Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Vérification des parrainages: La société civile révéle les manquements...
Publié le : Lundi 7 Janvier 2019 - 13:25 - Source : seneweb - Commentaires : 7 - Consulté : 1681 Imprimer

Le groupe des sept (7) observateurs de la Société civile au niveau du Conseil constitutionnel a décelé pas moins de cinq "limites" lors des opérations de vérification des parrainages par les juges du Conseil constitutionnel. Face à la presse, ce lundi matin, dans un hôtel de la place, Moundiaye Cissé & Cie ont d'abord dénoncé la réglementation de l'ordre de passage, une situation qui, regrettent-ils, a donné lieu à des bousculades et violences au moment des dépôts.

Ils ont également déploré "l'absence de référentiel précis disponible pour tous les candidats pour éviter les erreurs matérielles, l'absence d'informations sur le logiciel de traitement des données utilisées (quel logiciel, comment a-t-il été paramétré, etc.)".

Ce n'est pas tout. Car, d'après toujours le Professeur Babacar Gueye et ses camarades, il y a aussi "le manque d'informations détaillées pour les candidats sur les motifs des rejets autres que les doublons", mais également "la quasi inutilité des fiches de parrainages lors des opérations de contrôle et de vérification".

Le Groupe des sept observateurs a, par ailleurs livré un certain nombre de "recommandations". Parmi lesquelles, les conférenciers ont invité le ministère de l'Intérieur à "envisager un système de parrainage alternatif par des députés, des élus locaux ou des électeurs tel que préconisé par la société civile dans sa médiation entreprise lors des concertations sur le processus électoral".

Face aux journalistes, la société civile a aussi conseillé de revoir le mode de traitement des données en réduisant au minimum le nombre de champs à vérifier. "Cela limiterait les marges d'erreurs lors de la collecte des parrainages et de la saisie des données contenues dans les fiches de parrainages", disent-ils.

Les membres de la société civile ont cependant salué le fait que les opérations de dépôt, de contrôle, de traitement ainsi que de l'édition du procès se soient faites en présence du candidat ou de son mandataire et des observateurs de la société civile. "Le candidat ou son mandataire a eu le droit, à chaque étape du processus, de poser des questions sur les opérations, et des réponses lui ont été toujours données", se sont-ils réjouis informant que "tous les candidats ont été traités de la même manière dans la salle où se déroulaient les opérations".

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (7)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Kebs - 07/01/2019 - 13h 39  
Émigrés sénégalais parlez avec vos parents et familles restés au pays de ne pas voter ce regime!!! Vous les aiderez aussi a ne pas vendre leur NGOR pour un sac de riz ou quelques billets!! Wa salaam
ALI - 07/01/2019 - 14h 44  
Relisons toutes ces observations et tous ces constats ,F O N D A M E N T A U X dans toute élection: - l'absence de REFERENCIEL précis disponible pour TOUS les candidats pour éviter les erreurs matérielles,- l'absence D'INFORMATIONS SUR LE LOGICIEL DE TRAITEMENT DES DONNEES utiliséesQUEL LOGICIEL? COMMENT A T IL ETE PARAMETRE, Ces « ANOMALIES » sont renforcées par d’autres - la réglementation de l'ordre de passagele manque d'informations détaillées pour les candidats sur les motifs des rejets autres que les doublons", -la quasi inutilité des fiches de parrainages lors des opérations de contrôle et de vérification".Tout cela s'est fait pendant un an sans aucune concertation , sans un quelconque consensus entre les parties prenantes -parmi lesquelles lesdits observateurs –par la décision d'une seule partie en lutte, le régime en place, qui a ainsi défini toutes les règles de cette lutte. Pire qu’à l’arène !!!Vous vous êtes proposés d'être des observateurs pour éclairer les sénégalais dans leur choix, les rassurer sur la fiabilité du fichier, sur la transparence du processus, de la fiabilité du contenu du logiciel, de l'existence d'un seul fichier, etc...,ce, malgré la levée de boucliers de certains segments de la société sénégalaise qui vous accusaient des faire-valoir du régime. RASSUREZ NOUS ; RASSUREZ VOS ENFANTS, EPOUSES ET PROCHES DEVANT DIEU, dites-nous la vérité..Quelle est ,après votre présence à ces instances ,vos réponses à ces questions? Apres ces MANQUEMENTS essentiels, les citoyens sénégalais que vous êtes peuvent-ils assurer de la validation , la sincérité du scrutin ,objet de votre présence auprès du Conseil Constitutionnel?Sans langue de bois , après la responsabilité historique que vous vous êtes octroyée, en votre nom et au nom de vos enfants et familles, devant DIEU ,face aux citoyens sénégalais et devant le monde entier, PEUT ON FAIRE UNE ELECTION PRESIDENTIELLE SINCERE, TRANSPARENTE, CREDIBLE ,EN L'ABSENCE DES ELEMENTS que vous avez notés?
Ameth - 07/01/2019 - 14h 52  
Ce qui revient à dire que les compteurs doivent être remis à zéro et que ce système de parrainage doit être purement et simplement supprimé.
Molitant - 07/01/2019 - 14h 57  
LES MEMBRES DE LA SOCIÉTÉ CIVILE DEVAIT EXIGE UNE SEULE CHOSE: L'ANNULATION DU PARRAINAGE, QUI RESTE INJUSTE, INÉQUITABLE ET MALHONNÊTE.Tous les gens qui aiment ce pays doivent imposer, par la force, des élections libres, transparentes, démocratiques et apaisées, COMME LE PRÉSIDENT MACKY SALL LUI MÊME L'AVAIT EXIGÉES ET OBTENUES DU PRÉSIDENT WADE...Le président macky sall était élu sur des promesses de moralisation de la vie politique et publique, l'érection d'un état de droit avec une lutte acharnée contre la corruption, contre toutes les injustices, avec une nette séparation des pouvoirs, une absence totale d'impunité, avec son fameux je ne protégerai personne, JE DIS BIEN PERSONNE,...Le président qui n'a respecté aucune de ses promesses, aucun de ses engagements, veut à présent forcer sa réélection sur des bâtiments et des ponts après nous avoir dit de le juger sur la modernisation qu'il va faire des institutions de ce pays, sur la morale et l’éthique dans la gestion gouvernementale....LE PRÉSIDENT SE GARDE BIEN DE FAIRE SON BILAN A PARTIR DE SES PROMESSES ET AUCUN DE SES PARTISANS N'OSENT LE FAIRE EN PUBLIC....CE PAYS A GRAND FAIM DE MORALE; AVEC DES PROMESSES NON TENUES DU PRÉSIDENT QUI VEUT A PRÉSENT NOUS VENDRE DES PIERRES ET DES PONTS TOUS SURFACTURÉS, SANS AUCUN CONTRÔLE OU DES DOSSIERS SOUS LE COUDE PRÉSIDENTIEL..Voter pour le président macky sall est plus que jamais un crime pour la dignité de ce pays, une trahison pour son devenir morale, sociale et économique, un crime contre ce pays, contre l'humanité...
Lemzo - 07/01/2019 - 16h 07  
Les opposants ne sont pas logiques avec eux-mêmes ! Lors de leur toute dernière réunion, ils avaient décidé de rejeter en bloc tout le parrainage, mais le CC demande à certains candidats de régulariser leurs cas litigieux et ils sont tous en train de les régulariser, en attendant le verdict final de demain mardi ! Soyez logiques quand même ! Vous soufflez toujours le chaud et le froid. Soit vous boycottez tout le parrainage et tant pis pour vous, soit vous adhérez au processus et vous en assumez toutes les conséquences...
@Lemzo - 07/01/2019 - 16h 32  
Tout a fait d'accords avec vous cette fois ci.
MDC - 07/01/2019 - 16h 46  
En résumé, pas un systeme transparent, juste et équitable alors faut il continuer dans ces conditions pour le parrainage ou pas? A mon avis, c'est triste et si au début pas transparent à ce ryhtme jusqu'où on va aller avec ces Institutions de la République. Soyez plus Républicains sinon ...le Sénégal mérite plus et mieux.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
Deuxième mandat : Les défis qui attendent Macky Sall
PDS,faut-il craindre le déluge ?
Qui a tué Fatou Makhtar Ndiaye et pourquoi protége-t-on les commanditaires ?
Dialogue national: Alioune Tine tire la sonnette d'alarme ...
Troisième mandat de Macky : «Moralement impossible»
Commandant Malick Tall : "Air Sénégal Sa va droit vers le mur "
Mounirou Sy : "Le Conseil constitutionnel ne peut pas émettre un avis favorable pour un 3e mandat de Macky Sall"
Mouhamadou Mactar Cissé veut la primature
À quoi joue Abdoulaye Wade ?
Une victoire au gout amer obtenue au forceps
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Rebeuss: Idrissa Seck a rendu visite à Khalifa Sall
Main tendue de Tanor aux exclus: Une autre manière de mettre la pression sur Macky
Abdou Ndéné Sall invite Macky Sall à rester jusqu’en 2035
Politique : Khalifa Sall ignore l’appel aux retrouvailles au sein du PS
26 responsables du PDS rejoignent Madické Niang
Main Tendu de Tanor : La cinglante réponse de Barthélémy Dias
Deuxième mandat : Les défis qui attendent Macky Sall
19 ans d'enlisement démocratique
PDS,faut-il craindre le déluge ?
Aminata Touré sur le 3e mandat : «L’opposition cherche désespérément matière à s’opposer »
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 98021 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 83347 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 59691 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 50750 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 50081 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 06 mars 2019
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en Fran ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
La Douane épinglée pour un marché d’un demi-milliard
11/03/2019 - 09:49
Petrosen : la gestion toxique de Mamadou Faye
07/11/2018 - 15:06
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
Quand Aïssata Tall Sall dénonçait la transhumance
29/01/2019 - 09:49
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Le festin des charognards
L'OEIL DU CITOYEN
La bonne vague !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 06 mars 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Macky ou le péril du 3e mandat.
15/03/2019 - 06:12
La gangrène est générale
12/03/2019 - 08:52
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
LII du 27 janvier 2019 avec Pape Alé Niang: la baisse du prix du loyer entre le ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 23 janvier 2019 avec Pape Alé Niang
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en France se ...
AUTRES VIDEOS
Ça Me Dit Mag du 15 décembre 2018 avec Pape Alé Niang : invité Malick Gackou ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017