Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CONTRIBUTIONS
 
 
Affaire Khalifa Sall : les failles qui entraînent la nullité de l’arrêt de la Cour suprême
Publié le : Vendredi 11 Janvier 2019 - 20:02 - Source : dakaratin - Commentaires : 3 - Consulté : 1280 Imprimer

La notification de l’arrêt de la Cour suprême aux conseils de Khalifa SALL le 10 janvier 2019 appelle les 4 observations suivantes :

 

  1. Le Conseiller-Doyen de la chambre criminelle de la Cour suprême faisant fonction de Président, (Amadou BAL) a tenté de régulariser l'erreur de la composition paire de la juridiction relevée lors de l’audience du 20 décembre 2018, au moment du DELIBERE le 03 janvier 2019 (une régularisation tardive, car l’obligation de siéger en nombre impair, en vertu de l’article 10 de la loi organique sur la Cour suprême devait obligatoirement être respectée lors de l’audience du 20 décembre 2018),

 

  1. Il y a une discordance entre le ROLE du 03 janvier 2019 et les juges qui ont délibéré. En effet, le ROLE mentionne les 6 juges suivants : le Président Amadou Bal et 5 conseillers : Waly FAYE, Adama NDIAYE, Mbacké FALL, Ibrahima SY et Fatou Faye LECOR. Or l’arrêt notifié aux conseils de Khalifa SALL, le 10 janvier 2019 permet de constater que 5 juges ont délibéré (Mme Fatou LECOR n’a pas pris part au délibéré, alors qu’elle figurait dans le rôle du 03 janvier 2019 et qu’elle a siégé à l’audience du 20 décembre 2018),

 

  1. Malgré le rejet des pourvois de Khalifa Sall, les termes de l’arrêt balisent la voie pour une requête en rabat d’arrêt (la Cour suprême n’a pas fermé la possibilité d’un recours à Khalifa SALL, ce qui signifie clairement que sa condamnation n’est pas définitive). Nulle part, il n’est écrit que l’arrêt est insusceptible de recours.

 

  1. La requête en rabat d’arrêt entraînera la nullité (mise à néant) de l’arrêt de la Cour suprême.

 

Dans l’affaire Khalifa Sall, Il y avait une double obligation pour la chambre criminelle de la Cour suprême : d’une part, elle devait siéger obligatoirement en nombre impair en vertu de l’article 10 de la loi organique du 17 janvier 2017 sur la Cour suprême ; et d'autre part, les juges devaient statuer en nombre impair, en vertu de l’article 9 de la loi sur l'organisation judiciaire du Sénégal N°2014-26 du 03 novembre 2014. La violation de la règle de l’imparité par la Cour suprême est constatée dès le 20 décembre 2018. Par ailleurs, l’article 49 de la loi organique précise que les arrêts de la Cour suprême sont motivés, qu’ils visent dont les textes dont il est fait application et qu’ils doivent comporter obligatoirement certaines mentions. Au titre des obligations fixées par l’article 49, un alinéa dispose que la « minute de l’arrêt est signée par le Président et les Conseillers ayant siégé à l’audience ». Mme Fatou Faye LECOR étant présente à l’audience du 20 décembre 2018, son nom devait figurer dans l’arrêt. C’est la loi (article 49 de la loi organique) qui l’exige. Le fait de rendre le nombre impair (5) au moment du délibéré ne change rien à la donne (la composition de la chambre devait être impaire à l’audience du 20 décembre 2018). La régularisation intervient trop tard. En droit, il y a une définition précise de l’audience.

 

Définition juridique de l’audience :

L’audience est le moment de la procédure au cours duquel, les juges siégeant en formation collégiale, entendent leurs parties et/ ou leurs conseils (avocats, représentant légal ou mandataires légal) en leurs observations orales. Ce moment s’est déroulé le 20 décembre 2018, à l’issue duquel, le Juge Amadou BAL a écouté les parties, clôturé les débats, et mis l’affaire en délibéré jusqu'au 03 janvier 2019. C’est un principe juridique constant : les juges devant lesquels l'affaire a été débattue (20 décembre 2018) doivent ensuite délibérer de celle-ci (03 janvier 2019). Dans un arrêt en date du 05 aout 2015, la Cour suprême a cassé et annulé en toutes ses dispositions, l’arrêt n°1 rendu le 3 janvier 2012 par la Cour d’appel de Saint-Louis parce qu’il résultait de l’extrait du plumitif délivré par le greffe de la cour d’appel de Saint-Louis que l’arrêt a été rendu par une formation différente de celle devant laquelle les faits et moyens ont été débattus (les magistrats dont les noms sont mentionnés sur la minute du jugement comme ayant composé la juridiction, sont ceux qui en délibèrent). Le doyen Souleymane KANE, Haut Magistrat à la Cour suprême, et ancien Directeur du Service de documentation et d’études de la Cour suprême, est formel : « la cassation d’un arrêt sur une question de procédure telle que l’irrégularité de la composition de la juridiction entraîne l’annulation complète de la décision sur le fond même si aucun moyen n’a critiqué le fond ». La cause est entendue : avec le rabat d’arrêt suspensif (combinaison des articles 36 et 52 de la loi organique du 17 janvier 2017), la candidature de Khalifa Sall aux présidentielles est irréversible. Le Conseil Constitutionnel ne dispose d’aucun moyen juridique pour invalider sa candidature. Nous y reviendrons.

Seybani SOUGOU – E-mail : sougouparis@yahoo.fr

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (3)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Momo - 11/01/2019 - 20h 20  
Bilakhi Mr Sougou boko si. Vos parents doivent être fier de vous. Qu'Allah vous protège et continue à éclairer ton savoir..Amine.
Jacob - 11/01/2019 - 20h 32  
Il ne faut plus rien attendre du conseil constitutionnel. Comme le rabâche un de leur mercenaire en l'occurrence Cheikh Yérim Seck seul le rapport de force sur le terrain politique permettra à l'opposition d'arriver à ses fins.
Great - 12/01/2019 - 10h 28  
Avis de recrutement 2019-2020La société Great Wall Motors lance au titre de l’académie 2019-2020 un recrutement en recherchant des gents qui ont au moins un diplôme scolaire et autre diplôme pour travailler dans cette société. Apres vos inscription Certain papiers sont à fournir gratuitement au postulant de cette année comme : le billet d'avion aller-retour, carte de séjour,hébergement et l'aide pour sont visa (Pays de provenance-ANGLETTERRE LISBURN).Contacter le chef représentant pour votre inscription : E-mail: africagreatwallmotors@yandex.com
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Macky ou le péril du 3e mandat.
La gangrène est générale
Dialogue ! quel dialogue ? pour quoi faire et pourquoi seulement maintenant
Macky doit plus qu’une amnistie à Khalifa
Dialoguer pourquoi, en quoi, avec qui, dans l’intérêt de qui et en vue de quoi ?
Plainte d’un citoyen contre le président de la République de son pays pour haute trahison
Le nouveau Macky est arrivé
Le Sénégal fracturé, le Sénégal abîmé mais le Sénégal debout
Lettre à mon frère d’arme.
Ah non je ne féliciterai pas le PR
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 98021 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 83347 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 59691 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 50750 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 50081 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 06 mars 2019
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en Fran ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
La Douane épinglée pour un marché d’un demi-milliard
11/03/2019 - 09:49
Petrosen : la gestion toxique de Mamadou Faye
07/11/2018 - 15:06
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
Quand Aïssata Tall Sall dénonçait la transhumance
29/01/2019 - 09:49
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Le festin des charognards
L'OEIL DU CITOYEN
La bonne vague !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 06 mars 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Macky ou le péril du 3e mandat.
15/03/2019 - 06:12
La gangrène est générale
12/03/2019 - 08:52
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
LII du 27 janvier 2019 avec Pape Alé Niang: la baisse du prix du loyer entre le ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 23 janvier 2019 avec Pape Alé Niang
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en France se ...
AUTRES VIDEOS
Ça Me Dit Mag du 15 décembre 2018 avec Pape Alé Niang : invité Malick Gackou ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017