Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Quatre juristes valident la candidature de Karim
Publié le : Samedi 12 Janvier 2019 - 09:53 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 6 - Consulté : 996 Imprimer

Quatre (4) juristes valident la recevabilité de la candidature de Wade-fils. Il s’agit de Jean-Paul Costa, ancien président de la Cour européenne des droits public à l’Université, Ibrahima Arona Diallo, professeur de droit public à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB), membres du centre d’études et de recherches sur les Constitutions, les libertés et L’Etat (Bordeaux), de Dominique Chagnollaud De Sabouret, professeur de droit public et des sciences politiques à l’Université Paris II Panthéon-Ass, président du Cercle des constitutionnalistes, de Denis Alland, professeur de droit international à l’Université II Panthéon-Assas et de Rosnert Ludovic Alissoutin, enseignant-chercheur en droit à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (UGB) et écrivain.

Dans une lettre adressée au Conseil constitutionnel, les signataires disent, d’emblée, que « l’inscription de Karim Wade sur les listes électorales a été parfaitement régulière et est devenue définitive », brandissant l’article R. 43 du Code électoral que les services centraux ne peuvent procéder à une radiation de la liste électorale que si un électeur est inscrit sur au moins deux listes, ce qui n’est évidemment pas le cas en l’espèce. »
Les juristes sont formels : « La privation du droit de vote ne peut résulter que d’une décision de justice. (…) L’existence de la condamnation prononcée à l’encontre de Karim Wade par la CREI (Cour de répression de l’enrichissement illicite) ne peut donc pas entraîner par elle-même la privation du droit de vote. » D’autant, insistent-ils, que la CREI n’a pas déchu Karim de ses droits civiques.
A les en croire, l’arrêt de la CREI condamnant Karim Wade à six ans de prison et une amende de 138 milliards FCFA, ne peut pas entraîner la privation de vote. Car, indiquent-ils, l’article 6 de la Constitution stipule que « nul ne peut être condamné si ce n’est en vertu d’une loi entrée en vigueur avant l’acte commis. » Ils invitent donc le Conseil constitutionnel à ne pas se fonder sur la loi du 4 juillet 2018 qui impose d’avoir la qualité d’électeur pour être éligible.

Les juristes se prononcent à la veille de la publication de la liste provisoire des candidats officiels à la présidentielle du 24 février 2014. Le camp du candidat de la Coalition Karim président 2019 retient donc son souffle.

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (6)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Great - 12/01/2019 - 10h 18  
Avis de recrutement 2019-2020La société Great Wall Motors lance au titre de l’académie 2019-2020 un recrutement en recherchant des gents qui ont au moins un diplôme scolaire et autre diplôme pour travailler dans cette société. Apres vos inscription Certain papiers sont à fournir gratuitement au postulant de cette année comme : le billet d'avion aller-retour, carte de séjour,hébergement et l'aide pour sont visa (Pays de provenance-ANGLETTERRE LISBURN).Contacter le chef représentant pour votre inscription : E-mail: africagreatwallmotors@yandex.com
Soldat du peuple - 12/01/2019 - 13h 15  
si ces quatres juristes ne sont pas au conseil constitutionnel , leur avis ne compte pas,
D - 12/01/2019 - 13h 33  
Le boycotte est une bonne idée face à la passivité des sénégalais aux dérives despotiques gravissimes de macky sall qui ne se produiraient dans aucun pays du monde sans qu'il n'y ait soulèvement. macky sall seule aux élections va le délégitimer sur le plan national et international et ce sera un sacré balafre sur la démocratie sénégalaise. c'est parce que Wade avait libéré les énergies laissé la démocratie s'exprimer que les gens avaient profité pour l'enlever du pouvoir mais s'il avait utilisé la force comme est en train de le faire macky sall comme l'avait fait Diouf en 88, je vous assure il ne quitterait pas le pouvoir. Personne dans l'opposition ne maîtrise le processus électoral, la carte électorale est modifiée à dessein, le fichier est saboté, rétention des cartes d'électeurs, les zones dans lesquelles macky est faible et certain de perdre comme Dakar Thiès Touba les bureaux de vote ont été modifiés création de nouveaux bureaux de votes, des électeurs déplacés sans les avertir etc. Bcp d'électeurs risquent de ne pas voter le jour j soit ils ne trouveront pas leurs noms sur les listes soit le bureau a été changé, à cela s'ajoute la mention au verso de la carte "n'est pas inscrit" pour bcp. Dans les zones où il est certain de gagner on a gonflé les électeurs comme Fatick, Matam etc.… tout est prévu pour que le vote se passe le plus normalement du monde. Vous pensez que l'opposition dans ces conditions peut gagner les élections ? Sans oublier un conseil constitutionnel complètement acquis à la cause de Macky sall et une administration soumise. en plus, Il maîtrise la plupart des médias. Donc vouloir aller dans ces conditions aux élections par l'opposition est un suicide car ils seront battus et le cc va déclarer macky gagnant au premier tour, la presse et les forces de l'ordre vont régler le reste. Si l’opposition devrait aller aux élections elle doit exiger sans condition le départ de Aly ngouye ndiaye au ministère de l’intérieur, l’audit exhaustive du fichier électorale avec la participation de tous , et la participation de tous les candidats ayant déposés une caution sans cela il ne devrait pas y avoir d’élection dans ce pays car il est évident que Macky sall n’a pas fait tous ces tripatouillages à savoir l’emprisonnement de karim wade et de son exil, l’emprisonnement de khalifa sall, l’instauration par force du parrainage, le maintien de aly ngouye ndiaye, pour perdre les élections. C'est pourquoi je pense que le boycotte est une bonne idée, si l'opposition ne parvient pas à faire sortir le peuple pour combattre l’arbitraire les violations du processus électoral et exiger des élections transparentes. Il faut savoir que le boycotte de l’élection présidentielle a bcp plus d’impact négatif sur la démocratie, sur l’état de droit en plus pose le problème de légitimité que le boycotte de l’élection législative. Et l’opposition ne doit pas s’en arrêter là car elle doit faire en sorte que le vote soit saboté le jour j et empêcher les gens de sortir et mettre un gvnmt parallèle au lendemain du 24 fev. Sachant qu’un boycotte réussie n’arrange pas macky sall sur le plan international par rapport à l’état de la démocratie et de l’état de droit qu’il a hérité de Wade et de Diouf, c’est pourquoi vous entendez tous ces vendus de la plume à sa solde de macky sall monter au créneau pour essayer de décourager l’opposition de cette idée.
Deukeubi - 12/01/2019 - 20h 40  
Soldat du peuple, d'où tiens-tu tes affirmations gratuites selon lesquelles si les juristes ayant plaidé la cause de Karim ne sont pas du Conseil constitutionnel, leur avis ne compte. Parce que toi ton avis que tu viens d'exprimer compte?
Zoe B - 12/01/2019 - 23h 22  
D- Ton texte est excellent avec beaucoup de sens. Si les conditions ne sont pas réunies l’opposition ne doit pas accepter d’aller aux élections. Macky se moque du monde et prend vraiment les sénégalais pour des moutons. Ce peuple qui est bizarrement calme et relativement soumis ,,, allez comprendre .... et cette opposition qui est incapable de s’unir car chacun pense à sa personne c’est une honte
Lemzo - 12/01/2019 - 23h 31  
Ces juristes ont reçu combien de pétrodollars du Karim Wade ? Comme Sonko 12% Fusilleur a inauguré la mode des commissions, ces juristes se sont aussi dit qu'ils pouvaient en gagner autant auprès des Wade....
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Présidentielle 2019 les Candidats validés sont Macky Sall,Idrissa Seck,Madické Niang, Issa Sall et Ousmane Sonko
Ousmane Sonko : «Nous travaillons pour radier Macky Sall du Palais»
Candidature Khalifa Sall: Cheikh Bamba Dieye promet de faire face au régime en cas d'invalidation
Moussa Sy sur le cas Khalifa Sall : " Je suis le premier à le défendre sur la caisse d'avance. Mais la loi reste la loi..."
Aissata Tall Sall n’a pas « encore » rejoint Macky (Proches)
Tension préélectorale: La société civile alerte.....
Publication définitive de la liste des candidats: C'est la veillée d'armes chez les karimistes et les khalifistes
Candidature rejetée : Khalifa Sall saisit la Cour de justice de la CEDEAO
Moussa Taye met en garde : « que les juges du Conseil constitutionnel ne prennent pas de décision qui pourrait être fatale à la stabilité du pays »
Sonko à ses détracteurs: "leurs seules et uniques armes, se résument à...."
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 85725 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 81568 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 58190 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 49402 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 48790 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 16 janvier 2019
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro reçoit Abdoul MBaye : «Macky a transformé notre démocr ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Petrosen : la gestion toxique de Mamadou Faye
07/11/2018 - 15:06
Mansour Faye choisit la société SUEZ à la place de SDE
18/10/2018 - 16:24
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Talla Sylla yako wakhone
12/01/2019 - 12:08
Vidéo-Rétro : Ainsi parlait Baldé sur Macky Sall et ses vétérans.......
30/12/2018 - 12:16
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
LE SENEGAL BASCULE DANS L’ANARCHIE JUDICIAIRE
L'OEIL DU CITOYEN
La bonne vague !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 16 janvier 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Culture de la paix en terre d’injustice
20/01/2019 - 18:46
PRÉSIDENT, NOUS NE SOMMES PAS AMNÉSIQUES !
20/01/2019 - 17:37
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 22 décembre 2018 avec Pape Alé Niang
EMISSIONS PAPE
Édition spéciale : message à la nation - plateau avec Pape Alé Niang - invit ...
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro reçoit Abdoul MBaye : «Macky a transformé notre démocratie e ...
AUTRES VIDEOS
Ça Me Dit Mag du 15 décembre 2018 avec Pape Alé Niang : invité Malick Gackou ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017