Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
LA TANIERE DES LIONS
 
 
Aliou Cissé : «Ce ne sera pas une promenade de santé»
Publié le : Mercredi 10 Juillet 2019 - 11:06 - Source : le témoin - Commentaires : 0 - Consulté : 262 Imprimer

Présent en conférence de presse d’avant-match, Aliou Cissé s’attend à un match compliqué face à des « Ecureuils » qui feront tout pour déjouer son équipe. Le sélectionneur des « Lions » est également revenu sur tous les contours qui entourent cette rencontre où il faudra gagner ou rentrer à la maison.

Préparation

« Ce sera un match difficile dans la mesure où c’est une rencontre de quart de finale d’une CAN. Ce sont les meilleures équipes qui arrivent à ce stade de la compétition. Nous ne sous-estimons aucune équipe. Notre philosophie est de gérer match par match. Cette équipe béninoise fait de bons résultats. On n’est pas du genre à sous-estimer quiconque. A ce niveau de la compétition, nous aurons tort de le faire. Il n’y a plus de petites équipes en Afrique. Il faut prendre tous les matchs au sérieux et très bien les préparer ».

Favori devant le Bénin

« Depuis quatre ans j’essaie de convaincre pour dire qu’il n’y a plus de petites équipes sur le continent africain. Cette Can l’a prouvé davantage. Gagner en Afrique c’est difficile, c’est compliqué. Nous nous attendons à un match difficile contre le Bénin, comme ça l’a été contre la Tanzanie et le Kenya. Si on nous dit sur le papier le Sénégal est favori, je dirai oui. Mais le papier ne fait pas gagner c’est le rectangle vert qui a la vérité du football ».

L’impact physique

« La compétition est difficile et il fait chaud. Il y a un autre aspect qu’il ne faut pas oublier, c’est que jusqu’à présent on a joué à 19h et 21 heures. Contre le Bénin on va jouer à 18 heures, c’est une nouveauté pour nous. Il va falloir qu’on s’adapte. A la fin de la rencontre contre l’Ouganda on a eu une petite baisse de régime, mais je crois que nos médecins et kinés ont bien travaillé, on a privilégié plus la récupération que le travail. En ce moment de la compétition il n’y a rien à faire, c’est régénérer et faire quelques rappels sur le plan tactique sinon le plus important c’est la récupération ».

Réponse sur la sortie de Mbaye Diagne

« On n’a jamais sous-estimé qui que ce soit. Ce sont des propos que je n’ai pas lus, je n’ai pas eu vent de cette sortie là, mais dans l’ensemble nous sommes concentrés et que sous-estimer le Bénin sera la plus grosse bêtise de notre part. Il faut respecter l’adversaire. Dans le football moderne, dans le football de haut niveau, l’humilité et la modestie sont très importantes. J’appelle mes joueurs à un peu plus d’humilité et de respect de l’adversaire comme je le fait, comme le staff le fait, comme notre pays à cette réputation d’humilité ».

Sadio Mané seule grande star pour le Ballon d’Or

« S’il gagne la Can il peut être Ballon d’or, mais pour le moment il ne faut pas penser Ballon d’or. Ce qui est important pour Sadio c’est continuer à se battre pour l’équipe, à faire des performances pour que le Sénégal aille de l’avant. Sadio est dans cet état d’esprit. Mon discours avec lui est clair. C’est « donnes le maximum que tu peux à l’équipe et elle te le rendra ». Effectivement Ziyech est parti, Salah est éliminé, mais Sadio a la tête sur les épaules, qui comprend que le collectif passera toujours au-dessus des individualités. J’espère pour lui et pour l’équipe que ce cap des quarts de finale on le passera. Ce qui serait une progression pour ces garçons qui travaillent depuis quatre ans ».

Schématiser le Bénin

« Le Bénin une équipe sérieuse, disciplinée, organisée. Il y a de très bons joueurs qui sont dans cette équipe-là. Je parle Steve Mounie qui est un attaquant très intéressant, de Mickael Poté qui est un garçon très virevoltant et capable de prendre la profondeur. Son but contre le Ghana montre ses qualités. Jordan Adeoti fait une très bonne Can. Ce milieu de terrain est dans la récupération, il distille de très bons ballons. Le maestro Stéphane Sessegnon qui connait la maison joue vraiment un rôle de leader dans cette équipe. J’ai envie de dire que c’est une équipe qui est en train de progresser qui a eu des éliminatoires difficiles, ils se sont forgés un mental très fort. Contre le Maroc même à 10 ils sont restés cohérents, costauds avec une grosse solidarité. Nous on ne peut s’attendre qu’à un match difficile, un match piège. C’est à nous de faire ce qu’il faut, mais croyez-moi ça ne sera pas une promenade de santé ».

Absence de Khaled Adénon

« C’est un garçon important dans cette défense à trois du Bénin. C’est le joueur qui joue en position de libéro, qui est un leader social de son équipe. Je suis sûr que l’entraîneur trouvera la bonne combinaison pour pallier à son absence ».

Apport Youssouf Sabaly

Youssouf est un garçon qui fait la fierté pour le Sénégal. C’est important de l’avoir dans une équipe. Pendant deux ans, j’ai couru derrière lui pour aller le chercher. Je connais sa valeur, ses qualités. Depuis son début contre l’Afrique du Sud jusqu’à aujourd’hui, il a été régulier. C’est un garçon avec un état d’esprit exceptionnel. Il ne parle pas beaucoup, mais se donne énormément sur le terrain. C’est le genre de joueurs que nous voulons, capables d’être très conquérants et en dehors. C’est un exemple. Il n’est pas né au Sénégal, mais c’est un vrai patriotique, tout comme les autres bi-nationaux.

Rôle de Youssouph Dabo

« Youssouph Dabo est un technicien local. Je l’ai connu très longtemps. En 2017, il était au Gabon avec nous. Il a été viré à son retour. C’est un garçon qui a de l’avenir. Il a une approche intéressante. Il est là pour se développer, apprendre et être à côté des joueurs de l’équipe. Demain, il fera partie des entraineurs qui vont postuler pour coacher l’équipe. Je suis content de lui. Il est d’une humilité sans faille. Il est com- pétent ».

Collectif du Bénin

« Toutes les équipes essayeront de faire déjouer le Sénégal. Nous sommes concentrés sur nous. On parle beaucoup de l’adversaire. C’est important de le regarder, mais on a des certitudes. L’importance est de montrer ce que nous sommes capables de faire. Nous concentrer davantage. Il n’est jamais facile de jouer contre une équipe organisée défensivement : fermer les intervalles et vous empêcher d’évoluer comme vous le souhaitez. Il nous faudra de la patience. C’est un match qui sera jouera en 90, 120 minutes ou même aux tirs au but. On vivra le match de la première à la dernière minute ».

Retour au stade du 30 juin

« On a de bonnes sensations ici au stade du 30 juin. Nous avons joué tous nos matches de poule ici. On connaît le terrain, même si parfois la pelouse est difficile. Plus la compétition avance, les pelouses deviennent de plus en plus difficiles. La Caf devrait voir comment faire pour rétablir ces pelouses pour que ces matches puissent se dérouler dans de bonnes conditions. Ici, on se sent chez nous. On a joué la globalité des matches. Nous ne sommes pas en terrain inconnu ». 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (0)
Ajouter un commentaire
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Les encouragements de Khalilou Fadiga
Finale CAN 2019 : la déception est grande dans la tanière
Aliou Cissé : « mon avenir sur le banc de l’équipe nationale »
Aliou Cissé : « Ce n’était pas le bon jour »
Cruelle désillusion pour les lions !
Can 2019 : L’Algérie ouvre le score d’entrée de jeu (0-1)
Le onze de départ des lions : Salif Sané reprend la main
Vidéo"Mes camarades vont très bien faire le travail" ( Kalilou Koulibaly)
CAN 2019 : Koulibaly, une absence qui fait mal au Sénégal
CAN 2019-Krépin Diatta : « je pense qu’à une seule chose, la Coupe »
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 118611 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 87659 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 63843 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 54302 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 53628 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 17 juillet 2019
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en Fran ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Quand Serigne Mbaye Thiam vogue dans les mêmes eaux que Mansour Faye
04/07/2019 - 06:49
Ousmane Sonko accuse Abdoulaye Daouda Diallo "Vous avez fait une magouille de 10 ...
30/06/2019 - 23:07
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Moi, superstitieux
L'OEIL DU CITOYEN
De Saneex à Sanaxadi !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 17 juillet 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Lettre à M. Augustin Senghor
21/07/2019 - 08:16
Can, Macky, mission reconquête
21/07/2019 - 07:55
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en France se ...
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017