Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CONTRIBUTIONS
 
 
Aliou Sall-Karim Wade, jumeaux dans la victimisation
Publié le : Mardi 25 Juin 2019 - 13:03 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 8 - Consulté : 1070 Imprimer

Aliou Sall et Karim Wade entretiennent une curieuse gémellité. Jumeaux dans la controverse depuis leur entrée dans la sphère étatique par la grâce du sang, le frère du chef de l’Etat, Macky Sall et le fils de l’ancien président Abdoulaye Wade semblent cultiver une attitude gémellaire jusque dans la…victimisation. En témoignent ces extraits de leurs deux lettres adressées aux Sénégalais, au moment de démissionner de la Direction de la Cdc pour le frère Sall et à l’époque de s’indigner de son traitement particulier pour le fils Wade. Dans ces productions épistolaires, séparées de 8 ans d’âge, Aliou Sall et Karim Wade se disent victimes de cabale orchestrée par une certaine classe politique et une certaine presse. Ressemblances frappantes.

Lettre de démission de Aliou Sall

Cette affaire autour du pétrole, avant de prendre les contours d’un enjeu national voire international, constitue aussi et d’abord un enjeu personnel, une véritable tragédie qui touche un être en chair et en os, un homme qui éprouve des sentiments, qui a été élevé dans certaines valeurs cardinales, qui vit en société, entouré de sa famille, de ses amis et ses sympathisants.

On semble malheureusement l’oublier.

En effet, cette campagne présente l’autre (moi en l’occurrence), comme l’ennemi public numéro un, et elle se donne les moyens de faire mouche, parce qu’elle finit de prendre le visage de la vérité, à force de travestir les faits les uns après les autres.

Elle joue également, de manière indécente, sur la corde sensible de populations qui se battent au quotidien pour vivre voire pour survivre et à ces populations, elle s’emploie à offrir comme provision, des raccourcis cyniques et dangereux du genre : Lii yeen ako moom, ay nitt akiimoo ko, def ko seen yeufi boop, niom ak seeni diabarr, seeni doom, seeni kharitt.

En somme, c’est une campagne visant à me «déshumaniser» (le mot n’est pas trop fort), parce que c’est de cela qu’il s’agit, une campagne qui présente l’autre (toujours moi) comme le méchant face aux bons, celui qui s’abreuve du sang et de la sueur du peuple sénégalais, le personnage sans foi ni loi qui nargue un peuple exsangue.

La caricature est sans pitié !

Qui ne serait pas indigné, choqué, offensé au plus haut point par une telle tyrannie langagière, un tel déferlement de bavures au propre comme au figuré.

C’est donc dire si je peux comprendre dans un certain sens, ceux qui, de bonne foi, ont pu à un moment ou un autre, prêter une oreille attentive et bienveillante aux propos tendancieux déversés à longueur de journée, ou même ceux qui ont choisi de hurler avec les loups parce que tout simplement mus par une haine viscérale. (…)

Ainsi va le monde ! Et lorsque la perfidie du champ politique se mêle à la duperie érigée en dogme, l’ombre prend de l’épaisseur et la lumière est réduite à sa plus simple expression. Que Dieu nous préserve de la méchanceté gratuite, et surtout du mensonge structuré ! (…)

Certains parmi mes compatriotes ont bien saisi la substance du message que j’ai voulu délivrer et y ont souscrit. D’autres ont continué leur entreprise de destruction, en s’inscrivant bien entendu, toujours dans leur logique préconçue de politique de la terre brûlée. (…)

Bien évidemment, comme je l’ai dit, depuis le premier jour, toute cette malheureuse controverse n’est entretenue qu’autour d’un tissu d’amalgames et de contrevérités destinées à alimenter une autre campagne, plus insidieuse, celle-là, et qui va au delà de ma modeste personne.

(…) J’ai voulu moi aussi m’adresser aux Sénégalais et à l’opinion internationale à travers la vaillante population de Guédiawaye qui m’a fait l’honneur de m’accorder sa confiance, mais aussi qui, au milieu de la tempête et des vagues successives de diffamations, de critiques et d’insultes de toutes sortes, n’a de cesse de me manifester son soutien, à l’instar de nombreux autres Sénégalais d’ici et d’ailleurs, révulsés par l’ampleur de la cabale et de l’injustice. (…)

Je tiens donc à répondre cette fois-ci par les actes parce qu’il est aussi de mon devoir, pour le présent comme pour l’avenir, pour ne pas dire pour l’histoire tout court, il est de mon devoir de laver mon honneur sali, de protéger les miens qui sont aujourd’hui encore plus touchés que moi dans leur chair et dans leur esprit. C’est à la fois un problème de justice, de dignité, mais aussi de responsabilité.

Monsieur Le Président de la République qui, au delà du même sang que nous partageons, sait, mieux que quiconque, dans quel moule de vertu, de sagesse et d’humilité nous avons été éduqués ensemble et qui m’a témoigné sa confiance pour assumer une charge publique, comprend les actes que je pose en ce moment précis. (…) Fort de la conviction profonde que demain il fera jour, et que la lumière finira d’avoir raison des ténèbres, je prends ici devant vous la décision de donner ma démission de la tête de la Caisse de Dépôts et de Consignations à compter de ce jour. (…) Elle aura en effet le mérite, j’en suis sûr, de montrer à la face du monde les vrais visages de ceux qui salissent la noblesse de la politique sous des dehors de serviteurs du peuple.

Fait à Dakar, le 24 juin 2019

Aliou Sall

Lettre ouverte de Karim

Pendant ces dernières années, ces derniers mois, ces dernières semaines et ces derniers jours, notamment lors des événements des 23 et 27 juin 2011, nous avons tout vu, tout lu et tout entendu. L’heure est venue pour moi de m’exprimer. Le temps est venu de délivrer, du fond du cœur, un message de vérité, de fraternité et de sincérité. Je me dois d’autant plus de le faire que tout un chacun sait que je suis la cible d’attaques profondément injustes.

Depuis mon entrée dans l’espace public, en qualité de Conseiller Spécial du Président de la République, puis de Président du Conseil de Surveillance de l’Agence nationale de l’Organisation de la Conférence Islamique (ANOCI) et actuellement comme Ministre d’Etat, Ministre de la Coopération internationale, des Transports aériens, des Infrastructures et de l’Energie, malgré tous les efforts que je continue de déployer pour le développement économique et social du Sénégal, des passions se déchaînent, des haines se ravivent. Pourtant rien ne m’a été donné. (…)

Jamais dans l’histoire du Sénégal, un homme public n’a reçu autant de coups, de propos diffamatoires et outrageants. Systématiquement, je suis l’objet de graves accusations, de profondes détestations, d’attaques hallucinantes de la part de ceux qui nous connaissent à peine ou pas du tout.

Impitoyablement, je suis sanctionné sans être entendu, jugé dans des procès sans défense, «condamné» sans recours possible. De ma présomption d’innocence, on s’en passe automatiquement. On me prête beaucoup trop ! Qu’on perde un marché public, une position, une faveur, un privilège, un titre, une fonction, aussitôt l’on me rend responsable. Qu’un ministre soit limogé, il prétend que son départ est la conséquence immédiate de son refus d’un prétendu projet de «dévolution monarchique du pouvoir». Lorsqu’il pleut un peu trop à Dakar, je suis indexé ; lorsque le vent emporte le toit d’une maison à Pikine, je suis pointé du doigt ; lorsqu’un train déraille à Thiès, j’y suis pour quelque chose ;  lorsqu’un accident survient sur la route, je suis vilipendé. (…)

Fort heureusement, nombreux sont nos compatriotes qui refusent de se laisser entraîner dans la campagne sur le supposé projet de dévolution du pouvoir de «père en fils» qui constitue aujourd’hui, la panacée pour tout expliquer et tout comprendre.

Si cette idée a continué de prospérer au point de susciter des rancœurs et parfois même de la haine envers le modeste passant sur terre que je suis, c’est parce qu’elle est savamment entretenue par une partie des acteurs politiques aidée en cela par certains journalistes, – véritables machines de guerre contre ma petite personne. Cette confusion doit finir ! Cette intoxication doit s’arrêter ! Cette injustice doit cesser. (…)

Fait à Dakar, le 03 juillet 2011

Karim Wade

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (8)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Sadio - 25/06/2019 - 13h 59  
Il faut comparer ce qui est comparable. Aliou Sall a réellement volé de l'argent du Sénégal. Alors que Karim n'a pas volé un seul franc du Sénégal malgré les accusations des politiciens et des médias de l'époque. Il était riche avant l'arrivée de son père au pouvoir. Donc il ne faut pas banaliser l'affaire de Aliou Sall en cherchant à le comparer à un autre. C'est le première fois qu'un proche d'un président sénégalais a fait un vole aussi important sur les économies du pays. Depuis Senghor, en passant par Diouf et Wade
Amadou - 25/06/2019 - 14h 19  
Pff...les PGV penseur à grand vitesse qui compare baobab et tamarinier... pfffff rien de comparable....le maquisard est pris la main dans le sac..car facile..l,autre rien de prouver malgré les milliards dépensé...si l'état dépense la même somme pour Aliou Sall...une seule journée suffira pour découvrir la casse du siècleLes sénégalais ne sont plus diots monsieur
Maquis - 25/06/2019 - 14h 37  
La fusée Maquis brûle, le pilote du maquis tente de se séparer des étages Aliou et Kassé pour tenter de circonscrire en vain le feu. Trop tard , le cock-pit est atteint. Crash assuré, pas de parachute, Rebeuss attend VIP.Fast track pour karim et khalifa éliminés d’élection, no track pour aliou et les petrotimbo faye gaz sall qui ont englouti plus de 6 000 milliards avec frank timis
Khady - 25/06/2019 - 15h 57  
Effectivement il y a des similitudes : Karim est devenu milliardaire avec l'argent des sénégalais ; en 2000 il n'était qu'un agent bancaire à Londres.Aliou Sall aussi est devenu milliardaire grâce à l'argent des sénégalais concernant le pétrole.Ils risquent de finir pareillement
Louthi - 25/06/2019 - 16h 07  
Bravo Khady.Tous les deux sont des voleurs et de la pire espèce.Karim était le courtier de son père et en même temps il faisait des deals qu'il cachait même à ce dernier,Aliou lui était mandaté par son grand frère Macky.Famille Wade et famille Faye Sall=familles de voleurs.
LE RADAR - 25/06/2019 - 17h 06  
COMPAREZ CE QUI EST COMPARABLE!LA MERE DE KARIM N'A JAMAIS ETE ET NE SERA JAMAIS UNE VENDEUSE DE CACAHUETES!KARIM EST UN HOMME SINCERE,TRAVAILLEUR ET HONNETE(REGARDEZ SON BILAN) ET COMPAREZ LE A CELUI DE MACKY SALL OU ALIOU IL N'YA PAS PHOTO! KARIM A AU MOINS DES COUILLES, ALIOU SALL VU SON GABARIT D'HYPOPOTAME ADIPEUX EST CERTAINEMENT "UNE COUILLE MOLLE".KARIM A PORTE PLAINTE CONTRE TOUTE LA DYNASTIE FAYESALL ET LEURS MANGE-MIL, TOUS CES CONS ET CONNES DE L'APR VONT BIENTOT ETRE EDIFIE SI KARIM WADE EST UN VOLEUR OU NON.MACKY,ALIOU,ET CNIE TOUS DES VOLEURS PRIS LA MAIN DANS LE BARIL DE PETROLE!
Aicha - 25/06/2019 - 17h 25  
Après 4ans de mariage je suis tombé enceinte,JE VOUS FAIT UN TÉMOIGNAGE MIRACULEUX Salut je m'appelle Aicha GUEYE et je voudrais partager une histoire incroyable que j’ai traversée il y a de cela 3 ans. Juste après le mariage mon mari et moi avions décidé d’avoir un enfant, sans savoir que nous nous sommes engagés dans un problème sans fin, 2 ans après le mariage je n’arrivais toujours pas à tomber enceinte ce qui commençait sincèrement à nous inquiéter, dans la troisième année mon mari a décidé que je suive des traitements appropriés dans différents centres de santé sans aucun résultat. J’étais complètement désespéré. Mais par la grâce de Dieu l'une de mes amies qui avait eu ce genre de problème et dont elle a eu satisfaction par le biais d'un ... nommé HOUNON AZE GUÉRISSEUR TRADITIONNEL ( chercheur en Médecine Africaine ) . Au premier abord lorsqu'elle m'avait parlé de ce Mr je ne croyais pas j'avais des doutes et un peu peur, ne savais m'engager ou pas,mais au fur des jours vu ma situation elle insiste à ce que j'aille faire au moins la connaissance du maître en question, j’en ai parlé à mon mari et c’est de là, que nous avions décidé ensemble de contacter ce monsieur pour le même problème, et c'est comme cela que je suis heureuse aujourd'hui en vous parlant.Le maître nous a donné des recommandations à suivre après un rituel effectué par lui-même et des tisanes à base des plantes, c’est là il nous a donné un délai de 3 mois, je vous assure qu’au bout de 1 mois j’ai commencé à avoir des nausées et j’ai immédiatement effectué un test de grossesse qui s’est révélé positif.Mon mari était très content et moi aussi J’ai retrouvé la joie de vivre grâce au maître et je vous le recommande vivement si vous aviez le même problème. Vous pouvez contacter DAH AZE HOUNON MARABOUT VOYANT, GUÉRISSEUR TRADITIONNEL (chercheur en Médecine Africaine ,Veuillez consulter son site pour prendre ces contacts : voici son site : www.grand-marabout-retour-affectif.fr
Jacob - 25/06/2019 - 18h 44  
Khady et Louthi..comparez si vous voulez mais personne n'est fou dans ce pays..le karim ( sans le supporter) a travaillé fort pour se faire recruter dans de grandes banques alors que son père était encore un opposants traqué jour et nuit..il a fallu un Niasse pour le sortir de son trou londonien..pour convaincre Wade (il a été naif)...tandis que le petit pigiste à 100 f..rodait dans les salles de rédaction (walf,...)..allez pisser et dormi avec vos comparaisons farfelues que même un anti-karim va jeter dans la poubelle
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Exigence d'équité
Bienvenu Monsieur le Premier Ministre de France. Notre Gouvernement vous ouvre nos portes.
De Wade à Macky : l’obsession du pouvoir !
Trêve de diversion Monsieur le Ministre. Vous nous rendez malades !
Le populisme expliqué aux cadres de l’APR
Pourquoi une loi sur la laïcité ?
Pas un pour racheter l’autre !
3ème mandat...qui trompe qui ?
A SON EXCELLENCE MACKY SALL.:« De grâce, par dignité, pour votre honneur et celui de votre postérité et par respect pour le peuple, n’abjurez pas au sujet du 3ème mandat. »
La révision , rien que la révision, pour Karim et consorts
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 133237 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 92416 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 67955 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 58089 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 57497 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 13 novembre 2019
AUTRES AUDIOS ...
Le grand reportage de Pape Alé Niang sur la Guinée Conakry
 
SCANDALES D'ETAT
   
Au Sénégal, Edouard Philippe rend un sabre et vend des missiles
18/11/2019 - 22:57
Pr Iba Barry KAMARA:«Pourquoi Bougazelli a été relâché dès lors Qu’il A ...
17/11/2019 - 20:30
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo ....Quand Birama traitait les étudiants de fils de pute...
12/09/2019 - 09:48
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
La République des voyous : de la gouvernance sobre à la gouvernance sale
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 13 novembre 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Exigence d'équité
18/11/2019 - 17:56
Bienvenu Monsieur le Premier Ministre de France. Notre Gouvernement vous ouvre ...
17/11/2019 - 15:41
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Le grand reportage de Pape Alé Niang sur la Guinée Conakry
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017