Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
Antoine Félix Diome : « le décret de révocation s’est fondé sur des fait matériellement incontestables »
Publié le : Jeudi 11 Juillet 2019 - 17:29 - Source : Dakarmatin via Emedia - Commentaires : 6 - Consulté : 542 Imprimer

Réponse du berger à la bergère. Après les plaidoiries des avocats de Khalifa Sall sollicitant l’annulation du décret de révocation de leur client, les conseils de l’Etat du Sénégal ont pris la parole pour prendre le contre-pied de leurs confrères. La bataille judiciaire a été rude. Il fallait brandir des arguments juridiques pour convaincre le président de la chambre administrative Abdoulaye Ndiaye et ses conseillers.

C’est l’agent judiciaire de l’Etat qui ouvre le bal du côté des avocats de la partie civile. Les partisans et sympathisants du maire de Dakar ont quitté la salle au moment de la prise de parole d’Antoine Félix Diome, histoire de le boycotter. Un acte qui fait rigoler l’agent judiciaire de l’Etat. Qui, dans sa plaidoirie, a rappelé les notions fondamentales qui permettront, à son avis, de bien apprécier le décret de révocation.

« Le décret de révocation s’est fondé sur les faits matériellement incontestables. Khalifa Sall a été invité par l’Inspection générale d’Etat à s’expliquer sur les faits relatifs à la gestion de la caisse d’avance de la mairie de Dakar. Il n’a pas contesté les faits. Il est même allé plus loin en faisant des propositions de solutions », a renseigné l’agent judiciaire de l’Etat, estimant ainsi que le décret de révocation ne souffre d’aucune illégalité.

Me Ousmane Diagne a embouché la même trompette. L’avocat souligne que Khalifa Sall a été entendu mais, en lieu et place de donner des explications convaincantes pour asseoir son innocence a servi aux enquêteurs de l’IGE « des arguments et des explications qui n’existent que dans son imagination ». Selon Me Diagne, le président de la République avait toute la latitude de le révoquer aussitôt après son audition par les enquêteurs de l’IGE.

« Il pouvait ne pas attendre la décision de la Cour d’appel parce que les faits qui étaient reprochés à Khalifa Sall étaient clairs depuis le début. Le président de la République peut révoquer un maire quand la moralité de celui-ci ne lui permet plus d’exercer sa fonction. Il est plus facile de révoquer un maire que de limoger un fonctionnaire. Le décret a été motivé en fait et en droit », plaide Me Ousmane Diagne.

« Dans d’autres pays, Khalifa Sall serait jugé par une chambre criminelle »
Me Baboucar Cissé n’a pas dérogé à la règle. Il a suivi le pas de ses confrères de la partie civile en plaidant la culpabilité de l’ancien maire de Dakar. Répondant à la défense, Me Cissé déclare que c’est faux de dire que Khalifa Sall a été condamné parce qu’il a refusé une offre politique.

« Jusqu’à l’extinction du soleil, Khalifa Sall n’apportera jamais les preuves de son innocence », défie Me Cissé. Il estime même que Khalifa Sall devrait être traduit devant une chambre criminelle puisqu’il a commis un crime financier. « Dans d’autres pays, il serait jugé par une chambre criminelle.

Il a fait du faux dans des documents et chaque mois, il recevait gracieusement 30 millions de francs CFA, sans aucune justification. Il n’est pas digne de présider aux destinées de ce pays. Ce n’est pas sûr de lui confier ce pays », a fait savoir Me Baboucar Cissé qui demande le rejet du recours introduit par la défense.

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (6)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Antoinooooo - 11/07/2019 - 19h 33  
Vous osez parler de rapport de l’IGE alors qu’il y’ en a un qui traine partout qui incrimine l’homme pour qui vous faites ce sale boulot...Antoine l’argent et les privilèges c’est bien bon mais il n’y a pas mieux qu’un esprit tranquille et une âme apaisée... De toutes les façons il est trop tard pour vous de faire machine arrière.L’histoire se répète. Elle bégaie ! Parole d’un homme qui a vécu. On pense toujours que cela ne nous arrivera jamais jusqu’a ce que le monde s’effondre et on commence à penser au mal que l’on a fait
Luca - 12/07/2019 - 04h 58  
Ki dou niit...espèce de lèche c...
Maodo - 12/07/2019 - 08h 05  
Je ne comprends pas comment un homme peut fonder sa carrière professionnelle sur le malheur des autres tout en sachant que les dossiers de ces personnes sont quasi vides. Travailler pour faire condamner des innocents avec le soutien total de l'Etat. Vous devez refuser de jouer le jeu malsain des hommes politiques. Vous devez préserver votre honneur pour la postérité et pour vos descendant comme l'avait fait Keba Mbaye en son temps. Les politiques passent mais la justice doit rester éternelle. Refusez de suivre ces politiciens qui n'ont pas le courage d'affronter leurs adversaires en face et qui vous utilisent pour les détruire.
Ojh - 12/07/2019 - 10h 22  
d'ou vient-IL ces juges d l'APR
Loppy - 12/07/2019 - 10h 55  
Quelle justice avons nous? L'
YOUN - 12/07/2019 - 11h 45  
C'esT un tres tres gros batard ce FeliX dIOM . Un imbecile un corrompu . un vrai chien . il est sans vergogne . Tu finiras mal prostitue de la justice
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
France:le Guinéen Mamadou Barry tué par les supporters algériens
Entre vouloir et…pouvoir
Un jeune de 30 ans meurt après la défaite du Sénégal
Abdou Diouf : «Tanor n’a jamais trahi un secret d’État»
Abdou Diouf et sa femme chez Tanor Dieng
Finale Sénégal-Algérie : Le palais présidentiel a été bunkerisé
Boun Dionne est sorti de l‘hôpital
Idy sur la défaite des lions: «Nous portons un grand espoir sur ce groupe»
Macky Sall encourage les Lions : “Vous êtes tombés les armes à la main”
Hcct : Décédé ce vendredi à Paris, le haut conseiller Cheikh Lo avait 67 ans
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 118610 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 87658 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 63843 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 54302 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 53628 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 17 juillet 2019
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en Fran ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Quand Serigne Mbaye Thiam vogue dans les mêmes eaux que Mansour Faye
04/07/2019 - 06:49
Ousmane Sonko accuse Abdoulaye Daouda Diallo "Vous avez fait une magouille de 10 ...
30/06/2019 - 23:07
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Moi, superstitieux
L'OEIL DU CITOYEN
De Saneex à Sanaxadi !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 17 juillet 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Lettre à M. Augustin Senghor
21/07/2019 - 08:16
Can, Macky, mission reconquête
21/07/2019 - 07:55
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en France se ...
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017