Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Affaire Khalifa Sall : grâce présidentielle empoisonnée ?
Publié le : Mardi 13 Août 2019 - 19:40 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 4 - Consulté : 1080 Imprimer

« L’esclave qui n’est pas capable d’assumer sa révolte ne mérite pas que l’on s’apitoie sur son sort. Cet esclave répondra seul de son malheur s’il se fait des illusions sur la condescendance suspecte d’un maître qui prétend l’affranchir. Seule la lutte libère. » Thomas Sankara 
 
Destin présidentiel 

  Accusé de blanchiment par le ministre de l’Intérieur du temps, Cheikh Tidiane Sy, Macky Sall est demandé de se présenter au commissariat central pour être placé en garde à vue. Cela a pris place deux mois après avoir démissionné du parti au pouvoir suite à son éviction de son poste de président de l’Assemblée nationale. Il ne serait plus en mesure de se présenter aux élections locales. 

Il fallait éliminer tous les opposants et le président Wade était le meilleur tacticien pour cela. Les premiers à être éliminés étaient naturellement les deux fils adoptifs, Seck et Sall. Après avoir éliminé Seck, c’était au tour de Sall et ce dernier savait que ça n’allait pas être facile surtout avec le retour d’Idrissa Seck au PDS. Seul son destin l’a sauvé pour qu’il ne soit pas emprisonné. 

  L’affaire s’était un peu calmé avec l’intervention du Khalife général des mourides au temps, feu Serigne Bara Mbacké. Serigne Abdou Lahad Mbacké, ancien ambassadeur et Madické Niang, étaient les médiateurs. Macky Sall, avait auparavant, déjà demandé une intercession auprès de feu Serigne Saliou pour une réconciliation avec le président Wade. Le président Wade finira par le recevoir et il était convenu d’enterrer la hache de guerre. Ce sera avec l’aide de feu Serigne Bara Mbacké quand même que cela se passera et le chef du groupe parlementaire, Doudou Wade, annoncera la bonne nouvelle de réconciliation. 

Cependant, en bon tacticien et politicien, le président Wade ne respectera pas sa parole et en un temps record, l’article 62 de la Constitution sera amendé afin de raccourcir le mandat du président de l’Assemblée nationale.  

  À l’Assemblée nationale, sur 150 membres, on comptait 95 voix pour, 18 contre, 2 abstentions et 35 non-représentations et au Senat, sur les 100 membres 99 ont voté pour et un a voté contre. 

  Cette stratégie du président Wade aurait-elle été utilisée par le président Sall pour écarter tous les redoutables adversaires politiques ? 

  Khalifa Sall 

  Le plus important était maintenant d’écarter l’opposant qui était le plus redoutable. Il faut noter que Khalifa Sall a remporté toutes les élections contre le régime de Macky Sall. Il a battu Aminata Touré, aux élections municipales, dans la localité de Grand-Yoff et avait même remporté les quinze communes sur les dix-neuf de Dakar. Certes, je suis contre toute utilisation de deniers publics à des fins personnelles, mais nous serions tous d’accord de l’emprisonnement de l’ancien maire de Dakar, si l’appareil judiciaire fonctionnait normalement. 

  Etant donné que la condamnation de l’ancien maire est exécutoire et définitive, une demande de grâce peut être introduite par lui, son avocat ou sa famille pour pouvoir bénéficier d’une liberté. Cinq ans de prison ferme et 5 millions de francs CFA d'amende pour détournement de deniers publics, l’ancien maire de Dakar est en train de purger sa peine avec dignité. On nous dit que si Khalifa introduit une demande de grâce, il pourrait bénéficier d’une liberté. 

  C’est sûr que sa famille, ses amis, ses partisans veulent qu’il introduise une demande de grâce pour pouvoir être avec eux et se préparer aux prochains combats, mais est-ce que c’est la meilleure décision ? Certes, la prison est dure, mais Dieu fait bien les choses et Il ne se trompe jamais. Cela fait partie de son destin, mais nul ne sait dans quel but. Purger dignement sa peine et sortir en héros ou bénéficier d’une grâce présidentielle qui peut être une stratégie perdante ? Seul Khalifa Sall pourra répondre à cette question, car lui seul sait ce qu’il endure. 

  Séparation des pouvoirs ? 

  L’appareil judiciaire ne marche pas correctement, car l’exécutif s’immisce dans le fonctionnement de la magistrature. Nous avons même assisté à la démission du juge Dème, qui accusait le président Sall de manipulation du Conseil supérieur de la magistrature. Qui contrôle le CSM contrôle le système judiciaire sénégalais. 

  En tant que candidat, nous étions tous tombé sous le charme de la dénonciation de Macky Sall de l’implication des membres de famille du président Wade. Hélas, son jeune frère fut nommé au poste le plus important de l’administration financière de l’Etat, avant que ce dernier ne démissionne, suite aux accusation de pots-de-vin reçus dans l’attribution de contrats pétroliers et gaziers. Son beau-frère est ministre et beaucoup de proches de son épouse, sont membres de conseils d’administration. 

  Macky Sall, a-t-il fait du copier-coller de la stratégie du président Wade ou est-ce la seule manière de gouverner au Sénégal ? Aucun président n’a amené une touche différente à la manière de diriger le pays. Chaque président modifie la Constitution à sa guise, maintient le pouvoir judiciaire sous son contrôle et il s’assure que la presse est sous son contrôle ou saccagée. Les forces de l’ordre sont toujours du camp du pouvoir et oublient la population. Chaque président qui vient au pouvoir s’enrichit et enrichit ses proches tout en appauvrissant le Sénégal et les Sénégalais. Chaque président nous dote d’infrastructures dont nous n’avons point besoin et nous endette, une dette que nous, pauvres Sénégalais, allons payer. Jusqu’à quand ? 

  

Mohamed Dia

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (4)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Lemzo - 13/08/2019 - 19h 55  
Deug nékhoul mais tous les nafèkhes qui demandent la libération de Khalifa Sall doivent aussi demander la libération des milliers et milliers de prisonniers qui sont comme lui a Rebeuss pour 100 fois moins grave ! Certains sont là bien avant lui pour avoir fumé du yamba, d'autres pour avoir volé du bétail, d'autres pour avoir agressé des gens dans la rue, d'autres pour avoir volé par effraction, d'autres pour n'avoir pas remboursé une dette, d'autres pour avoir provoqué un grave accident de la route, etc. etc. etc. Comme si Khalifa Sall était plus digne que ces milliers de gens alors qu'il s'est volontairement glissé dans la poche 1 million/jour de deniers publics ! Arrêtez votre nafèkhes waay té ragal léén yalla...
Cityen - 13/08/2019 - 21h 17  
quil purge sa peine dignement . ne jamais compter sur son bourreau.tous de la famille FAYESALL de près ou de loin ont eu à gerer les deniers publics doivent repondre devant la justice sans "masla"
Thimm baye - 13/08/2019 - 22h 14  
Lemzo, le plus hypocrite/nafékhe de ce pays, c'est vous...Vous voulez maintenir khalifa sall en prison après le procès le plus politisé, le plus indigne et le plus machiavélique que compte ce pays...Vous ne vous êtes jamais demandé pourquoi tous ceux qui sont épinglés dans des rapports de l'IGE, de la COUR DES COMPTES, de l'OFNAC,...ne répondent pas en justice pour des milliers de milliards volés au total à ce pays...Vous ne vous demandez pas pourquoi aliou sall, cheikh kanté, ciré dia, mbaye mbaye niang,...ces voleurs de milliards et des milliards ne répondent pas devant la justice, ne vont pas en prison ? Des répondeurs corrompus comme vous tentent la diversion mais, les sénégalais ne sont pas des débiles mentaux...Ils vivent une gouvernance mafieuse, inhumaine, indigne, faite de corruption exponentielle d’État, de justice politisée pour coffrer uniquement les opposants, d'impunité garantie aux voleurs de centaines de milliards, tous du clan présidentiel.....Ceux qui méritent plus de 1000 fois la prison font la bamboula et on demande au peuple rendu misérable de payer les frais....
Galsen - 14/08/2019 - 05h 18  
Non mais arrêtez de rêver, tant que y aura des élections en vue Macky Sall ne graciera pas Khalifa Sall c’est clair comme l’eau de roche. Les élections locales approches, les législatives s’en suivront donc la seule chance pour Khalifa c’est de rester en vie jusqu’à la fin de sa peine.Macky Sall un est menteur manipulateur aidé par un procureur et des saletés de juges corrompus et indignes de leur fonction.Les Sénégalais devraient organiser une marche contre l’injustice des juges et réclamer que les sales juges soient démasqués de l'intérieur, si tenter qu’il y ait encore des juges intègres.Hommage à l’ex juge Ibrahima Déme
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Audio - Macky Sall : « le jour ou j’aurais la volonté (de gracier Khalifa Sall), je le ferai »
MACKY SUR L’ENQUETE BBC : «Parler de scandale de 10 milliards, c’est une aberration»
«Karim Wade apparait comme un leader incontournable du PDS»
Le «Deal» de Doha dévoilé
Plainte de Sonko contre la CEP : «Une grosse farce » selon Moustapha Diakhaté
PORTRAIT: Amath Dansokho, Che Guevara moins le béret !
Omar Sarr déballe sur la libération de Karim Wade
Crise au Pds: Le MEEL fait de graves révélations et accable les frondeurs...
Comment Oumar Sarr a planifié son coup de Jarnac
Omar Sarr et Cie fusillent Karim Wade : « , il a malheureusement choisi le confort de Doha au détriment des espérances d’un peuple… »
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 124388 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 88825 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 64858 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 55238 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 54587 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 21 aout 2019
AUTRES AUDIOS ...
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
 
SCANDALES D'ETAT
   
Scandale foncier à Mbane : Tahirou Sarr encore à la manoeuvre
22/08/2019 - 18:32
SENELEC : Surfacturer pour combler le déficit ?
20/08/2019 - 15:46
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Des drames ordinaires.....
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 21 aout 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Repos éternel de Dansokho : la fin de l’injustice de la Justice ?
24/08/2019 - 18:08
Mody Niang - « le président-politicien n'aurait jamais dû penser à ce TER »
23/08/2019 - 19:09
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017