Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
Le oui... mais des experts électoraux
Publié le : Jeudi 6 Décembre 2018 - 10:34 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 4 - Consulté : 855 Imprimer
La décision du Conseil constitutionnel d’écarter les partis politiques dans le dispositif de vérification des listes de parrainage et de nommer des personnalités indépendantes, ne répondrait qu’aux dispositions de l’article L.118 de la loi ° 2018-22 du 04 juillet 2018 portant réforme du Code électoral et participerait à la transparence.

C’est du moins les précisions des experts électoraux, Ndiaga Sylla et Ababacar Fall, qui pensent tout de même que, par souci de transparence, il fallait permettre aux représentants des candidats de pouvoir vérifier les listes des autres candidats ou de mettre sur pied une commission mixte chargée de la validation des parrainages. 

Le Conseil constitutionnel envisage d’organiser, dans les prochains jours, une séance de travail pour tester le dispositif mis en place pour la vérification des listes de parrainage. Pour l’occasion, les «7 Sages» comptent inviter des informaticiens de l’Adie, la Daf, des universitaires, des experts des organisations de la société civile. Qui plus est, pour la vérification des listes de parrainage, le Conseils constitutionnel se propose de mettre en selle, en tant qu’observateurs, des experts indépendants dont les compétences sont reconnues en matière juridique, électorale ou informatique. Cela, tout en mettant à l’écart les partis politiques dans le dispositif de vérification. Toute chose qui risque de susciter une polémique dans l’espace politique, comme ce fut le cas sur la constitutionnalité du contrôle des listes des parrains des candidats à la prochaine présidentielle par le Conseil constitutionnel.

 A l’époque, le Front démocratique et social de résistance nationale (Fdsrn) avait décidé de déposer un recours auprès de cette juridiction, pour protester contre cette «inconstitutionnalité». Il leur avait été opposé l’article L.29 de la Constitution, repris par les articles L.115 et L.116 du Code électoral qui disposent clairement que «les candidatures à l’élection présidentielle sont déposées auprès du greffe du Conseil constitutionnel». Encore qu’avec le Code électoral modifié maintenant, la liste des parrains est un élément du dossier de candidature.

Pour ce cas présent, la loi n° 2018-22 du 04 juillet 2018 portant réforme du Code électoral dit, en son article L.118 que : «Dès le dépôt des dossiers de déclaration de candidature, le Conseil constitutionnel organise le contrôle et la vérification des listes de candidatures recevables suivant l’ordre de dépôt, conformément aux dispositions de l’article 57 alinéa 10 du Code électoral. A cet effet, le Conseil constitutionnel peut mettre en place un dispositif de vérification des parrainages en présence des représentants des candidats. Les modalités de fonctionnement de ce dispositif sont fixées par le Conseil constitutionnel».

 Ainsi donc, la loi ne ferait pas obligation aux «7 Sages» d’impliquer les partis politiques dans ledit dispositif de vérification. Mieux, dans les modalités de fonctionnement dudit dispositif, le président du Conseil constitutionnel, Pape Oumar Sakho et ses camarades ont opté pour la neutralité des experts qui doivent participer dans le contrôle du parrainage. De l’avis de Ndiaga Sylla, expert électoral, «la loi dit que le Conseil doit mettre en place ce dispositif. Mais, c’est le fait d’y associer les partis politiques qui est facultatif». Or, pour sa part, «ça ne devait pas être facultatif». En effet, il reste convaincu que, par souci de transparence, «il faut permettre aux représentants des candidats d’avoir accès aux autres listes de parrainage des candidats. Par exemple, pour les législatives, on permet aux autres candidats de pouvoir vérifier les autres listes». Sa suggestion, longtemps formulée, était de créer un dispositif électronique qui puisse permettre à chaque représentant de candidat de pouvoir contrôler les autres listes pour s’assurer de leur régularité, dès lors que ces derniers disposent de la version électronique.

Même son de cloche pour son collègue expert électoral, Secrétaire général du Gradec.

En effet, si la mesure prise par le Conseil constitutionnel, celle de nommer des personnalités indépendantes en tant qu’observateurs pour le contrôle des parrainages est considérée comme «un pas important dans la recherche de la transparence», Ababacar Fall estime tout de même que «cela est insuffisant».

Pour cause, M. Fall de rappeler que les membres de la société civile avaient proposé «la mise en place d’un comité de validation composé des membres du Conseil Constitutionnel, de spécialistes en systèmes d’information et de membres de la société civile». Cela, poursuit-il, «afin que ce travail de contrôle ne puisse souffrir d’aucune contestation».

Surtout que, pour l’expert électoral, ce contrôle du système de parrainage constitue un test majeur pour le Conseil Constitutionnel au vu de toutes les controverses et suspicions qui ont entouré les modalités d’application du parrainage et qui continuent de polluer et alourdir l’atmosphère déjà si tendue. Par conséquent, il est d’avis que «le Conseil Constitutionnel doit prendre la pleine mesure des responsabilités qui pèsent sur lui et contribuer ainsi à travers une gestion rigoureuse et impartiale de cette question à la préservation d’un climat politique apaisé».


Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (4)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Great - 06/12/2018 - 16h 25  
Avis de recrutement 2018-2019La société Great Wall Motors lance au titre de l’académie 2018-2019 un recrutement en recherchant des gents qui ont au moins un diplôme scolaire et autre diplôme pour travailler dans cette société. Apres vos inscription Certain papiers sont à fournir gratuitement au postulant de cette année comme : le billet d'avion aller-retour, carte de séjour,hébergement et l'aide pour sont visa (Pays de provenance-ANGLETTERRE LISBURN).Contacter le chef représentant pour votre inscription : E-mail: africagreatwallmotors@yandex.com
Tall - 06/12/2018 - 23h 41  
LA PRÉSENCE DES PARTIS POLITIQUES EST OBLIGATOIRE POUR TOUT LE PROCESSUS DE VALIDATION DES CANDIDATURES...LE CC N'EST NULLEMENT UN EXEMPLE D’IMPARTIALITÉ OU DE NEUTRALITÉ..
Naffy - 06/12/2018 - 23h 53  
SI LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL VEUT VRAIMENT LA TRANSPARENCE, LES PARTIS POLITIQUES, PRINCIPAUX CONCERNÉS DOIVENT OBLIGATOIREMENT ETRE IMPLIQUES....LE CC A MONTRE TROP DE TRAVERS ET DE CONTORSION POUR ETRE CRÉDIBLE, HONNÊTE....L'OPPOSITION A LE DEVOIR IMPÉRIEUX DE VEILLER AU RESPECT D'UN SCRUTIN DÉMOCRATIQUE, TRANSPARENT ET CONSENSUEL...
Dani - 07/12/2018 - 06h 36  
Bonsoir !Je m’appelle DANI, je veux partager avec vous mon histoire. Il y a de cela 3 mois environ, c'était le calvaire dans mon foyer. Les disputes entre mon mari et moi se répétaient jusqu'au qu'au jour ou il quitta la maison. Suite à cela j'en ai parlé avec une amie qui m'a donné les coordonnés d'un maitre tres puissant à qui je devais m'expliquer. Comme j'aime mon mari j'ai contacté ce maitre qui m'a promis de me le faire revenir à la maison. J'ai donc suivie ces conseils et également fait des travaux. Exactement 3 jour après mon époux est revenu en me suppliant de lui pardonner pour tout ce qu'il a pu me fait et bien sur on s'est réconcilié et aujourd'hui il m'a demander en mariage. Ce fut un véritable miracle dans ma vie. Alors pour tous vos problèmes je vous conseille de faire comme moi. Je vous assure que vous trouveriez satisfaction ou résolution à vos problèmes. il intervient dans beaucoup d'autre domaine c'est un grand maître Pour cela voici ses coordonnées :Tel/whatsapp: 229 99 02 87 52 tel: 229 99 02 87 52 Email:maitrefade@hotmail.comhttps://www.voyant-medium-travaux-occultes.com/
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Interview à Jeune Afrique : Ismaïla Madior Fall fait une grosse révélation
Les avocats du Pur dénoncent une procédure tendancieuse
Sucre invendu : La Css à nouveau dans la tourmente
Indépendance de la justice : La Société civile prend au collet les candidats à la présidentielle
Naufrage d’une pirogue dans les îles du Saloum : trois femmes dont une enceinte et deux bébés sauvés de justesse
Violences à Tambacounda : Un suspect activement recherché
Violence à Bambey : des blessés et une trentaine de personnes interpelées ...les cours suspendus jusqu’à nouvel ordre
Aymérou Gningue : «Dans ce dossier,c'est Mamour Diallo qui est visé et non Sonko»
Fortunes diverses pour les 24 suspects du drame de Tamba
Inscriptions "frauduleuses" à la DAF : Birahim Seck: "les explications ne sont ni rassurantes, ni convaincantes"
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 92393 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 82544 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 58992 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 50105 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 49468 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 13 février 2019
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro reçoit Thierno Alassane Sall ''La justice est le bras ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Petrosen : la gestion toxique de Mamadou Faye
07/11/2018 - 15:06
Mansour Faye choisit la société SUEZ à la place de SDE
18/10/2018 - 16:24
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
Quand Aïssata Tall Sall dénonçait la transhumance
29/01/2019 - 09:49
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
24 février 2019 : Forces publiques et Médias ne doivent pas être complices du ...
L'OEIL DU CITOYEN
La bonne vague !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 13 février 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Le candidat Macky Sall est moralement disqualifie pour diriger le pays.
19/02/2019 - 16:35
Deuxième semaine de campagne : Les discours des candidats éclipsés par les mo ...
19/02/2019 - 11:02
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
LII du 27 janvier 2019 avec Pape Alé Niang: la baisse du prix du loyer entre le ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 23 janvier 2019 avec Pape Alé Niang
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro reçoit Thierno Alassane Sall ''La justice est le bras armé pou ...
AUTRES VIDEOS
Ça Me Dit Mag du 15 décembre 2018 avec Pape Alé Niang : invité Malick Gackou ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017