Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Sénégal ou le déni d’État en continu
Publié le : Lundi 19 Août 2019 - 18:37 - Source : dakarmatin - Commentaires : 13 - Consulté : 1540 Imprimer

Le drame survenu à Bignona ce week-end avec l’accident d’un bus de transport public, au-delà du lourd bilan en pertes humaines (5 morts, 65 blessés dont 35 toujours dans un état critique), remet à nu la faillite de l’État du Sénégal dans les secteurs où il est le plus attendu (éducation, sécurité, chômage, réduction de la pauvreté et, en l’espèce, santé publique).

L’accident a eu lieu le samedi 17 août au matin à hauteur du village de Badiouré. Les premiers secours ont constaté deux morts sur le coup et ont transporté les blessés vers Bignona, chef-lieu du département, qui ne dispose que d’un seul et unique centre de santé dont la capacité d’accueil est quasi nulle: il ne dispose pas de service de radiologie ni d'IRM. Ce qui fait office de «  bloc opératoire » n’a jamais fonctionné depuis son ouverture  parce que simplement l’État ne parvient pas à trouver un chirurgien à y affecter. Pire, il n’a pas été pourvu à la suppléance du médecin-chef, absent depuis plusieurs semaines pour raison de pèlerinage à la Mecque.  

Sur place, les blessés sont installés dans les couloirs à même le sol. Deux autres d'entre eux perdront la vie dans ces conditions,  absence de prise en charge autre que celle des sapeurs sapeurs-pompiers vaillants mais désarmés.

Les 66 blessés restants ont ainsi été acheminés vers Ziguinchor, capitale régionale dotée d’un hôpital qui ne l’est que de nom : faible capacité d’accueil, bloc opératoire fermé depuis plus d’un mois pour cause de …. fuite d’eau. Aujourd’hui à Ziguinchor, face à l’état comateux de l’hôpital régional et en l’absence de structures privées disposant d’un plateau médical, pour une intervention chirurgicale les patients doivent s’inscrire sur la longue liste d’attente de l’ « Hôpital de paix ». Entre temps, beaucoup souffrent et meurent stoïquement chez eux.

C’est dans cet hôpital régional de Ziguinchor qu’un cinquième blessé succombera et 65 autres galèrent toujours en ce moment.

Au moment où je rédige ces lignes, j'apprends avec tristesse qu’une énième tragédie routière vient de se produire sur l’axe Kaolack-Mbour avec déjà 7 victimes (bilan provisoire). Mes pensées et mes prières à toutes ces victimes, aux blessés et à leurs familles.

Ce tableau est celui du Sénégal de la Santé, de TOUT le Sénégal. Aucune région n’est épargnée par la faiblesse voire quelquefois l’inexistence de plateau médical adéquat, de personnel médical en nombre suffisant. Pas même la Capitale, Dakar !

Bien sûr, pour nos gouvernants (ou gouverneurs de…), la priorité ce n’est pas d’éduquer, de soigner et de garantir le bien-être des Sénégalais, non !

Leurs priorités sont orientées vers des investissements de prestiges ne répondant à aucune urgence nationale, prétextes pour enrichir des pays et entreprises étrangers sur fond de surfacturation et autres commissions occultes.

Leur coup de grâce au peuple, c’est le vol éhonté des ressources pétrolières, gazières, minières, halieutiques, foncières… par le truchement du clan dirigeant.

Le plus dramatique est qu’une partie de ce peuple a fini par considérer que tout ce qui se passe dans ce pays est normal, si ça ne relève tout bonnement de la fameuse « volonté divine ».

C'est sans doute la raison de l'assurance du gouvernement qui, malgré une situation sécuritaire, économique, sociale, pluviométrique et humanitaire des plus délétère et les scandales à répétition, trouve du temps pour la villégiature : le premier flic du pays est avec les lions à Fathala et le « lion » lui dort à … Biarritz. Allez demander au paysan inquiet de la tournure de l’hivernage 2019 où se trouve Biarritz !

 

 

Ousmane SONKO

Président du parti PASTEF – Les Patriotes

Fait à Dakar, le 19 août 2019

 

 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (13)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Louthi - 19/08/2019 - 19h 20  
C'est ça le Sénégal du guemléle Yalla,bayiléne ko ak Yalla,ndogol Yalla leu.Ce gouvernement est entrain de vous enterrez un à un...
Salif - 19/08/2019 - 19h 25  
les sénégalais n'ont pas une capacité d'indignation et c'est triste. Dans d'autres cieux, ces gouvernants auraient débarrasser le plancher depuis belle lurette
Goor - 19/08/2019 - 19h 43  
C'est ça le Sénégal sous ce bouffon jouflu et un menteur de première classe
Kharr yalla - 19/08/2019 - 20h 17  
Yalla yalla baye sa toll....
Malle NDIAYE - 19/08/2019 - 20h 20  
Le jour oû les senegalais comprendront Sonko, inchallah le Senegal changera
Jacob - 19/08/2019 - 20h 33  
les sénégalais ont compris depuis longtemps..et savent ce qui se passe..il faut juste aller au delà de leur prétendue passivité..tenir compte de plusieurs facteurs..surtout de cette diaspora qui "corrige" malgré elle..et ATTENDRE THE MOMENT...qui arrivera tôt ou tard.QUE DIEU SAUVE CE PAYS
F - 19/08/2019 - 20h 47  
merci Sonko au moins tu rends fertile à mon cerveau comme ces paysans qui attendent avec imptience que la pluie fertilise leurs terre.
Drop - 19/08/2019 - 20h 52  
Pas plutard qu'hier j'étais à l'hôpital Youssou Mbargane de Rufisque pour rendre visite à un malade, mais Rufisque une ville au passé glorieux mérite mieux que ça, il n'est d'hôpital que de nom, le malade mérite mieux l'endroit est malfamé, les lits déglingués, des bâtiments défraîchis qui menacent ruine, les élites de Rufisque qui ne frequentent sûrement pas l'endroit et qui se nourrissent d'activités politiques ont une part de responsabilité, elles ne se battent que pour leur carrière politique en utilisant les populations qui sont ensuite les laisser pour compte, la belle époque pour Rufisque c'était le temps coloniale après tout s'est dégradé, environnement infrastructures etc..
VISION - 19/08/2019 - 21h 53  
EXCELLENT SONKO. VOILA LE SENEGAL. SANS COMMENTAIRE. PENDANT QUE CE FIEFE PRESIDENT ET SA DAME APRES LE PELERINAGE A LA MECQUE SE LA COULE DOUCE DANS LA COTE D'AZUR .
F - 19/08/2019 - 22h 26  
20/20 ,excellent texte, rien a dire !!
Gorguidiop - 19/08/2019 - 22h 32  
Eh bien que les Sénègalais qui sont jusqu'à 400km rayon de là où Notre imbécile national passe ses vacances aillent chaque jour et nuit lui rappeler qu'il peut bien avoir volé le tama ( les élections présidentielles) mais il n'aura point où jouer sa musique.
Lemzo - 20/08/2019 - 03h 30  
Un chauffeur de car de transport qui conduit de manière très irresponsable et cause un accident mortel (comme on en voit tous les jours au Sénégal), où est la faute de l'État là-dans ?? Le problème ici n'est pas l'état des hôpitaux (même si je suis d'accord qu'il y beaucoup à faire dans la santé en général), mais l'incivisme des sénégalais à tous les niveaux et tous les jours ! Quelles sont les « solutions » de Sonko Fusilleur sur l'incivisme ! Rien Touss Nada ! Wakh rek ! Et comme ses 4 meilleures qualités sont la manipulation, l'arrogance, l'amateurisme et le populisme, il met tout dans la sa sauce politique. Sans pourtant jamais dire ce que lui-même ferait dans ce cas d'accident précis s'il était président. Tu dois avoir honte de te sucrer sur le dos de cadavres... Continue de te faire des illusions...
Badara - 20/08/2019 - 10h 41  
SONKO NOTRE FIERTE . MERCI.! POUR L'EVEIILE DES CONSCIENCES
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
Légereté et incohérence au sommet du foot africain
MEMBRES BRUTALISÉS, MENOTTÉS ET JETÉS AU SOL: Gno lank est scandalisé
(RE) NAISSANCE D’UNE OPPOSITION RADICALE
Présidentielle en Guinée-Bissau :Coup de tonnerre la Cour suprême exige un recomptage des voix (officiel)
Arabie Saoudite : En bonne santé, Mbayang Diop "dénonce certaines sorties médiatiques"
Abdoul Mbaye à Thiès : « La Crei se justifie, elle doit continuer d'exister, mais… »
Coumba Kane est actuellement à l'hôpital Matlaboul Fawzeyni
La casamance toujours à la recherche de la paix
Pa Wade...
Le REWMI ne vit plus !
 
DANS CETTE RUBRIQUE
(RE) NAISSANCE D’UNE OPPOSITION RADICALE
Fatou Blondin Diop explique pourquoi "Aar Li Nu Bokk" n'a pas porté le combat contre la hausse du prix de l'électricité
Le Fouta bat le macadam contre «le Macky»
Présidentielle en Guinée-Bissau :Coup de tonnerre la Cour suprême exige un recomptage des voix (officiel)
Mairie de Dakar : Soham Wardini souhaite le retour de la caisse d’avance
Symposium des cadres de Rewmi: Déthié Fall explique le silence d'Idrissa Seck
Hausse du prix de l’électricité pour électrifier le monde rural: les cadres de Rewmi parlent d’un "mensonge"
Déthié Fall : « Le président Macky Sall a lamentablement échoué sur la politique énergétique du Sénégal »
Abdoul Mbaye à Thiès : « La Crei se justifie, elle doit continuer d'exister, mais… »
Deuxième réunion du comité de pilotage du dialogue national : le cas Hélène Tine
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 142357 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 94616 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 70161 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 59921 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 59388 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017