Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
L'œIL DU CITOYEN
 
 
De Saneex à Sanaxadi !
Publié le : Mercredi 26 Juin 2019 - 17:10 - Source : dakarmatin - Commentaires : 5 - Consulté : 2372 Imprimer

<< La valeur de celui qui ne pense qu’à remplir son ventre, n’a d’égale que ce qui en ressort. >> Imam Ghazâli

 Cette sortie grotesque du sieur Aliou Sall jurant la main sur le Coran, est une insulte à notre intelligence, à nos institutions et à nos croyances religieuses. Son frère avait juré un mandat de 5 ans, il en a fait 7. Le candidat Sall avait juré de ne pas tripatouiller la constitution, il est allé plus loin en organisant un simulacre de référendum avec l’argent du contribuable sénégalais. Il avait juré de ne jamais nommer son frère par décret, il l’a fait. Macky Sall opposant a été talibé de tous les foyers religieux et confréries du Sénégal.

Sur un sujet aussi sensible que des contrats loufoques de pétrole et de gaz, en passant par la création de Banque, on s’attendait à une démarche judiciaire, de la part d’un homme déterminé à éclairer son peuple hagard. Car on nous a parlé entre autres, de trafic d’influence et d’attribution de licences non conformes au code pétrolier. Des révélations fracassantes depuis maintenant plusieurs années, de la part de journalistes d’investigations, de membres de la société civile comme d’opposants politiques. Des dossiers extrêmement graves qui méritent d’être traités avec sérénité et professionnalisme, par une justice indépendante. À la place, nous avons eu droit au pire épisode d’une comédie burlesque. Ainsi de la bande à Saneex, on a atterri chez Sanaxadi fade à souhait et ses sorties aériennes.

 

L’effet boomerang :

Quand on s’engage en politique, on fait appel à des valeurs cardinales, régies par une constitution. Sauf que tous nos principes religieux et moraux sont piétinés au jour le jour, par ceux-là mêmes qui sont censés les préserver. S’il y a acharnement sur << le pauvre >> frère du président de la République, que doivent répondre les souteneurs de Karim Wade, Khalifa Sall et d’autres illustres inconnus emprisonnés, oubliés dans les cachots et toujours en attente de jugement ? << Thione weuyeul bamou nèkh leu >>, sans parler de Amadou Woury Diallo arrêté par la gendarmerie pour trafic de médicaments d’une valeur de 1,3 milliards, jugé, condamné pour 5 ans, puis gracié par  notre cher président.

 

Gestion sobre et vertueuse :

Une promesse électorale en 2012, rabâchée par le candidat Macky Sall signataire des Assises Nationales. Nous n’avons jamais confondu éthique et étiquette, cherchant à comprendre difficilement le pouvoir magique de la transhumance. Au lieu de donner le tournis, un virement à 360 degré vous karchérise à un point inimaginable. Qui aujourd’hui serait capable de défendre la moralité et l’intégrité de ce régime ? Même kassé s’y est cassé les dents. La promotion des contres valeurs n’a jamais été aussi fulgurante et flagrante.

 

Au nom de la justice des hommes avant la justice divine :

Le croyant est convaincu du jugement dernier, mais aussi de la Miséricorde de son Créateur. Tout en étant conscient de l’importance de ses actes vis à vis de son prochain. A fortiori lorsqu’il a des responsabilités sur un bien commun. Personne n’a demandé à Aliou Sall de jurer sur le Coran quand il prenait une fonction, personne ne l’a demandé à son frère lorsqu’il a prêté serment, parce que le Sénégal est un pays laïc. Alors si aujourd’hui ceux qui vantaient les charmes de notre justice, pour démontrer une intransigeance absolue sur d’autres dossiers, et qui sont encore aux affaires, ne lui font plus confiance, quelle conclusion pourrait-on en tirer ?

Qu’il y a forcément des limites et que tout excès est nuisible. Aliou Sall maire, super maire, directeur de la caisse des caisses, sans parler de ces  accusations gravissimes qui lui pendent sur la tête, a posé un premier acte en démissionnant d’un poste qu’il n’aurait jamais dû occuper. Mais le dilemme reste entier pour son frère, qui semble croire que voyager est une solution aux problèmes. Le mépris envers son peuple, peut mener un régime vers l’abîme avec un bruit de cavalcade, emportant les suiveurs aveugles, dans la déchéance et le chaos.

Mais s’il y a une chose sûre, c’est que le Sénégal restera debout !

 

Bocar GUEYE

 

 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (5)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Louthi - 26/06/2019 - 17h 20  
C'est de famille,incapable de dire la vérité...
Patriote - 26/06/2019 - 17h 48  
le mensonge est génétique dans cette famille!
Sengalus - 26/06/2019 - 18h 27  
Fratrie de menteur cette dynastie Faye sale
Maquis - 27/06/2019 - 07h 05  
La fusée Maquis brûle, le pilote du maquis tente de se séparer des étages Aliou et Kassé pour tenter de circonscrire en vain le feu. Trop tard , le cock-pit est atteint. Crash assuré, pas de parachute, Rebeuss attend VIP.Fast track pour karim et khalifa éliminés d’élection, no track pour aliou et les petrotimbo faye gaz sall qui ont englouti plus de 6 000 milliards avec frank timis
Investigation - 27/06/2019 - 09h 07  
il faut former des journalistes d'investigations pour une transparence et un développement durable. Malheureusement nous avons trop de journalistes journaliers.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
De Saneex à Sanaxadi !
Violence à outrance !
La bonne vague !
L’engagement citoyen !
Une révolte saine, bien au-delà de l’indignation justifiée !
Tarte républicaine !
<< Qui se sent morveux… se mouche ! >>
France à fric !
Esclave un jour, esclave pour toujours…
Re-manie-ment, la médiocrité dans la continuité !
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 118611 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 87659 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 63843 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 54302 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 53628 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 17 juillet 2019
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en Fran ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Quand Serigne Mbaye Thiam vogue dans les mêmes eaux que Mansour Faye
04/07/2019 - 06:49
Ousmane Sonko accuse Abdoulaye Daouda Diallo "Vous avez fait une magouille de 10 ...
30/06/2019 - 23:07
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Moi, superstitieux
L'OEIL DU CITOYEN
De Saneex à Sanaxadi !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 17 juillet 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Lettre à M. Augustin Senghor
21/07/2019 - 08:16
Can, Macky, mission reconquête
21/07/2019 - 07:55
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en France se ...
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017