Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
«Wade a certainement compris que l’opinion est plus ou moins circonspecte sur la posture du PDS...»
Publié le : Vendredi 24 Mai 2019 - 12:25 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 1 - Consulté : 554 Imprimer

Le retour du Parti démocratique sénégalais dans le Front de résistance nationale annoncé par Moctar Sourang, coordonnateur dudit Front,  à la suite de sa rencontre avec l’ancien président de la République et Secrétaire général national du Pds, Me Abdoulaye Wade, qui a réaffirmé l’ancrage du Pds dans le Fnr et la présence des libéraux à la prochaine réunion du front sur le dialogue politique suscite moult interrogations.

Interrogé par la rédaction de Sud Quotidien hier, jeudi 23 mai, l’expert en communication politique, le Dr Momar Thiam, nous livre ici les contours de cette décision aux allures d’un revirement du Pape du Sopi du fait qu’il avait posé un certain nombre de préalables à la participation du Pds à ces concertations.

«J’ai toujours pensé que le jeu politique entre pouvoir et opposition est un rapport de force et à partir du moment où ce rapport de force peut passer d’un endroit à un autre, chacun affûte ses armes. Il faut savoir d’abord que la position du Pds était plus ou moins controversée à la présidentielle. Le président Wade avait affirmé de manière solennelle qu’il ne participerait pas à cette élection. Mais, il était l’absent le plus présent dans ces joutes électorales en ce sens qu’avec sa venue, il avait complètement reconfiguré l’élection présidentielle. Le Pds n’avait pas de candidat mais il était présent de par la présence de Wade.

Le second constat, c’est que la veille même du scrutin, on a parlé de ce fameux voyage du président Wade en Guinée et qui préfigurait peut-être entre guillemets, je dis bien entre guillemets, un deal entre Wade et Macky Sall. La presse a relevé cela sous forme d’hypothèse et certains ont pensé que finalement, si Wade ne s’est pas prononcé sur la présidentielle, c’était pour baliser le chemin à Macky Sall. Et c’était une simple hypothèse et l’opinion était plus ou moins aussi concernée par rapport à cela.

Le troisième point, c’est quand le président Macky Sall a demandé à ce qu’il y ait un dialogue entre l’opposition et le pouvoir autour des enjeux de ce pays, le Pds pour marquer le coup et son désaccord a toute de suite posé les conditions de sa participation, notamment la libération de Khalifa Sall et la révision du procès de Karim Wade. Donc, c’est un jeu de rapport de force à mon sens que Wade et le Pds ont mis en avant pour se faire entendre.

 Mais j’ai cru comprendre, compte tenu de ces trois éléments d’analyse, que Wade a décidé certainement un petit rétropédalage parce que peut-être pensant que l’opinion ne lui est pas favorable sous ses trois aspects-là et le fait que l’opinion est plus ou moins circonspecte sur la position du Pds. Si toutefois il (Pds) ne participe pas au dialogue alors qu’une partie du Front y est, il risque de rater la marche de l’histoire.

Car, en politique, il faut savoir être présent, visible, il faut savoir se faire entendre. On peut se faire entendre aussi dans une opposition constructive. Je pense que la participation du front, de l’opposition en général dans ce dialogue politique relève d’une stratégie d’opposition constructive. Le Pds ne peut pas faire cette économie puisque demain s’il y a des dividendes politiques, il risque de ne pas pouvoir en récolter.

Je pense que Wade a dû faire cette analyse-là. Il s’est dit en fin de compte dans un souci d’apaisement entre le pouvoir et l’opposition, dans un souci de pouvoir récolter demain les dividendes de ce dialogue d’autant plus que le pouvoir a lâché  du lest en acceptant qu’il y ait des personnalités neutres,  notamment de la société civile ou reconnues comme telles, qui président ce dialogue, il ne faut pas qu’on soit du reste puisqu’on risque d’être oublié et d’être relégué aux oubliettes par rapport à cela.

Et donc le mieux aujourd’hui, c’est de faire preuve d’acte de présence dans ce dialogue-là et à commencer d’abord par une présence au niveau du Front puisque le Pds était plus ou moins la locomotive de ce Front-là. En définitive, je pense que c’est une bonne chose que le Pds retrouve un peu son élan d’antan autour du front».


Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (1)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Babacar Gaye " Il faut sauver le soldat Wade"
Communication gouvernementale : Macky Sall revoit sa stratégie
Ndiaga SYLLA, expert électoral, Le suffrage universel direct confère plus de légitimité puisque le peuple exprime son choix sans intermédiaire pour désigner le maire
Le risque de la dynastie des élus illégitimes
«J’ai été pris manu militari en otage, capturé comme un criminel»
Le Pit rend hommage à Dansokho
Landing Savané: « le statut de chef de l'opposition va créer des problèmes»
Macky Sall à New York aujourd’hui
Le gouvernement au bord de l'impasse
ThIès : sept mois après la débâcle de février dernier le camp présidentiel n’est toujours pas sorti de sa léthargie
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 127437 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 89831 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 65670 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 55957 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 55371 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 18 septembre 2019
AUTRES AUDIOS ...
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
 
SCANDALES D'ETAT
   
Délégation à la solidarité nationale : 354 millions pour louer des voitures
21/09/2019 - 17:47
Marchés au Sénégal :Le CITP de Seydou Kane, proche de Macky Sall, veut sa par ...
13/09/2019 - 12:32
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo ....Quand Birama traitait les étudiants de fils de pute...
12/09/2019 - 09:48
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Nouvelle nomination du Président du Conseil Constitutionnel en 2016 : la preuve ...
L'OEIL DU CITOYEN
<< Set setal >> politico-religieux !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 18 septembre 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
« Une histoire générale du Sénégal », déjà des contestations !
19/09/2019 - 12:19
Compromis ou compromission?
19/09/2019 - 07:10
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 13 octobre 2018 avec Pape Alé Niang - invité commissaire Abd ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 10 octobre 2018 avec Pape Alé Niang : une démocratie capturée
AUTOUR DU MICRO
Khaoussou Dramé interpelle Emmanuel Macron
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017