Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SCANDALES D'ETAT
 
 
Les graves révélations de Mody Niang sur le procureur, la gestion du Coud et limogeage de Nafi Ngom Keïta
Publié le : Vendredi 14 Juin 2019 - 16:28 - Source : seneweb - Commentaires : 5 - Consulté : 3438 Imprimer

Ancien responsable de la communication de l'Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac), sous Nafi Ngom Keïta, Mody Niang connait bien le dossier du Coud qui était au menu de la conférence de presse du procureur de la République. Dans cet entretien avec Seneweb, il en révèle quelques bribes en reprochant au maître des poursuites de vouloir enterrer l'affaire.

Comment analysez-vous la position du procureur sur les supposés manquements dans la gestion du Coud révélés dans un rapport de l'Ofnac ?

Pour ce qui est de la conférence de presse du procureur, je l'ai entendue comme tous les Sénégalais. La conférence de presse était attendue- il aurait était saisi. Il a attendu cette conférence de presse pour faire le point sur beaucoup de choses, en particulier il a abordé les dossiers de l'Ofnac. Si vous avez retenu, il a déclaré lui- même avoir reçu de l'Ofnac 17 dossiers depuis..., disons 2016. Trois ans après, il en choisit un, le dossier qui concerne le public. Et voilà, il considère que ce dossier est émaillé de faiblesses et de dysfonctionnements; en particulier ce qu'il appelle "le droit à la contradiction" n'a pas été respecté. Et il a dit même avoir renvoyé le dossier à l'Ofnac pour précisions. Il le dit à ceux qui n'ont pas suivi le dossier et qui ne comprennent pas. Je précise qu'il a renvoyé le dossier, mais il n'a pas précisé que l'Ofnac a répondu. Et je précise aussi que l'Ofnac est organisé par une loi, cette loi ne prévoit pas un rapport contradictoire.

Les personnes ciblées par l'Ofnac n'ont donc aucun moyen de se défendre ?

Cette affaire de rapports contradictoires est un faux problème. L'Ofnac mène une enquête, entend les gens sur procès-verbal que les gens signent eux-mêmes. C'est eux-mêmes qui écrivent leurs réponses aux questions qui leur sont posées. Donc, il n'y a pas d'amalgames possibles. Il n'y a pas de rapport contradictoire au niveau de l'Ofnac, la loi ne le prévoit pas. L'Ofnac  ne  fait  pas des  audits, l'Ofnac mène des enquêtes sur la base de dénonciations qui lui ont été faites. C'est différent de l'Ige qui va voir ce qui se passe dans un service déterminé. L'Ofnac va avec des questions bien déterminées.

Sur le dossier du Coud, comment s'est déroulée la procédure ?

Après avoir enquêté, l’OFNAC a estimé que les faits incriminés étaient avérés et qu’ils étaient suffisamment graves pour faire l’objet d’un dossier. Un dossier a été fait dans les règles de l’art, par des personnes compétentes en la manière, et ça passe au dernier moment à l’assemblée générale de l’OFNAC qui comprend les 12 membres nommés par le président de la République et présidée par la président de l’OFNAC à l’époque (Nafi Ngom Keïta, Ndlr). Si tous les membres estiment que ce dossier doit être transmis au procureur de la République, le dossier est transmis au procureur de la République. Voilà comment ça se passe. Il n’y a pas de questions auxquelles il faut répondre par ce que les agents sont interrogés sur la base de questions écrites placées sous leurs yeux. Ces personnes-là répondent par écrit, sous procès verbal.

"Les missionnaires de l'Ofnac se sont rendu compte que des choses beaucoup plus graves que les faits dénoncés se sont passées au Coud. Lorsque que Nafi Ngom Keïta a envoyé une deuxième mission, les problèmes ont commencé pour elle. Elle a été relevée de ses fonctions."

Qu’avez-vous découvert de grave au Coud ?

Durant leurs investigations, les missionnaires de l'Ofnac se sont rendu compte que des choses beaucoup plus graves que les faits dénoncés se sont passées au Coud. Ils ont saisi la présidente de l'Ofnac à l'époque. Celle-ci de leur dire de se limiter aux faits qui sont dénoncés. Après traitement de ces faits-là, elle enverra une seconde mission. Elle a envoyé une autre mission pour enquêter sur les autres faits que les gens ont décelés au cours de leurs investigations. C'est à ce moment-là que les problèmes ont commencé pour la présidente et elle a été relevée de ses fonctions. Donc, la seconde mission n'a pas pu aller à son terme.

Est-il vrai que le Dg du Coud n'avait pas été entendu ?

Il a été entendu. Ses agents ont été entendus par écrit. Je le répète et je le confirme : le directeur général et ses agents ont été entendus par écrit sur procès-verbal. Ils ont signé et ces procès-verbaux ont été joints au dossier puis envoyés au procureur de la République. En un moment donné, il (le directeur du Coud) a eu peur et il a intimé l'ordre à ses agents de ne pas répondre. Il a fallu que la mission de l'Ofnac fasse appel à un huissier pour qu'ils se remettent à répondre aux questions de l'Ofnac. Ça, le procureur de la République le sait. Et puis, même sur les éléments qu'il a donnés..., il a banalisé : "132 millions par-ci, 82 millions par-là". Il parle de 89 millions dépensés au Coud pendant la visite du président de la République, lors de l'inauguration de pavillons : 100 costumes, 100 cravates, 100 chaussures et des tenues pour des soi-disant hôtesses pour recevoir le président de la République à l'arrivée.

Ces dépenses n'étaient pas effectives ?

Après la manifestation, quand les agents de l'Ofnac se sont présentés, il n'y a pas eu d'engagement, il n'y a pas eu de bon de livraison et quand le film de la cérémonie a été passé en revue, il n'y a pas eu un seul costume, on n’a pas vu une seule tenue pour hôtesse. Ce sont des dépenses injustifiées. L'argent a été détourné. Et puis, il y a eu 459 millions de subventions entre 2014 et 2015 attribués parfois dans des conditions rocambolesques. Le procureur n'a pas fait état de ça et d'autres faits extrêmement graves. Il veut clôturer le dossier de l'Ofnac. Les enquêteurs de l'Ofnac ce sont des gens sérieux, des colonels de la gendarmerie, des commissaires divisionnaires, des magistrats, des inspecteurs des domaines, etc

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (5)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Maquis - 14/06/2019 - 16h 28  
Fast track pour karim et khalifa éliminés d élection, no track pour aliou et les petrotimbo faye gaz sall
Soro Diop - 14/06/2019 - 20h 44  
Ngourou Yalla rek modoul dieekh ! Dinou Dia ay doolé alors sue nioola fall !Demal rek
Louthi - 14/06/2019 - 22h 29  
Le procureur doit maintenant se cacher dans son trou comme un rat.Un procureur de la république menteur,le Sénégal est foutu...
Myriam - 15/06/2019 - 01h 28  
Témoignage ! Je m’appelle Mariam, je veux partager avec vous mon histoire.Pour tous vos problèmes, veuillez contacter le grand maître AZE HOUNON, il fait du miracle et je vous promets que votre vie va changer en 3 jours,Alors pour tous vos problèmes,son travail est très éfficace et rapide, Voici son site : www.grand-marabout-retour-affectif.fr
Gorguidiop - 15/06/2019 - 07h 01  
Notre pays est tombè tout bas. Président menteur, ministres menteurs, procureurs menteurs, magistrats menteurs, juges menteurs....gumba jiitè, ay lafañ toppë ci, Ana fu rangg bi di doxè?
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Au Sénégal, Edouard Philippe rend un sabre et vend des missiles
Pr Iba Barry KAMARA:«Pourquoi Bougazelli a été relâché dès lors Qu’il A été pris en flagrant délit»
Seydina Fall Bougazelli : Le cas manifeste du coumba am ndéye ak coumba amoul ndéye
Bureau de mise à niveau :La bamboula inexpliquée de Ibrahima Diouf
Exclusivité : Le consul du Sénégal à Milan contracte un prêt de 850 millions au nom du Sénégal
Logements-poulaillers de Notto Diobass: une histoire belge qui ne fait pas rire le ministre Abdou Karim Fofana
Scandale Petrotim : Les têtes continuent de tomber..
Transparence : L'ONAS dans l'oeil de cyclone
Alioune Sarr Li... « Sunu plus de 500 millions de frs... »
9e Forum mondial de l’eau en mars 2021 : Le Sénégal paie 2,6 milliards pour son organisation
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 133237 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 92416 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 67955 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 58089 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 57497 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 13 novembre 2019
AUTRES AUDIOS ...
Le grand reportage de Pape Alé Niang sur la Guinée Conakry
 
SCANDALES D'ETAT
   
Au Sénégal, Edouard Philippe rend un sabre et vend des missiles
18/11/2019 - 22:57
Pr Iba Barry KAMARA:«Pourquoi Bougazelli a été relâché dès lors Qu’il A ...
17/11/2019 - 20:30
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo ....Quand Birama traitait les étudiants de fils de pute...
12/09/2019 - 09:48
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
La République des voyous : de la gouvernance sobre à la gouvernance sale
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 13 novembre 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Exigence d'équité
18/11/2019 - 17:56
Bienvenu Monsieur le Premier Ministre de France. Notre Gouvernement vous ouvre ...
17/11/2019 - 15:41
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Le grand reportage de Pape Alé Niang sur la Guinée Conakry
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017