Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CULTURE
 
 
DJ ARAFAT EST DÉCÉDÉ
Publié le : Lundi 12 Août 2019 - 19:50 - Source : jeune afrique - Commentaires : 1 - Consulté : 796 Imprimer

Victime d'un accident de moto dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 août à Abidjan, l'artiste ivoirien Ange Didier Huon - alias DJ Arafat - est mort des suites de ses blessures dans une clinique d'Abidjan, selon plusieurs sources officielles ivoiriennes, dont Maurice Bandaman, le ministre ivoirien de la Culture. 

La star du « coupé-décalé » est décédé lundi 12 août à la Polyclinique des Deux Plateaux, à Abidjan. L’artiste est mort des suites de ses blessures après un grave accident de la route, survenu dans la nuit de dimanche à lundi. Sa moto a percuté une voiture conduite par une journaliste de Radio Côte d’Ivoire. Le chanteur, inconscient, a été rapidement pris en charge et admis en soins intensifs. Il n’a malheureusement pas survécu.

« Il a été admis aux urgences dans un état végétatif. Il avait notamment une fracture du crâne et un œdème », a confié à Jeune Afrique un médecin de l’établissement, sous couvert d’anonymat. Les équipes soignantes ont tenté de le réanimer, « en vain ».

Deux ministres du gouvernement ivoirien, qui se sont rendus au chevet de l’artiste, ont confirmé le décès à Jeune Afrique, de même qu’un haut fonctionnaire en poste à Abidjan. « Je suis à la clinique où DJ Arafat a été admis. Je peux vous confirmer que l’artiste est décédé. Je suis avec le ministre d’État Hamed Bakayoko, pour nous organiser avec la famille », a déclaré Maurice Bandaman, ministre ivoirien de la Culture et de la Francophonie.

L’information a par ailleurs été confirmée sur les antennes de la RTI, la chaîne publique ivoirienne, dans son journal de 13h.

A’salfo, le leader du groupe Magic System, s’est rendu lui aussi à l’hôpital. Selon nos informations, l’entourage de l’artiste, comme les autorités ivoiriennes, s’interrogeaient en fin de matinée sur les modalités de l’annonce du décès au public.

Roi incontesté du "Coupé-décalé", - de son vrai nom Ange Didier Huon – s’est forgé une renommée internationale et s’est imposé comme le patron incontesté du coupé décalé. Il avait également une réputation sulfureuse, notamment en raison des clashs récurrents qui l’opposaient à d’autres artistes de coupé-décalé.

Né en 1986 à Yopougon, une commune de l’ouest abidjanais, l’artiste aimait à s’attribuer des surnoms sans cesse nouveaux, de « Commandant Zabra » à « Yorobo » – plus récemment, il se présentait même comme « Chef de la Chine Populaire ». Tragique ironie du sort, son dernier single – qui bat des records sur YouTube avec 4,5 millions de vues depuis sa sortie en mai dernier – s’intitule « Moto-Moto ».

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (1)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Xorom - 13/08/2019 - 00h 09  
Ce guerrier ne devait mourir du tout d' une moto satanique....quel gâchi......
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
Macky Sall, président du Sénégal « J’assume mon soutien à la France au Sahel »
Légereté et incohérence au sommet du foot africain
MEMBRES BRUTALISÉS, MENOTTÉS ET JETÉS AU SOL: Gno lank est scandalisé
(RE) NAISSANCE D’UNE OPPOSITION RADICALE
Présidentielle en Guinée-Bissau :Coup de tonnerre la Cour suprême exige un recomptage des voix (officiel)
Arabie Saoudite : En bonne santé, Mbayang Diop "dénonce certaines sorties médiatiques"
Abdoul Mbaye à Thiès : « La Crei se justifie, elle doit continuer d'exister, mais… »
Coumba Kane est actuellement à l'hôpital Matlaboul Fawzeyni
La casamance toujours à la recherche de la paix
Pa Wade...
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Mauvaise nouvelle pour le cinéma sénégalais
Doudou Ndiaye Rose immortalisé.....
Il y a 12 ans disparaissait Serigne Saliou Mbacké : Retour sur le parcours d’un éminent Guide au destin fulgurant et étonnant...
Le Président Wade chez Senghor pour présenter ses condoléances s'est souvenu de ses goûtés quand il était étudiant à Paris
La maison des Senghor en Normandie devient un lieu ouvert au public
Le sabre d’El Hadji Oumar Tall est pour l’heure prêté au Musée des civilisations noires de Dakar, selon Rfi
La culture, ce n’est pas seulement chanter et danser
Le « Noir» relégué aux oubliettes de l’histoire
Sénégal : La Culture ramenée à du simple folklore
La journaliste Faty Dieng raconte "La chambre 7" de Myriam
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 142602 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 94643 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 70185 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 59949 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 59409 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017