Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Le règne du vide juridique
Publié le : Samedi 12 Janvier 2019 - 10:46 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 0 - Consulté : 735 Imprimer



L’absence de disposition légale définissant les contours des budgets de campagne des différents candidats à cette élection présidentielle rend complexe leur travail de contrôle, pour ce qui concerne l’origine des milliards souvent injectés.

A quelques semaines de l’ouverture de la campagne électorale pour l’élection présidentielle du 24 février prochain, le débat sur le financement de cette activité refait surface au Sénégal. Contrairement à d’autres pays comme la France où les contours du budget de campagne électorale de chaque candidat à la présidentielle sont déterminés par une Loi qui fixe en même temps les plafonds pour les montants des dons de personnes physiques ou morales, ainsi que pour les dépenses totales de la campagne, la situation semble être tout autre au Sénégal.

 En effet, même si la Loi n°89- 36 du 12 octobre 1989 modifiant la loi n°81-17 du 6 mai 1981 relative aux partis politiques envisage de recours directement ou indirectement des subsides de l’étranger ou d’étrangers établis au Sénégal, il n’en demeure pas moins qu’il n’existe aucune disposition légale pour le moment au Sénégal définissant les contours globaux des budgets de campagne des différents candidats engagés dans la course pour le fauteuil suprême.

Face à cette situation de vide juridique, chaque état-major s’organise en fixant lui-même les montants de son budget de campagne dont la provenance reste un grand mystère pour les corps de contrôle de l’Etat, notamment la Cour des comptes.

Organe chargé du contrôle juridictionnel des comptes des comptables publics, du contrôle de l’exécution des lois de finances, du contrôle du secteur parapublic, la Cour des comptes dans le cadre d’une élection présidentielle ne peut vérifier qu’une très infime partie des milliards injectés. Il s’agit de l’argent utilisé par l’Administration pour l’impression et l’établissement des cartes d’électeur, la confection des bulletins de vote, l’impression des documents de propagande et professions de foi des candidats ou listes de candidats.

 En France par contre, le budget de la campagne électorale de chaque candidat est défini par la Loi qui détermine deux plafonds. Il s’agit de 16,166 millions d'euros pour le premier tour et 21,594 millions pour les candidats parvenant au second tour. Ce montant est préfinancé par chaque état-major mais remboursé après par le Trésor français suivant les critères suivants : 808.300 euros pour les candidats n’ayant pas franchi la barre des 5% des suffrages au premier tour et 8,083 millions d'euros pour ceux qui ont dépassé les 5%.

S’agissant des deux finalistes, ils ont droit jusqu’à 10,797 millions d'euros chacun. Il faut préciser que ce remboursement qui ne peut excéder le montant de dépenses retenu pour chaque catégorie ne prend pas en compte les dépenses liées à l’impression et la mise en place des bulletins de vote, l’affichage officiel, les professions de foi et la campagne télévisée et radiodiffusée qui sont pris en charge par l’État.


Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (0)
Ajouter un commentaire
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Rebeuss: Idrissa Seck a rendu visite à Khalifa Sall
Main tendue de Tanor aux exclus: Une autre manière de mettre la pression sur Macky
Abdou Ndéné Sall invite Macky Sall à rester jusqu’en 2035
Politique : Khalifa Sall ignore l’appel aux retrouvailles au sein du PS
26 responsables du PDS rejoignent Madické Niang
Main Tendu de Tanor : La cinglante réponse de Barthélémy Dias
Deuxième mandat : Les défis qui attendent Macky Sall
19 ans d'enlisement démocratique
PDS,faut-il craindre le déluge ?
Aminata Touré sur le 3e mandat : «L’opposition cherche désespérément matière à s’opposer »
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 98021 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 83349 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 59692 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 50750 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 50081 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 06 mars 2019
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en Fran ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
La Douane épinglée pour un marché d’un demi-milliard
11/03/2019 - 09:49
Petrosen : la gestion toxique de Mamadou Faye
07/11/2018 - 15:06
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
Quand Aïssata Tall Sall dénonçait la transhumance
29/01/2019 - 09:49
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Le festin des charognards
L'OEIL DU CITOYEN
La bonne vague !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 06 mars 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Macky ou le péril du 3e mandat.
15/03/2019 - 06:12
La gangrène est générale
12/03/2019 - 08:52
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
LII du 27 janvier 2019 avec Pape Alé Niang: la baisse du prix du loyer entre le ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 23 janvier 2019 avec Pape Alé Niang
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en France se ...
AUTRES VIDEOS
Ça Me Dit Mag du 15 décembre 2018 avec Pape Alé Niang : invité Malick Gackou ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017