Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
L’opposition alerte les forces de sécurité
Publié le : Samedi 12 Janvier 2019 - 10:50 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 9 - Consulté : 731 Imprimer

Le 24 Février 2019, il sera organisé dans notre pays, une élection présidentielle qui devra permettre au peuple sénégalais de désigner souverainement celui ou celle qui aura le grand honneur et la très lourde charge de présider à sa destinée. Cette compétition constituera un moment fort et une étape cruciale dans la marche de notre jeune république si tant est que nous pouvons nous prévaloir d’en être une. 
  
Ce sera une occasion de plus pour évaluer et juger non seulement l’évolution de notre démocratie mais aussi la solidité, la viabilité et la fiabilité de nos institutions. Tous les Sénégalais, à quelque niveau où ils se trouvent, seront parties prenantes de ces joutes électorales soit par une participation active soit de manière passive traduite par une abstention ; et quelle que soit l’attitude et le cas de figure choisi, leurs responsabilités seront engagées. 
  
Vous, membres des forces de sécurité, serez impliqués à un double titre : d’abord en votre qualité de citoyens jouissant du droit de vote mais surtout en tant qu’acteurs du dispositif sécuritaire étatique.  
  
Les signes prémonitoires qui se manifestent ne présagent rien de rassurant quant à la tenue d’une élection libre, démocratique, transparente et crédible. En effet, tout observateur peut aisément constater un amoncellement inquiétant de pratiques et de comportements de la part des autorités, notamment du Ministre de l’Intérieur et de la sécurité publique, organisateur de l’élection, qui s’est montré, tout le long du processus, réfractaire et rétif à toute ouverture pour un dialogue positif et constructif tant avec l’opposition qu’avec la société civile. 
  
Il est évident que cette absence de concertation entre les acteurs de la classe politique, comme cela devrait être dans tout régime démocratique, crée les conditions d’un contentieux préélectoral et post électoral et sème les germes d’une contestation dont on ne saurait mesurer les conséquences. 
  
L’acquisition récente d’équipements anti-émeutes laisse présager la volonté du pouvoir en place de se donner les moyens de répression des contestations que ne manquera pas de provoquer le parachèvement du holdup électoral en préparation.  
  
Comme le rejet programmé des pourvois de Khalifa Sall par la Cour Suprême, le rejet illégal par le Conseil Constitutionnel de 20 candidatures participe des actes qui révèlent davantage les contours du dispositif mis en place par le candidat sortant pour se fabriquer une victoire au premier tour. 
  
Il sera légitime de s’opposer à un coup de force électoral. 
Le cas échéant, vous devrez vous garder de prêter votre concours au candidat sortant pour tenir le peuple en respect. 
  
Vous devez faire preuve de responsabilité, de mesure, d’équité et de discernement dans l’exécution de vos missions conformément aux règles républicaines.  
  
A cet égard, il ne faut jamais perdre de vue qu’en matière de contentieux électoral, il ne s’agit point d’une opposition entre l’Etat et des citoyens mais plutôt entre des acteurs politiques d’égale dignité, tenus aux mêmes devoirs et obligations et jouissant des mêmes droits. 
  
Aussi vous- est-il exigé d’adopter une posture républicaine qui vous impose de respecter les principes d’équité entre les candidats et vous interdit de cautionner la violation des principes fondamentaux qui gouvernent l’organisation d’élections démocratiques. 
  
Vous devez être conscients que le coup de force électoral qui se prépare constitue une menace grave sur la paix et la stabilité sociale dont vous êtes les garants.  
  
Votre devoir est de défendre la République et non les intérêts politiques illégitimes du candidat sortant. 
  
Le cas échéant, les membres des forces de sécurité complices du candidat sortant dans son obsession irresponsable d’une réélection à tout prix et responsables de dérives répressives devront répondre de leurs actes. 
  
A cet égard un dispositif d’observation approprié sera mis en place pour documenter toutes les violations des droits humains. 

Plateforme opérationnelle de sécurisation des élections (POSE)

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (9)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Bounkhatab - 12/01/2019 - 13h 14  
ON NE PEUT PAS SE PREPARER A TROUBLER L ORDRE PUBLIC EN EMPECHANT QUE LES ELECTIONS SE TIENNENT SI LE CANDIDAT KARIM N EST PAS VALIDE ET DEMANDER AUX FORCES DE L ORDRE DE RESTER LES BRAS CROISES,FAITES VOTRE PART DE CITOYENS OPPOSANTS ET LAISSEZ LES FORCES DE L ORDRE FAIRE LEUR JOB,
Broussard - 12/01/2019 - 15h 29  
En tout cas elles(les forces de défense et de sécurité) sont averties. À bon entendeur salut.
Broussard - 12/01/2019 - 15h 29  
En tout cas elles(les forces de défense et de sécurité) sont averties. À bon entendeur salut.
Broussard - 12/01/2019 - 15h 29  
En tout cas elles(les forces de défense et de sécurité) sont averties. À bon entendeur salut.
Broussard - 12/01/2019 - 15h 29  
En tout cas elles(les forces de défense et de sécurité) sont averties. À bon entendeur salut.
Broussard - 12/01/2019 - 15h 29  
En tout cas elles(les forces de défense et de sécurité) sont averties. À bon entendeur salut.
Broussard - 12/01/2019 - 15h 30  
En tout cas elles(les forces de défense et de sécurité) sont averties. À bon entendeur salut.
Mandoumbé - 12/01/2019 - 15h 32  
Vous de l'opposition vous etes ridicules. Si vous continuez à agir de la sorte Macky va vous massacrer dans les urnes. Des candidats farfelus, des guignoles du landernau politique, des prétentieux sans aucune base electorale qui s'agitent pour rien.Vous voulez une 3ème alternance? C'est tellement simple. Rangez vous tous derrière le candidat qui a la cote du moment OUSMANE SONKO. La RDC a compris et a réalisé sa 1ère alternance
Lemzo - 12/01/2019 - 23h 22  
Les forces de sécurité n'ont pas besoin de votre baratin de loosers ! Elles feront leur travail avant, pendant et après les élections avec fermeté et professionnalisme...
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Rebeuss: Idrissa Seck a rendu visite à Khalifa Sall
Main tendue de Tanor aux exclus: Une autre manière de mettre la pression sur Macky
Abdou Ndéné Sall invite Macky Sall à rester jusqu’en 2035
Politique : Khalifa Sall ignore l’appel aux retrouvailles au sein du PS
26 responsables du PDS rejoignent Madické Niang
Main Tendu de Tanor : La cinglante réponse de Barthélémy Dias
Deuxième mandat : Les défis qui attendent Macky Sall
19 ans d'enlisement démocratique
PDS,faut-il craindre le déluge ?
Aminata Touré sur le 3e mandat : «L’opposition cherche désespérément matière à s’opposer »
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 98021 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 83347 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 59691 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 50750 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 50081 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 06 mars 2019
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en Fran ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
La Douane épinglée pour un marché d’un demi-milliard
11/03/2019 - 09:49
Petrosen : la gestion toxique de Mamadou Faye
07/11/2018 - 15:06
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
Quand Aïssata Tall Sall dénonçait la transhumance
29/01/2019 - 09:49
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Le festin des charognards
L'OEIL DU CITOYEN
La bonne vague !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 06 mars 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Macky ou le péril du 3e mandat.
15/03/2019 - 06:12
La gangrène est générale
12/03/2019 - 08:52
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
LII du 27 janvier 2019 avec Pape Alé Niang: la baisse du prix du loyer entre le ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 23 janvier 2019 avec Pape Alé Niang
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en France se ...
AUTRES VIDEOS
Ça Me Dit Mag du 15 décembre 2018 avec Pape Alé Niang : invité Malick Gackou ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017