Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
ECONOMIE
 
 
Le Sénégal cherche 2850 milliards devant le Groupe Consultatif de Paris ce lundi
Publié le : Lundi 17 Décembre 2018 - 08:55 - Source : Dakarmatin via LE TEMOIN - Commentaires : 1 - Consulté : 548 Imprimer

L’enjeu est simple pour le Sénégal ce lundi à Paris devant le Groupe consultatif, anciennement Club de Paris. Il s’agit d’obtenir des partenaires techniques et financiers ainsi que des bailleurs publics et privés, la manne financière de 2850 milliards de frs pour compléter le gap du Programme d’actions prioritaires (PAP) de 14.000 milliards de frs sur la période 2019-2023.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le Sénégal va demander aux partenaires techniques financiers réunis au sein du Club de paris moins d’argent cette année qu’en 2014 ! En effet, pour le financement de la 1 ère phase du Plan Sénégal émergent(PSE),le Sénégal était allé chercher 3729 milliards de frs à ses partenaires bilatéraux et multilatéraux mais aussi aux bailleurs publics et privés.

A l’arrivée, il avait obtenu 4610milliards frs soit un surplus de 881 milliards de frs par rapport aux objectifs de départ. Ce pactole fut synonyme de taux de concrétisation de 124 % pour la période 2014- 2018. La bonne tenue de l’économie sénégalaise fait que notre pays a beaucoup amélioré ses capacités d’auto financement. A preuve, sur les 14.000 milliards nécessaires au du PAP 2019- 2023, le régime du président Macky Sall ne cherche « que » la somme de 2850 milliards de frs.

Un tel objectif est largement à la portée de notre grand argentier national, M. Amadou Ba, qui a eu déjà à déblayer le terrain en rencontrant les partenaires essentiels comme la Banque mondiale, le Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD), la Banque européenne de développement, l’Agence française de développement, la Banque africaine de développement… Ces grandes institutions de financement multilatéral ont réaffirmé leur accord au ministre de l’Economie et des Finances pour continuer d’accompagner le Sénégal dans cette phase 2 du PSE.

Les rencontres ce lundi avec les Partenaires Techniques et Financiers, au siège de la Banque Mondiale à Paris et à l’Aéroclub de Paris puis celle de demain, mardi 18 décembre 2018, pour le Forum des Investisseurs Privés à l’hôtel Salomon de Rothschild à Paris devraient alors constituer une simple formalité pour permettre aux partenaires d’annoncer publiquement leurs engagements financiers à l’endroit du Sénégal.

Le ministre Amadou Ba a confié récemment aux députés que le gouvernement va expliquer à ses partenaires comment leur argent a été dépensé lors de la 1 ère phase du PSE.A ce niveau, une note de la cellule de communication du ministère de l’Economie explique qu’«Au cours de ces quatre premières années de mise en œuvre du PSE, il s’est avéré que les fondements de l’émergence se sont consolidés. En effet, le cadre macroéconomique s’est stabilisé, dans un contexte de mise en œuvre de l’instrument de soutien à la politique économique.

L’Etat du Sénégal amis en place des infrastructures structurantes d’appui à la productivité économique. Ainsi, d’importants chantier sont été achevé sou lancés, notamment le nouvel Aéroport international de Diass, le prolongement de l’autoroute Dakar-Diamniadio, l’autoroute Thiès-Touba, le désenclavement des zones de production, l’équipement du monde rural, le Train Express Régional (TER), le Parc industriel de Diamniadio, la réhabilitation de la ligne ferroviaire Dakar Bamako, le développement de nouveaux pôles touristiques, etc. ».

Les services d’Amadou Ba d’ajouter qu’ « en outre, le Sénégal a enregistré des progrès substantiels dans l’amélioration du climat des affaires, à travers la mise en œuvre du Programme triennal de Réformes de l’Environnement des Affaires et de la Compétitivité (PREAC), pour se hisser parmi les meilleurs réformateurs du monde. L’Etat du Sénégal a mis en place des Zones économiques spéciales(ZES) à Diamniadio, à Diass et à Sandiara, pour accroître les opportunités économiques du secteur privé et amorcer l’industrialisation durable du pays ».

Contours du PAP 2019-2023 et vente des atouts du Sénégal Pour une consolidation des progrès enregistrés, le Gouvernement, explique la note du MEF, a élaboré le Plan d’actions prioritaires(PAP) 2019-2023 qui se base sur une analyse des meilleures pratiques tant au niveau national que mondial en termes de transformation structurelle de l’économie et de la croissance. Ce second PAP vient renforcer les bonnes performances macroéconomiques, l’offre en services sociaux de base et accélérer l’éradication de la pauvreté.

Cette politique de productivité, à travers le développement des infrastructures et la diversification du tissu industriel, constitue le véritable socle pour garantir une émergence durable de notre économie. La seconde phase du PSE sera également mise en œuvre dans un contexte de renforcement de l’exploration et d’exploitation de ressources minières, notamment l’or, le pétrole et le gaz.

Pour réussir la mise en œuvre du PAP 2019-2023, le Gouvernement souhaite la mobilisation des ressources financières tant publiques que privées, explique-t-on au ministère de l’Economie et des Finances. La stratégie de financement dudit plan repose aussi sur un recours à des financements extérieurs (publics, privés, diaspora, etc.).

Alors ce lundi et mardi, Macky Sall en chef d’équipe va vendre les atouts du Sénégal. Des atouts dont les plus importants sont la bonne situation géographique stratégique au sein de la CEDEAO et Top 5 des meilleurs réformateurs en Afrique, selon le Rapport de Doing Business; une croissance économique moyenne de6% par an depuis 2015 (7,2 % en 2017) ; un faible taux d’inflation (1,7 % en 2017) et un nombre de consommateurs de 15,73 millions en 2017.

Les secteurs prioritaires de la Phase 2 du PSE tournent autour du pôle (Agriculture Horticulture Agro-industrie), du pôle (Infrastructures – Construction),(Energie Pétrole Gaz Mines);de l’industrie, de l’économie Numérique, du tourisme et de la Finance. Nous souhaitons une bonne chance dans cette pêche aux milliards à nos autorités, au premier rang desquelles le président de la République, Macky Sall, sans oublier le ministre de l’Economie et des Finances, Amadou Ba !

 

Par Abdou Karim DIARRA

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (1)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Flambée des cours du pétrole : Vers une hausse des prix de l'essence et du gasoil
Dominique Strauss-Kahn: « Le système actuel du Fcfa doit être sérieusement dépoussiéré »
150 milliards de recettes fiscales perdues par le Sénégal: Macky dénonce la convention de non double imposition avec l'Ile Maurice
Supposée tension de Trésorerie : le ministre des Finances et du Budget rassure
Dossier Ressources naturelles : Le scandale du gaz à 6000 milliards, Macky Rend nous nos 400 000.
Dette intérieure : "L'État doit plus de 500 milliards aux entreprises"
Rapport 2019 la Banque Mondiale dévalue le Sénégal…
Scandale du pétrole:« Le Sénégal va perdre ses partenaires économiques et financiers au niveau international », selon un expert financier
Trou de 100 milliards, risques d’ajustement: Abdoulaye Daouda Diallo répond à Sonko et Thierno Alassane Sall
Tensions de trésorerie: Le Sénégal cherche 50 milliards de FCFA sur le marché financier de l’UEMOA
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 115264 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 86612 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 62825 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 53518 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 52773 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 19 juin 2019
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en Fran ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Mignane Diouf accuse Suez«le Timis de l’eau» d’avoir corrompu Mansour Faye ...
17/06/2019 - 12:58
Les graves révélations de Mody Niang sur le procureur, la gestion du Coud et l ...
14/06/2019 - 16:28
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Vous avez dit peuple souverain ?
L'OEIL DU CITOYEN
Violence à outrance !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 19 juin 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Quand Dieu veut perdre un Pouvoir....
20/06/2019 - 15:03
Demande d'explication : A monsieur le préfet de Dakar
20/06/2019 - 08:48
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
LII du 27 janvier 2019 avec Pape Alé Niang: la baisse du prix du loyer entre le ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 23 janvier 2019 avec Pape Alé Niang
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en France se ...
AUTRES VIDEOS
Le Scandale Du Siècle : Pétrole & Gaz au Sénégal (BBC News Afrique)
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017