Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
Adieu Tanor !
Publié le : Jeudi 18 Juillet 2019 - 07:36 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 4 - Consulté : 845 Imprimer

Il est resté socialiste jusqu’au bout. Il n’a jamais quitté le parti de Léopold Sédar Senghor. Qu’il soit au pouvoir ou dans l’opposition, Tanor a toujours choisi les Verts.

Il était connu et respecté dans la grande famille de l’Internationale socialiste. Il était une pièce maitresse dans le dispositif de la coalition Benno Bokk Yaakar au pouvoir.

Assurément, comme l’a reconnu le Chef de l’Etat hier à Blaise Diagne, il a perdu ‘’un ami loyal’’ et un ‘’conseiller avisé de l’ombre’’.

Tanor a été inhumé hier à Nguéniène, dans le département de Mbour, sa commune natale, auprès des siens attristés, à l’image de la Nation toute entière.

On sentait chez Macky une vive émotion, une grande tristesse du fait de l’impuissance de l’homme devant les Décrets divins.

Ibrahima Boubacar Keïta, Président du Mali qui a fait le déplacement pour assister à la cérémonie, ne cessera jamais d’étonner les Sénégalais par les marques de solidarité qu’il pose à notre égard.

Le peuple ne va jamais oublier Tanor, cet homme de conviction, un grand homme d’Etat qui n’a jamais été ni dans le déballage, ni dans la délation.

Il a gardé des secrets graves contre des adversaires politiques, des journalistes, des hommes de la Société civile sans jamais les révéler.

A un grand journaliste qui l’a énervé un jour du fait de diatribes contre les hommes politiques, Tanor s’est levé pour simplement lui rappeler qu’il doit être le dernier à donner des leçons… Une déclaration dont les sous-entendus ont suffi à faire taire le confrère.

C’était cela Tanor. Si jamais il se mettait à déballer, il aurait mis le pays sens dessus-dessous, tellement il était détenteur de secrets et de fameux secrets d’Etat que l’on retrouve aujourd’hui sur la place publique. Il est resté digne, sans flancher là où nous autres chroniqueurs n’avons jamais raté l’occasion de le clouer au pilori quand nous avions justement l’impression, à tort ou à raison, que ses décisions et orientations n’étaient plus cohérentes. Car, c’est cela notre mission.

Le Parti socialiste n’appartient pas à Tanor. C’est un patrimoine national dont la préservation incombe à tous. Et Tanor est un mortel qui peut se tromper. C’était juste ce que nous aimions lui rappeler.

Aujourd’hui qu’il est parti, nous ne changeons pas de fusil d’épaule, nous cherchons à prendre de l’homme ce qui va aider la jeune génération à trouver ses marques dans un monde de compétition.

C’est pour cela que nous aimons rappeler que lorsqu’en 2000, le PS avait perdu les élections, beaucoup avaient fui et Tanor est resté. Il a sauvé le parti au moment où la vague du Sopi avait envahi le pays tout entier, comme un envoûtement généralisé. Il n’était pas, à cette époque-là, aisé de se dire socialiste.

Et c’est cela que nous avons envie de dire à la jeune génération. Que c’est dans les moments difficiles que l’on reconnait les grands hommes : ils dressent la tête haute et assument leurs choix là où les autres, lâchement, prennent la poudre d’escampette.

Tanor a été loyal au point de travailler à la réélection de Macky avant de tomber malade et de partir. Cette vertu est en train de disparaitre dans un pays où les trahisons permanentes meublent les relations intersubjectives, y compris dans les mouvements et associations politiques ou non.

Une autre valeur à conserver. Sa loyauté à son terroir a fait qu’il a demandé à y être enterré, là où, justement, il était Maire.

Compétent, il l’était aussi. C’est lui que Senghor avait choisi comme Conseiller diplomatique pour se charger de certains courriers. Depuis, tous les Présidents qui l’ont côtoyé ont été impressionnés.

Bien sûr, il laisse un parti divisé et faible avec la concentration des pouvoirs entre ses mains. D’où la nécessité d’amorcer de nouvelles orientations pour sauver l’héritage de Senghor.

Car, l’une des plus grandes erreurs de Tanor a été, justement, de ne pas s’être inspiré de Senghor qui a su partir à temps. S’éterniser au pouvoir n’est jamais souhaitable.

Et c’est là un contre-exemple que Tanor nous laisse.

Reposes en paix Président !

Assane Samb

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (4)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Amidoun Diop - 18/07/2019 - 13h 52  
Les fameux secrets d'Etat encore, heureusement que les vols massifs de deniers publics, les detournements systématique crimes économiques de tout genre, prédation de nos ressources assassinats politiques en font partie. Habitude qu'il n'a pas abandonné jusqu'à la mort car lorsqu'on gère une institution avec 6,5 milliards de budget, 9 millions de salaire et 500 millions de caisse et le tout sans rien faire depuis 2016 on est dans le vol et l'accaparement. En tant que citoyen je témoigne que je ne retiens absolument rien de cet homme qui faisait partie des prédateurs financiers de ce pays comme Niass et consorts.
Wakh deug - 18/07/2019 - 14h 10  
D`après Abdoulaye gaye le sieur a un transport en commun de bus je me demande est-ce que n`a pas besoin de ces bus vu le probleme de transport dont sont confrontés les sénégalais.
Luca - 19/07/2019 - 12h 45  
D'après les témoignages,OTD était comme un bébé qui vient de naître,tout blanc sans aucune tache.Tellement d'hypocrites,nafekh au Sénégal...
Luca - 19/07/2019 - 12h 50  
Priez pour le repos de son âme c'est mieux,il n'a besoin que de ça,rien d'autre,et vous devez savoir que tout à une fin...
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Moustapha Diakhaté, l’éternel frondeur
Mbayang Camara, la femme qui a hué Macky à Londres : «Je ne regrette rien»
La colère de la société civile
Les internautes tournent en bourrique le communiqué de l'APR !
Pape Alé Niang, revu de près
Cahiers de prison I
Diamniadio: l’Etat chasse officiellement Adama Bictogo et Cie de la construction de l’Université Amadou Mactar Mbow
Consulat du Sénégal à Milan : Une fillette d’un an chute du 3e étage
Scanner en panne, liste d'attente, statut physiciens médicaux : Les cancéreux en sursis
Epidémie de coronavirus : Le ministre de la Santé annonce le renforcement de la surveillance épidémiologique.
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 143067 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 94696 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 70238 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 59988 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 59466 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017