Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Une démission salutaire....
Publié le : Mardi 25 Juin 2019 - 13:08 - Source : le témoin - Commentaires : 6 - Consulté : 1072 Imprimer

Avouons-le. La démission d’Aliou Sall de la direction de la très liquide Caisse des dépôts et consignations est salutaire. Elle est même très salutaire. Pour plusieurs raisons. Mais avant d’évoquer celles-ci, il est important d’apprécier l’acte dans son sens premier. Entre être limogé ou démissionner, il y a une grande différence. Le limogeage intègre une dimension de contrainte puisqu’il est imposé à la personne concernée par le supérieur hiérarchique ou le détenteur de l’acte de nomination. Dans le présent cas, celui de nommer qui a le pouvoir de nommer aux actes civils et militaires — et donc de limoger — n’est autre que le président de la République qui avait nommé son frère à ce poste tellement envié. En démocratie et dans un Etat de droit, pour ne pas dire dans les démocraties modernes, le limogeage d’un ministre ou d’un haut fonctionnaire de l’Etat mouillé dans un scandale par un président de la République procède non seulement d’un acte dicté par l’éthique mais aussi d’une volonté de sauvegarder l’image du régime en question. Mais lorsque le mis en cause prend sur lui de démissionner, l’acte posé prend une autre dimension. Aliou Sall a alors préféré démissionner plutôt que d’être limogé par son grand-frère. Nous utilisons le terme grand-frère à la place de président de la République du fait que ce dont il est question au Sénégal ces dernières semaines c’est d’accusations de mainmise d’une famille, celle du président de la République, sur les ressources pétrolières et gazières appartenant au peuple sénégalais. La posture du frère au centre de la gestion de ces hydrocarbures a amplifié la rancœur mais surtout l’exigence de transparence réclamée par les populations. Autant dire que si le principal protagoniste, en tout cas l’un des acteurs de ce « scandale à 10 milliards de dollars » n’ »tait pas le propre frère du président de la Répu- blique, cette affaire n’aurait pas pris l’ampleur qu’elle a eue.

C’est dire que le président Macky Sall, en commettant l’imprudence d’associer sa famille élargie jusqu’à des niveaux élevés de gestion de son pouvoir — et des ressources naturelles de ce pays ! — n’a pas tiré l’exemple de l’échec cuisant de son prédécesseur Me Abdoulaye Wade dans sa tentative de dévolution monarchique pour son fils Karim. Laquelle était passée par la concentration d’importants pouvoirs sous forme de ministères clefs entre les mains de son fils. Une autre considération à apprécier dans le geste de Aliou Sall, c’est qu’il entre dans l’histoire de la culture de démission qui est un acte très rare chez nos dirigeants rattrapés ou impliqués dans des scandales. Pour retrouver un autre geste similaire, il faut remonter à Mamadou Seck, l’ancien président de l’Assemblée nationale qui, bien avant d’occuper le Perchoir, avait démissionné de son poste de ministre de l’Economie et des Finances le 23 mai 2001. En homme digne, l’ancien maire de Mbao, qui venait juste d’être nommé argentier de l’Etat, avait été accusé de blanchiment dans une affaire qui avait opposé le Commissariat à l’aide alimentaire de l’époque à la Société de manutention et de transit (Somicoa dont il fut le directeur général en 1985)
Le président Mamadou Seck nous recevant dans son bureau s’enquit de notre opinion sur son geste qu’il posera sans aviser ni le Premier ministre à l’époque Mame Madior Boye, ni le président de la République. Mamadou Seck par un tel procédé cherchait à éviter tout blocage de sa démission par le président de la République. Il avait déclaré à l’époque vouloir mettre à l’aise le gouvernement parce que c’est « une affaire qui risque de ternir mon image et celle du gouvernement. Il m’est apparu sur la base de l’idée que je

me fais de la fonction de ministre, qu’il était nécessaire que je démissionne ». Il se mettra à la disposition de la justice pour être réhabilité. Il reviendra au sein du gouvernement de Me Wade avant de terminer président de l’Assemblée National. Mamadou Seck venait d’entrer dans l’histoire politique du Sénégal.

En attendant. Aliou Sall pourrait y prétendre un jour si les faits qui lui sont reprochés seront rejetés par la justice...Pour le moment nous disions que son geste de démissionner de la CDC est salutaire pour plusieurs raisons. D’abord, les révélations de BBC sur un supposé scandale à 10 milliards de dollars a fini de plonger notre pays dans une situation de confrontation inédite. La cohésion sociale est aujourd’hui mise à rudes épreuves puisqu’une fracture profonde est en train de se dessiner entre le camp présidentiel et le reste de la population comprenant la société civile, les partis de l’opposition, mais surtout des citoyens simples. Cette synergie dynamique d’un peuple révolté pourrait déboucher sur une remise en cause de la récente victoire du président Macky Sall lors de la présidentielle de février dernier. Il faut rappeler que plus de 41% des Sénégalais n’avaient pas voté pour Macky Sall. Alors entre temps et surtout l’éclatement de cette affaire, on peut sans risque dire que ce chiffre pourrait facilement augmenter, ce qui veut dire que sociologiquement le chef de l’Etat aurait perdu sa majorité. Si le vote devait se tenir actuellement, nul ne penserait que Macky Sall pourrait obtenir encore son chiffre de 58,27% qui lui avait permis d’être réélu au 1er tour.

Ensuite l’acte d’Aliou Sall est salutaire pour Macky Sall puisqu’il le met à l’aise au sein de l’opinion nationale et internationale. Il lui était largement loisible de limoger son frère puisque c’est lui qui l’a nommé. Mais un tel geste venant de sa part ne saurait faire taire la réclamation de la transparence par les populations dans ce dossier. Certes cela aurait pu signifier des gages de donner une chance à l’éclatement de la vérité, mais il donnerait l’impression d’une conduite dictée par l’élan populaire de contestation. Alors Aliou Sall met désormais à l’aise son grand-frère de prési- dent, mais aussi au camp présidentiel qui a montré une fébrilité insoupçonnée jusqu’ici. Cette affaire a révélé la faiblesse de la réponse gouvernementale qui a été malencontreuse, cahoteuse.

Enfin l’acte d’Aliou Sall va sauver le dialogue national sur- tout sur son pendant politique. Beaucoup d’acteurs politiques avaient clairement indiqué qu’ils allaient poser le préalable à la continuité du dialogue politique au niveau de l’ordre du jour, la question de la gestion des ressources naturelles. Une manière insidieuse de provoquer un blocage du dialogue qui pourrait alors filer tout droit vers un échec cuisant. La démission d’Aliou Sall ne saurait plus être source de blocage. Dans ce même sillage, il est clair que le mouvement Aar Li Nu Bokk devrait aussi réorienter sa stratégie qui devrait plus s’inscrire dans une sentinelle de pression plus vers la justice que vers le camp présidentiel. Certes, le mouvement a minimisé l’acté posé par le maire de Guédiawaye, il préconise à juste titre la continuation de la mobilisation parce qu’à leur niveau, la question de la gestion des ressources naturelles dépasse largement le cadre de la seule personne d’Aliou Sall. C’est tout un système qu’il faut combattre. Surtout que la démarche de saisine de la justice à travers le procureur Serigne Bassirou Guèye laisse perplexe la majorité du peuple qui ne peut avoir la confiance requise à une magistrature qui n’a pas encore montré la conduite voulue par le peuple dans nombre de dossiers impliquant la famille du président et son entourage. Mais nous restons convaincus que le geste d’Aliou Sall peut participer à faire descendre une tension devenue dangereuse pour l’équilibre de notre pays.
Abdou Karim DIARRA 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (6)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Amadou - 25/06/2019 - 14h 33  
Cette démission ne sauvera pas le dialogue national....et ne signifie rien du tout...On s'en fout..le combat continue messieurs..quelqu'un qui jure sur le coran pour enfariner les sénégalais croyants..Non il est dangereux, un vari mafiosi ...au lieu de demander une commission d'enquête indépendante pour se laver
Maquis - 25/06/2019 - 14h 36  
La fusée Maquis brûle, le pilote du maquis tente de se séparer des étages Aliou et Kassé pour tenter de circonscrire en vain le feu. Trop tard , le cock-pit est atteint. Crash assuré, pas de parachute, Rebeuss attend VIP.Fast track pour karim et khalifa éliminés d’élection, no track pour aliou et les petrotimbo faye gaz sall qui ont englouti plus de 6 000 milliards avec frank timis
Astou - 25/06/2019 - 15h 52  
A mon avis c'est un limogeage déguisé ou une démission contrainte puisque l'intéressé avait dit qu'il ne démissionnerait pas.
Aicha - 25/06/2019 - 17h 24  
Après 4ans de mariage je suis tombé enceinte,JE VOUS FAIT UN TÉMOIGNAGE MIRACULEUX Salut je m'appelle Aicha GUEYE et je voudrais partager une histoire incroyable que j’ai traversée il y a de cela 3 ans. Juste après le mariage mon mari et moi avions décidé d’avoir un enfant, sans savoir que nous nous sommes engagés dans un problème sans fin, 2 ans après le mariage je n’arrivais toujours pas à tomber enceinte ce qui commençait sincèrement à nous inquiéter, dans la troisième année mon mari a décidé que je suive des traitements appropriés dans différents centres de santé sans aucun résultat. J’étais complètement désespéré. Mais par la grâce de Dieu l'une de mes amies qui avait eu ce genre de problème et dont elle a eu satisfaction par le biais d'un ... nommé HOUNON AZE GUÉRISSEUR TRADITIONNEL ( chercheur en Médecine Africaine ) . Au premier abord lorsqu'elle m'avait parlé de ce Mr je ne croyais pas j'avais des doutes et un peu peur, ne savais m'engager ou pas,mais au fur des jours vu ma situation elle insiste à ce que j'aille faire au moins la connaissance du maître en question, j’en ai parlé à mon mari et c’est de là, que nous avions décidé ensemble de contacter ce monsieur pour le même problème, et c'est comme cela que je suis heureuse aujourd'hui en vous parlant.Le maître nous a donné des recommandations à suivre après un rituel effectué par lui-même et des tisanes à base des plantes, c’est là il nous a donné un délai de 3 mois, je vous assure qu’au bout de 1 mois j’ai commencé à avoir des nausées et j’ai immédiatement effectué un test de grossesse qui s’est révélé positif.Mon mari était très content et moi aussi J’ai retrouvé la joie de vivre grâce au maître et je vous le recommande vivement si vous aviez le même problème. Vous pouvez contacter DAH AZE HOUNON MARABOUT VOYANT, GUÉRISSEUR TRADITIONNEL (chercheur en Médecine Africaine ,Veuillez consulter son site pour prendre ces contacts : voici son site : www.grand-marabout-retour-affectif.fr
Hosny - 26/06/2019 - 00h 54  
J'apprécie le texte, mais son auteur fait un parallélisme inadéquat. Aliou Sall et le nommé de son frère et Mamadou Seck n'en était pas un. Le prmier est d'un incompétence et d'un indignité sans commune mesure et le dernier et un brillant monsieur et une personne aux valeurs indiscutables. Quant à l'acte maladroit d'Aliou Sall, le coran interdit le vol et le mensonge. Et, pour quelqu'un qui nous a habitués à ses piètres mensonges et voleur de son état et de sa fratrie, jurer sur le Coran ne veut rien dire. Son acte est encore une erreur de communication de plus qui témoigne d'une panique généralisée difficile à gérer par un président qui n'a plus de Premier ministre et dont le présent ministre du pétrole refuse catégoriquement de monter au créneau. Pour quelqu'un qui vole et ment à longueur de journée, jurer sur le Coran ne veut absolument rien dire.
Lemzo bis - 26/06/2019 - 07h 15  
Parfaitement d'accord avec toi mon cher hosny...
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Serigne Mbaye Thiam : Khalifa Sall bientôt libre ?
Serigne Mbaye Thiam : « Aminata Mbengue Ndiaye succède à Tanor »
Guy Marius Sagna à «Aar li nu bokk»
Les supporters sénégalais réclament leur dû à Aliou Sall
Inculpation Guy Marius Sagna: « Le régime de Macky Sall perd totalement la tête »
Aliou Sané : “Ils ont en fin trouvé leur motif contre Guy Marius Sagna…”
« Si on laisse passer l’arrestation de Guy Marius Sagna aujourd’hui, demain ce sera le tour d’un autre
Limousine en feu: Macky convoque une société Belge au Palais
Régler le problème de l’eau et rendre l’autoroute «Ila Touba» attrayante : ces deux projets ambitieux que Me Wade veut réaliser à Touba
Report des Locales: Wade insiste sur son opposition et met en garde Macky Sall
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 118611 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 87659 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 63843 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 54302 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 53628 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 17 juillet 2019
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en Fran ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Quand Serigne Mbaye Thiam vogue dans les mêmes eaux que Mansour Faye
04/07/2019 - 06:49
Ousmane Sonko accuse Abdoulaye Daouda Diallo "Vous avez fait une magouille de 10 ...
30/06/2019 - 23:07
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Moi, superstitieux
L'OEIL DU CITOYEN
De Saneex à Sanaxadi !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 17 juillet 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Lettre à M. Augustin Senghor
21/07/2019 - 08:16
Can, Macky, mission reconquête
21/07/2019 - 07:55
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en France se ...
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017