Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
La suppression de la fonction de premier ministre est consubstantielle à la restauration du Sénat.
Publié le : Vendredi 19 Avril 2019 - 16:37 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 2 - Consulté : 751 Imprimer

Tout système politique ou régime politique a ses avantages et ses inconvénients .Il en est ainsi du système présidentiel pur où il n’y a pas de premier ministre et du système parlementaire pur où le premier ministre est responsable entièrement devant le parlement. Toutefois, le système hybride semi présidentiel et semi parlementaire, qu’on pourrait appeler aussi présidentialiste, avait la possibilité de cumuler les avantages des deux systèmes, sans en subir les inconvénients de l’un ou de l’autre.

Cette pratique présidentialiste, dans nos états africains soixantenaires, n’étant pas encore de longue tradition démocratique, était une astuce ou intelligence politique qui nous permettait de dépasser certaines crises politiques qui pouvaient apparaitre et que le Sénégal avait connu en 1962 ,s’agissant du régime parlementaire pur notamment. En effet, le fait que, dans un régime de type présidentialiste, le premier ministre soit responsable à la fois devant le président de la république qui peut le démettre à tout moment et devant le parlement avec l’existence de la motion de censure, constitue une parade pour trouver une sortie de crise en cas de désaccord entre la majorité au parlement et l’exécutif. Est-ce que, nous sommes arrivés au Sénégal à une maturité politique et démocratique qui nous permette aujourd’hui de se passer de soupapes de sécurité ou bouée de sauvetages en cas de désaccord entre le parlement et l’exécutif ? Dans un tel système présidentialiste, lorsque un clivage apparait, le président de la république possède en l’occurrence le pouvoir de dissolution du parlement pour organiser des élections législatives anticipées, afin d’avoir une majorité stable au nouveau parlement et, de dépasser ainsi une situation de blocage.

En tout état de cause, dans un régime présidentiel pur, il faut souhaiter toujours que l’exécutif puisse avoir une majorité stable au parlement, ou, à la limite, être, comme aux USA, dans un système politique bipartisan avec l’existence d’ un congrès composé d’une chambre des représentants et d’un sénat qui pourraient jouer le rôle d’équilibriste en étant un vrai contre pouvoir, car, c’est le pouvoir qui arrête le pouvoir.

C’est dire que ,l’existence d’un régime présidentiel pur supprimant la fonction de premier ministre , présuppose des modifications institutionnelles systémiques vers la rationalisation des partis politiques pour aboutir à un système bi partisan réel, mais aussi, la transformation du HCCT en sénat, afin que le parlement dépouillé de la motion de censure ,puisse constituer avec la chambre haute ,un congrès qui pourrait avoir des pouvoirs plus étendus et servir de contre pouvoir contre d’éventuelles dérives.

Cet aménagement institutionnel est d’autant nécessaire, que nous nous trouvons dans un état décentralisé où existe une réelle autonomisation des entités locales. Si bien que le rôle de la haute chambre, naturellement, doit être un rôle législatif d’approbation ou de non-approbation des lois, de propositions de lois, de suivi et de contrôle, surtout dans les domaines relatifs à la démocratie locale et au développement local. Nous ne pouvons pas dire, dans la forme républicaine actuelle de l’état, avec l’existence de pouvoirs locaux réels exercés par les populations de base à travers leurs représentants, que la haute chambre soit superfétatoire. Tout au contraire, la restauration du sénat de- vient une nécessité absolue avec aujourd’hui la suppression envisagée de la fonction de premier ministre, en vertu de la séparation et de l’équilibre des pouvoirs, dans tout état démocratique organisé.

Kadialy GASSAMA, économiste Rue Faidherbe x Pierre Verger Rufisque

 

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (2)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Non - 19/04/2019 - 17h 54  
Quel lien entre pm et sénat ? Aucun.Et puis, avoir un diplôme en économie ne fait pas de vous un " economiste". Keynes, Say, les nobel méritent ce titre.
Kadialy Gassama - 21/04/2019 - 19h 37  
Cela se voit que vous n'avez rien compris du texte.m exercice n est pas facile.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Dialogue politique: Les Sages de l’Apr invite l’opposition à la sagesse
Pape Samba Mboup: « pour moi, la société civile, c’est la femme qui vend des cacahuètes…»
La Poste : Ciré Dia sommé de convoquer le Conseil d'administration
Pape Samba Mboup : «Des gens ont saboté les retrouvailles entre Me Wade et Macky Sall»
Babacar Thioye Bâ: « Après deux ans en prison, Khalifa Sall garde toujours la sérénité »
Le Président Macky Sall annonce un Conseil Présidentiel sur la sécurité en août
L’AIBD se targue d’un taux de satisfaction de l’ordre de "85%" auprès des usagers
Conseil des ministres: Voici les nominations....
DIALOGUE POLITIQUE :Pourquoi il n’est plus question pour l’opposition de reculer
Participation de Me Abdoulaye Wade aux concertations : le risque encouru par Macky Sall
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 110944 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 85659 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 61947 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 52836 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 52089 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Et pourtant dans sa chronique du 27 juin 2018, Pape Alé Niang avait tiré la sonn ...
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en Fran ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
A quel magistrat Maguette Diop se fier ?
23/05/2019 - 12:55
Comment l’Etat a perdu 1234 milliards de recettes fiscales en 2017
22/05/2019 - 21:34
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
Quand Aïssata Tall Sall dénonçait la transhumance
29/01/2019 - 09:49
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
A quoi servent nos engins acquis à coup de milliards ?
L'OEIL DU CITOYEN
Violence à outrance !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Et pourtant dans sa chronique du 27 juin 2018, Pape Alé Niang avait tiré la so ...
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Tous coupables !
23/05/2019 - 14:41
Enfumage !
22/05/2019 - 08:38
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
LII du 27 janvier 2019 avec Pape Alé Niang: la baisse du prix du loyer entre le ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 23 janvier 2019 avec Pape Alé Niang
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en France se ...
AUTRES VIDEOS
Ça Me Dit Mag du 15 décembre 2018 avec Pape Alé Niang : invité Malick Gackou ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017