Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CONTRIBUTIONS
 
 
Wade a vu juste
Publié le : Dimanche 18 Août 2019 - 17:51 - Source : dakarmatin - Commentaires : 6 - Consulté : 1830 Imprimer

Dans l’existence de tout parti politique, il y a des hauts faits marqués par des hommes de valeur par rapport à son fondement et à son parcours. L’histoire retiendra que le PDS est la sève nourricière du landerneau politique Sénégalais. Les faits le prouvent. Ce parti, à l’image d’un baobab centenaire, continue de tenir debout sur ses deux jambes nonobstant la volonté continue des tenants du pouvoir, en complicité avec leurs cartels médiatiques, de le réduire à la clandestinité. Depuis l’avènement de cet apprenti-dictateur, plus de 50 militants et sympathisants de cette formation, ont été capturés et jetés dans les geôles infectes du ‘’Sall’’ maquis par Macky himself.

Le premier à subir les foudres de l’apériste en chef fut, sans nul doute, le frère Bara Gaye alors SG de l’UJTL. Un homme loyal, persévérant et toujours fidèle aux principes de notre guide, de notre référence et de notre idole à savoir  Me Abdoulaye Wade. Ce n’est pas un hasard si le père de la démocratie Sénégalaise a décidé de porter son choix sur le maire de Yembeul. Me Wade vient ainsi de prouver à la face du monde qu’il voue une considération incommensurable à la jeunesse du parti. La nomination de Bara Gaye, qui dirige une commune de plus de 80 000 habitants, relève du mérite et non du copinage encore moins du parachutage. Yembeul Sud fait deux fois plus que la commune de Dagana avec ses 20 000 habitants. Donc quoi de plus normal que de donner le témoin à un jeune né après les indépendances ? Oumar Sarr a du mérite mais, doublé par le nouvel homme fort du Walo Mouhamadou Mactar Cissé, il est en déclin pour ne pas dire en état de putréfaction avancée politiquement parlant.

Pareil pour le frère Babacar Gaye. A Kaffrine, il ne représente plus rien. Il est fini politiquement. Un monsieur adossé à des principes, très pertinent et loyal mais bon dans la vie toute chose a une fin. Et Babacar Gaye semble avoir trouvé le fin fond des abysses politiques avec la superpuissance du roi Abdoulaye Wilane et la montée en flèche du DG du Coud, Abdoulaye Sow. Il ne lui reste alors que la légitimité cathodique pour espérer survivre politiquement. Dans les faits, à l’instar de Serigne Mbacké Ndiaye, il n’existe sur le plan politique que virtuellement raison pour laquelle il occupe intempestivement les studios de radio et les plateaux de télévision. Sa base politique se résume présentement à sa langue et à son compte Facebook. Le fait de démissionner du PDS à la veille des élections présidentielles de 2000 pour rejoindre le PLS de Ousmane Ngom, après qu’ils eurent reçu 250 millions de FCFA des mains d’Abdou Diouf, a participé à sa perte de vitesse. Kaffrine fait partie, depuis un bon moment, des zones où la coalition Benno Bokk Yakkar obtient des scores fleuves. Pour rappel, la coalition BBY eut obtenu 28.491 voix contre 5.250 voix pour la coalition gagnante Wattu Sénégal lors des législatives de 2017. Lors de la précédente présidentielle, il eut outrepassé les directives du frère secrétaire général national pour finalement obtenir 06 voix dans son bureau de vote. Monsieur Babacar Gaye est un imposteur qui doit arrêter de se prendre pour ce qu’il n’est pas.

Me Amadou Sall, lui, malgré tous les postes de responsabilité qu’il eut à occuper dans le gouvernement en étant notamment ministre de la justice ; n’a jamais réussi à s’imposer à Thiaroye. Lieu où il reçoit après chaque élection de très chaudes fessées. Là où concomitamment le jeune Bara Gaye se pose en véritable leader à quelques mètres prés. Me Sall et Babacar Gaye ont un destin en commun. Politiquement, ils ne sont pas plus lourds qu’un atome. De ce fait, par instinct de survie politique, il leur faut des postes stratégiques pour être visible et être entendu. Ils viennent de le prouver en démissionnant des rôles secondaires que le président Wade leur a légués.

Si malgré tous les moyens qu’ils avaient à leur disposition en étant ministre, ils n’ont pas été capables d’avoir une représentativité sur le terrain ; ils ne doivent s’en vouloir qu’à eux-mêmes. Ce que nous avons enduré pour le parti ni eux, ni les membres de leur famille réunis ne l’ont enduré. Et pourtant, le président Wade ne nous a jamais nommé, ni rien offert encore moins donné le plus petit centime. Ils doivent savoir qu’ils doivent tout au PDS parce qu’ils ont été privilégiés grâce à la munificence de ce patriarche. Par contre, nous jeunes qui avons sacrifié des années de notre vie au nom des combats engagés par le parti, le PDS nous doit tout. Nous n’avons jamais rouspété contre le président ou demandé quoi que ce soit. La seule chose qui vous reste est de suivre la voie tracée par le grand maitre des lieux si non, messieurs, la porte vous est grandement ouverte. Diagne Fada était dix mille fois plus puissant que vous en raison de sa légitimité, à la fois historique et politique, au sein du parti et tout le monde a vu où est-ce qu’il a fini.

Je fus certainement l’une des premières personnes à alerter le président Wade, à ma sortie de prison, sur le comportement suspect de l’ex-coordonnateur Oumar Sarr. Je lui fis alors comprendre que ce dernier est un cheval de Troie au sein du PDS. Les services de renseignement mis à ses trousses ont pu démontrer qu’il est de connivence avec le pouvoir. Le directeur de cabinet politique du président Macky Sall, Mahmout Saleh, dine tous les 3 jours chez lui se rappelant, sans nul doute, des vieilles époques bolchéviques. Comment peut-on être le coordonnateur du plus grand parti de l’opposition et avoir une telle affinité avec la tête pensante de Macky Sall ? Si, c’est le fait d’être communiste qui le justifie alors le président Wade est dans son droit de confier le parti à un libéral de pure souche.

A la veille de la tenue du dialogue, j’eus pu joindre mon frère Abdoul Aziz Diop qui est le bras droit du maire de Dagana et son ex-directeur de cabinet lorsqu’il fut au ministère de l’habitat. Ce dernier de me confirmer de manière anodine que Samuel Sarr fût en compagnie d’Oumar Sarr le jour précédent notre conversation. Et tout le monde connait les liens qu’il y a entre Sam et le couple Faye-Sall dont il est devenu l’un des plus grands apôtres. Confirmant ainsi les renseignements que j’eus adressés auparavant au président en lui certifiant que c’est Sam qui dépanne financièrement Oumar Sarr et Amadou Sall. D’ailleurs, cela Me El Hadji Amadou Sall ne l’a jamais nié et réclame urbi et orbi son amitié avec le leader fortuné du Libéralisme Social Sénégalais.

L’honorable député de marteler alors qu’il vint d’être appelé par Cheikh Mbacké Guissé du quotidien libération vu que ce dernier eut vainement tenté d’avoir Oumar Sarr au téléphone qui fut injoignable pour la circonstance. L’objectif de l’homme de main de Yakham Mbaye étant de savoir si l’homme à la tête biforme alla participer ou non à cette mascarade. Ceci constitue l’une des raisons principales pour lesquelles le président qui eut une confiance aveugle en Oumar Sarr lui eut intimé l’ordre de ne plus répondre au dialogue juste quelques heures avant la tenue de cette poudre aux yeux car il se fut senti trahi par celui qu’il ait considéré comme le plus fidèle parmi les fidèles.

Le choix de reléguer les vieux nés avant les indépendances, comme Me Amadou Sall, Babacar Gaye et Oumar Sarr, ne relève pas donc du hasard. C’est une décision murement réfléchie. Le président est l’une des personnes les mieux informées du Sénégal. Il a raison de changer des hommes qui ne lui inspirent plus confiance. Le nouveau porte-parole, Tafsir Thioye, personne ne doute de sa loyauté. Un homme digne qui a rejeté les mille et une propositions du pouvoir en place. On lui a promis pas mal de direction générale pour qu’il rejoigne l’APR mais il les a tous rejetées car s’adossant aux idéaux du PDS. En matière de débat, ni Babacar Gaye, ni Me Amadou Sall encore moins Ousmane Sonko ne lui arrivent à la cheville. Tafsir est la bibliothèque de la politique économique du Sénégal.

Aux autres militants frustrés, qui accusent Karim Wade d’être l’auteur de ce chamboulement, qu’ils sachent qu’ils ont tout faux. Si c’était réellement lui qui avait conçu cette liste, il m’aurait placé en tête car aucun militant du PDS ne s’est battu autant que moi pour le faire libérer des griffes de Macky Sall. Aucun militant du PDS ne s’est engagé autant que moi pour porter haut les couleurs du parti et pourtant, mon nom ne figure point sur la liste. Revenons à la raison chers frères et sœurs de parti, continuons le combat pour montrer à ce boursouflé qui s’essaie dans la dictature que le PDS est un baobab qu’aucun ouragan ne peut ébranler, ni déraciner.
MOÏSE RAMPINO 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (6)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
LE RADAR - 18/08/2019 - 18h 07  
BRAVO MOISE,MAGISTRALE ANALYSE LES MILITANTS AUTHENTIQUES SONT TOUS DERRIERE ABDOULAYE WADE ET KARIM WADE! PLACE AUX JEUNES!
Baba - 18/08/2019 - 19h 22  
Waou.Tout
Sopiste - 18/08/2019 - 21h 03  
Diaadieuf moise foofoula dé.
Camara - 18/08/2019 - 21h 11  
MOISE RAMPINO QUI CRITIQUE AMADOU SALL , OUMAR SARR ET BABACAR GAYE???LE PDS EST FOUTU,
Bounkhatab - 18/08/2019 - 21h 14  
Il faut etre reelement ignare ou voleur pour croire en wade,
NIOKHOR SENE - 19/08/2019 - 00h 10  
Mr Rampino, vous vous trompé sur Babacar Gaye. C'est le seul pds que je respecte pour sa loyauté à Wade et aux idéaux du parti. en 1999, il a refusé de rejoindre la coalition de Ousmane NGOM, DIAS et Sérigne DIOP qui soutenait Abdou Diouf, il est revenu vers WADE avant les élections de 2000. il disait à l'époque qu'ilne pouvait pas soutenir un socialiste contre un liberal. Respect à lui même si je ne suis pas d'accord avec lui sur sa position actuelle. un WADISTE ETERNEL
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
Remaniement Imminent: Macky Peaufine Son Prochain Gouvernement
Instrument important dans la transparence de nos ressources, l'Itie dans la tourmente: budget insuffisant, décaissements lents, salaires en retard
Pape Amadou Sarr :«IL N’Y A PAS DE PROBLÈME DE RECOUVREMENT À LA DER»
À la recherche de la vérité perdue !
Histoire générale du Sénégal: Les arguments de Iba Der face aux critiques
Le bracelet électronique bientôt effectif
Un collecteur de drames
Les avocats d'Adam Gaye vilipendent Macky auprès de ses pairs
Manif à Aibd lundi prochain : Le collectif des prestataires demande plus de considération pour le privé sénégalais
Maroc : Ce Sénégalais sauvagement assassiné !
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Serigne Abdou, l'honneur du soufisme contemporain !
Dévoilement.....
Il n’existe aucune preuve de la publication au journal officiel du décret n°2016-1222 du 12 aout 2016, re-nommant Pape Oumar Sakho, Président du Conseil Constitutionnel
La controverse au tour du choix du chef de l'opposition
Affaire Desfourneaux : les vérités De Decroix
Quand l’Eldorado Sud-Africain est en proie à la xénophobie
Délit d’ambition !
L’ALLIANCE ‘’SUXAL SOPI’’ SE MEUT DANS LA FOURBERIE
Adversaires ou ennemis ? Ce que j’ai appris et compris !
Le capitaine déserte le navire en perdition
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 126757 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 89600 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 65435 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 55772 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 55117 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 11 septembre 2019
AUTRES AUDIOS ...
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
 
SCANDALES D'ETAT
   
Marchés au Sénégal :Le CITP de Seydou Kane, proche de Macky Sall, veut sa par ...
13/09/2019 - 12:32
De nouvelles révélation sur l'affaire Pétro-Tim
02/09/2019 - 11:00
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo ....Quand Birama traitait les étudiants de fils de pute...
12/09/2019 - 09:48
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
À la recherche de la vérité perdue !
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 11 septembre 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Serigne Abdou, l'honneur du soufisme contemporain !
14/09/2019 - 12:47
Dévoilement.....
12/09/2019 - 15:28
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017