse caisse (que le député Mamadou

Lamine Diallo estime à deux milliards de francs) sans compter le rôle d’interlocuteur privilégié du président de la République, mais aussi le cabinet qui sera mis à la disposition du chef de l’opposition, entre autres.
Seulement, accepter ce poste équivaudrait à donner un sacré coup à la crédibilité d’Idrissa Seck. Ce dernier a toujours refusé de reconnaître la victoire de Macky Sall. Mieux, moins d’une heure après la proclamation des résultats provisoires de la présidentielle du 24 février dernier par la Commission nationale de recensement des votes, il avait réuni dans son quartier général les trois autres candidats perdants. Une rencontre sanctionnée par une déclaration signée par Ousmane Sonko, Issa Sall, Madické Niang et Idrissa Seck, lui-même. «La Commission nationale de recensement des votes vient de publier un résultat qui reflète parfaitement la commande du candidat sortant. Nous rejetons fermement et sans aucune réserve ce résultat. Nous ne ferons aucun recours devant le Conseil constitutionnel», faisait noter la déclaration lue, devant la presse, par Idrissa Seck. Non sans ajouter : «Force est de constater que le candidat sortant a confisqué la volonté du peuple souverain et sera le seul à assumer les conséquences face au peuple et face à l’histoire.» Depuis, le chef de la coalition «Idy2019» n’a jamais fait de déclaration reconnaissant la victoire de Macky Sall. Or, accepter le fauteuil de chef de l’opposition, c’est reconnaître que Macky Sall a été élu de manière légale et légitime. Autrement dit, Idrissa Seck accepterait ainsi ce qu’il a toujours refusé.

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (7)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
D - 08/09/2019 - 19h 29  
Idy = Macky tous ne calcul que pour leurs poche. Sonko viendra balayer tous ces conneries.
Ibrahima - 08/09/2019 - 19h 37  
J'ai toujours crû en Pape Allé Niang et à Dakarmatin. Mais avec cet article manifestement tendancieux, le parti pris est flagrant. Oui, maintenant c'est plutôt Pape Allé Niang qui est entrain d'entamer sa crédibilité. C'est dommage.
Amadou - 08/09/2019 - 20h 34  
ah ah..que de supputations..laissez Idy tranquille..même moi le pauvre je cracherai sur 5 milliards et dormi tranquille à plus forte raison un Idy qui n,a pas faim que je sache..
S - 09/09/2019 - 09h 10  
Bon si je comprends bien la chose devient plus acceptable si le chef de l'opposition correspond au chef du parti d'opposition à l'assemblée nationale. Quid de l'objet de l'article? Le statut du chef de l'opposition? Quelles sont ses faiblesses? Comment cela est justifiable dans un pays comme le notre? Quels rapports de ce chef avec les institutions? Est-ce que sérieusement vous prenez du recul en écrivant. Évitez la platitude! Une réflexion doit être profonde mais là, c'est nul comme article.
Leral - 09/09/2019 - 10h 11  
Publié le : Dimanche 8 Septembre 2019 - 19:18 - Source : nettali - ( Ibrahima et S lisez bien avant de dire que l'article est de dakarmatin .La source c'est nettli regardez bien en dessous du titre )
Ibrahima - 09/09/2019 - 10h 48  
Oui , Légal, j'ai bien lu. Je suis bien sur le support Dakarmatin qui a bien publié l'article. De grâce, Pape Allé Niang et Dakarmatin ne vous laissez pas entraîner dans une nouvelle ligne éditoriale contrainte à celle pour laquelle nous vous avions préféré aux autres. Il faut juste être impartial et équilibré.
Tamega - 09/09/2019 - 14h 52  
C est le peuple qui donne 29/100 a idrissa dont forcément il doit être le chef de l opposition. Ensuite le peuple a voté le referendum et le cas du chef de l opposition. Ne soyons pas des fumistes pour jour sur la mentalité des sénégalais. Ton article ne vzurtrien direr. .idrissa a dit a qui veut l'en rendre. La vérité .la liberté et la responsabilité. Rien que ses trois poen cadre ma bie
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
Remaniement Imminent: Macky Peaufine Son Prochain Gouvernement
Instrument important dans la transparence de nos ressources, l'Itie dans la tourmente: budget insuffisant, décaissements lents, salaires en retard
Pape Amadou Sarr :«IL N’Y A PAS DE PROBLÈME DE RECOUVREMENT À LA DER»
À la recherche de la vérité perdue !
Histoire générale du Sénégal: Les arguments de Iba Der face aux critiques
Le bracelet électronique bientôt effectif
Un collecteur de drames
Les avocats d'Adam Gaye vilipendent Macky auprès de ses pairs
Manif à Aibd lundi prochain : Le collectif des prestataires demande plus de considération pour le privé sénégalais
Maroc : Ce Sénégalais sauvagement assassiné !
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Remaniement Imminent: Macky Peaufine Son Prochain Gouvernement
Instrument important dans la transparence de nos ressources, l'Itie dans la tourmente: budget insuffisant, décaissements lents, salaires en retard
Pape Amadou Sarr :«IL N’Y A PAS DE PROBLÈME DE RECOUVREMENT À LA DER»
Les jeunes de Rewmi qualifient Aar Li Nu Bokk d’organisation « pétaudière »
Vente 20% des parts de Kosmos à Abu Dhabi sur le pétrole sénégalais: Seydou GUEYE confirme Sonko et explique
Seydou Guèye : « AbdoulL Mbaye doit se monter digne »
2 milliards au chef de l'opposition: Seydou Guèye dément Mamadou Lamine Diallo
Pétrole & Gaz, vacances gouvernementales, affaire Niang Kharagne : Seydou Guèye assènes ses vérités
Les avocats d'Adam Gaye vilipendent Macky auprès de ses pairs
«Aar Li Nu Bokk» cherche son second souffle
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 126757 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 89600 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 65435 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 55772 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 55117 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 11 septembre 2019
AUTRES AUDIOS ...
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
 
SCANDALES D'ETAT
   
Marchés au Sénégal :Le CITP de Seydou Kane, proche de Macky Sall, veut sa par ...
13/09/2019 - 12:32
De nouvelles révélation sur l'affaire Pétro-Tim
02/09/2019 - 11:00
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo ....Quand Birama traitait les étudiants de fils de pute...
12/09/2019 - 09:48
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
À la recherche de la vérité perdue !
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 11 septembre 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Serigne Abdou, l'honneur du soufisme contemporain !
14/09/2019 - 12:47
Dévoilement.....
12/09/2019 - 15:28
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017