Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Le report des locales n'a d'intérêt que pour Macky
Publié le : Mercredi 17 Juillet 2019 - 07:10 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 2 - Consulté : 1033 Imprimer

« Le Congrès de la Renaissance Démocratique vient de prendre connaissance d'une idée largement propagée dans les réseaux sociaux relative à un report des élections municipales et départementales prévues en décembre 2019 après un premier report unilatéral.

Acceptez un deuxième report et rien ne s’opposera plus en principe au report des élections législatives de 2022 et même à la présidentielle de 2024 ! Le Congrès de la Renaissance Démocratique rejette catégoriquement et sans concession une telle proposition et exige la tenue des élections municipales et départementales à la date du premier décembre 2019.

Le Congrès de la Renaissance Démocratique en appelle à l’intensification et à l’amplification de la mobilisation et à la lutte pour le respect du calendrier républicain, et plus généralement, pour respect des lois et de l'Etat de droit, qui doivent se situer au dessus des agendas des uns et des autres et des ambitions personnelles y compris même du Président de la République qui a juré de les respecter et de les faire respecter. 

Dans cette perspective, le Congrès de la Renaissance Démocratique considère qu'il n'y a rien qui s'oppose objectivement à la tenue des élections municipales et départementales à date échue qui ne soit l'œuvre unilatérale de Macky Sall qui a violé et tripatouillé la loi électorale. S'il le veut bien, et en mode fast track, il n'a qu'à revenir à la version du code électoral qui a permis son élection, lui - l'opposant contre Maitre Abdoulaye Wade - Président de la République d'alors. Et d’adopter le bulletin unique comme bulletin de vote !

Reporter encore les élections municipales et départementales n'est ni juste, ni légale et ne peut de toute façon faire l'objet d’aucun consensus. Un second report des élections municipales et départementales n'est pas non plus l'intérêt des populations trop fatiguées de supporter des maires dont la plupart n'arrivent pas à prendre en charge leurs préoccupations élémentaires. 

En vérité, un second report des élections municipales et départementales n'a d’intérêt que pour Macky Sall, son frère Aliou Sall et son ministre de l'intérieur Aly Ngouille Ndiaye éclaboussés par le scandale de l’Affaire PetroTim, très affaiblis pour aller à des élections, d’une part. D’autre part, il permettra à Macky Sall de se donner le temps d'introduire dans la loi électorale des réformes qui lui permettront de nommer lui-même les maires du Sénégal. 

Déjà, par le parrainage et par la caution, il écartera tous les candidats gênants ; par une nouvelle réforme portant élection des maires au suffrage universel, il établira, lui seul, la liste des têtes de listes, au scrutin majoritaire, et dans tout le pays : ils deviendront maires. De la sorte, les populations auront l'impression d'avoir élu leurs propres maires alors qu'il n’en sera rien : leur maire aura été nommé par Macky Sall, de la même manière qu’il a nommé, par une fameuse carte blanche, tous les députés de la Coalition Benno Bokk Yaakar.

Bien évidemment, dernière cette sale ingénierie politique injuste, illégitime et illégale, et à laquelle sont associés des « dialogueurs », cache un désir pathologique d'opérer une mainmise sur les terres et les autres ressources naturelles du pays. Qui contrôle les maires, contrôle les terres ! Et Macky Sall, après le pétrole et le gaz, cherche à avoir une mainmise sur les terres et les ressources naturelles.

Pour le Congrès de la Renaissance Démocratique, il est de l’intérêt supérieur de protéger et de conserver les ressources du pays qui appartiennent au peuple contre les multinationales, mais d'abord et avant tout, contre les prédateurs domiciliés qui infestent le champ politique pour se faire des milliards sur le dos et au détriment du pays et du peuple comme cela s’est déjà produit dans le cas du scandale Sall - Timis.

En définitive, cette tentative d’un second report des élections municipales et départementales ainsi que le reste des conclusions attendues de la mise en scène « dialogue national »  n'ont pour vocation et pour objectif que de renforcer davantage les pouvoirs de Macky Sall et de sa famille, et plus précisément sur les ressources du pays, et de valider une voie qui conduira inéluctablement à un cet autre gigantesque scandale à venir sur les terres et les ressources naturelles au Sénégal.

Enfin, le Congrès de la Renaissance Démocratique condamne vigoureusement l’arrestation arbitraire et ridicule de Guy Marius Sagna et exige sa libération immédiate et sans condition. Par ces temps qui courent, Guy Marius n’est pas la personne à arrêter. La justice sénégalaise est plutôt attendue vers ceux qui sont impliqués dans les différents scandales qui font l’actualité. »

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (2)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Visa - 17/07/2019 - 10h 19  
Le le Sénégal n'est pas le Tchad ou la guinée. Notre pays doit pouvoir organiser les élections à date échue. C'est un vrai recul. Ces politiciens doivent adopter un code électoral qui ne sera plus touché dans les 15 prochaines années. C'est fou d'avoir un code pour chaque élection
KOR SIGA PAL - 17/07/2019 - 10h 43  
Pauvre Sénégal! les politiciens sont au dessus de la loi. seuls 40 politiques décident à la place de 16 millions de Sénégalais d'un second report des locales avec comme argument principal le délai court qui nous sépare des des dites locales. cet argument ne tient pas. En effet c'est depuis avril 2018 que Président de la république a par décret reporter les locales. La seule exigence de la loi en direction des locales est la tenue d'une révision exceptionnelle des listes. il est encore faisable car une révision de 15 jours est encore possible. mais le comble c'est pourquoi le Ministre de l'Intérieur se sent obligé de fixer la caution des locales pour respecter la loi électorale sans s'être obligé de consacrer à la révision des listes édictée par la même loi? Mon Général est-ce les électeurs ou le peuple qui a élu ses mandants pour cinq ans qui a demandé de proroger leur mandat? De quel droit vous et les quarante politiques autour de vous, vous décidez à leur place et pour leur compte? le problème est que l' Administration des élections a failli a son devoir et devrait assumer pleinement ses errances.Mais que non! c'est le peuple qui va encore trinqué; il va falloir encore mettre la main dans la poche pour payer des salaires indus et entretenir des institutions inutiles
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Les véritables raisons de notre sous développement
Exclusion de Moustapha Diakhaté : les cadres de l'APR saluent la décision
Vidéo-Distribution de Flyers de Noo Lank... départ rond-point sham... pour une destination... vers Sandaga
Flyers Partout de Ñoo Lank ce mercredi : Kilifeu arrêté... puis libéré
Oumar Youm sur l'exclusion de Moustapha Diakhaté : "Je suis bouleversé…"
La réaction salée de Youssou Touré sur l’exclusion de Moustapha Diakhaté
Justice, nominations et reconductions illégales : Macky, un "maître violeur"
L’analyste politique Momar Diongue se prononce sur les tournees Nationales de Pastef, du Ps et du… «Macky»
Parfum de locales et…2024 !
Flashback et éclairages sur la Gestion de l’électricité au Sénégal de Diouf à maintenant: Macky va-t-il échapper à l'électrocution?
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 143069 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 94696 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 70239 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 59989 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 59466 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017