Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
CNRA : la neutralité de Babacar Diagne remise en cause
Publié le : Vendredi 9 Novembre 2018 - 15:08 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 6 - Consulté : 814 Imprimer
La présidence d’une institution comme le Cnra exige de la neutralité, de l’impartialité et de l’indépendance. Mais, les partisans de Khalifa Sall ne croit pas un seul instant à l’indépendance du nouveau gendarme des médias.

Le conseiller politique de l’ex maire de Dakar, Khalifa Sall, ne croit pas à l’impartialité du nouveau directeur du Conseil national de régulation de l’audiovisuel (Cnra).

 «Loin de moi l’idée de jeter l’opprobre ou le discrédit sur votre personne mais je dois à la vérité de dire que votre nomination ne participe pas à rassurer les acteurs politiques surtout ceux de l’opposition au regard de vos états de service et de vos antécédents sous les régimes précédents», écrit Moussa Taye dans une lettre adressée au nouveau président du Cnra. «Il s’y ajoute que votre proximité avec l’actuel président de la République, qui vous a fait bénéficier d’importants décrets de nomination en si peu de temps, laisse penser que vous lui êtes redevable», poursuit-il.

Moussa Taye, qui rappelle à Babacar Diagne que la présidence d’une institution comme le Cnra exige de la neutralité, de l’impartialité et de l’indépendance, se dit préoccupé d’abord par le fait que la Rts, la télévision publique, s’est mise exclusivement au service d’un homme (Macky Sall), de son parti (l’Apr), et de la coalition politique qu’il dirige (Bby).

 «La Rts a complètement rayé l’opposition du service public en censurant ses activités et en supprimant tous les espaces d’expression de positions contraires à la propagande officielle.

Cette situation contraire aux règles démocratiques et au pluralisme politique interpelle le Cnra à moins que vous trouviez normal que la 
Rts n’ait pas consacré, ne serait-ce qu’une seule seconde, à la présentation du livre de Monsieur Ousmane Sonko, leader de Pastef/les Patriotes, parti politique légalement constitué. 

Cette situation vous interpelle sauf si vous trouvez normal que des activités importantes de partis politiques de l’opposition ne soient pas couvertes par la télévision nationale»,
 déplore le conseiller politique du candidat déclaré Khalifa Sall.

Moussa Taye souligne que toutes les émissions politiques où l’opposition et le pouvoir débattaient ont été supprimées sans aucune explication et invite Babacar Diagne à prendre «sans délai les dispositions nécessaires» pour la couverture des activités de l’opposition par la Rts.

Car selon lui, le Cnra est dans l’obligation de faire respecter les règles d’égalité, d’équilibre et d’équité dans l’espace audiovisuel. Or, sur ce terrain, déplore-t-il, les carences de votre institution sont manifestes et laissent libre champ à la Rts pour diffuser des émissions qui sont des prétextes à propagande pour le candidat Macky Sall et sa coalition.

Outre la Rts, Moussa Taye constate de plus en plus des publi-reportages politiques sur les chaines de télévision Tfm2Stv. Car, d’après lui, ces reportages ne participent pas à l’équilibre des organes de presse et créent une rupture d’égalité entre les citoyens avec un système censitaire d’accès aux médias. Généralement, ce sont les partisans du président de la République qui s’adonnent à cette pratique, dit-il. «Paradoxalement, vous mettez en garde la Sentv alors que la Rts fait pire en matière de propagande politique», conclut Moussa Taye.

Charles Gaiky DIENE
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (6)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Thio - 09/11/2018 - 21h 57  
La RTS au lieu de s'adapter à l'ére du temps,à l'accessibilité à un pluralisme de l'information refuse de s'émanciper de sa posture qui était la sienne pendant les années de braise de l'UPS Les autorités actuelles ont meme mis fin aux balbutiements d'ouverture observés durant la présidence de Maitre Wade et on ne peut pas parler de démocratie et d'état de droit si les organes publiques sensés etre un patrimoine commun adoptent de telles atitudes partisanes sans coup férir.
Moomla - 10/11/2018 - 02h 15  
Yeen du ngeen bayi kii. Le babacar de Diouf est le babacar de wade et restera celui de maky jaam loo defar defal li restera toujours jaam.
Lemzo - 10/11/2018 - 03h 18  
Vous êtes simplement des aigris et des jaloux de Babacar Diagne ! Pourtant Khalifa Sall danserait du pakargni à Reubeuss si Babacar Diagne lui adressait un simple soutien.
Ken - 10/11/2018 - 13h 25  
Est-ce que tu crois ce que tu dit ,Lemzo. tu est jeune,mais si tu connaissais babacar,tu ne dirais pas ce que tu dis.
Abdou - 11/11/2018 - 11h 54  
Babacar Diagne n’a jamais été un exemple pour les jeunes journalistes. Il se met toujours au service du pouvoir en place.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Apparence de réussite, solitude, peur de l’échec: Le paradoxe de l’émigration
Vélingara : un marabout et ses 2 talibés fumeurs de «yamba» arrêtés
Nouvelles cartes grises numérisées et plaques d’immatriculation
65% des Sénégalais n’ont pas accès à des toilettes
«700 cas de tuberculose détectés dans la banlieue de Dakar»
Remaniement : le cas des 7 ministres indéboulonnables
Drame à Thiaroye Gare: Un Sénégalais tue un Guinéen pour un sac de patates
Drame à Diourbel : un vieux de 61 ans battu à mort au village de Yolly
Après les prédateurs fonciers, place à une cascade de vols de matériels à l’aéroport militaire Léopold Sédar Senghor
Banque Atlantique : Neuf milliards détournés par un ex-Dg et 4 agents
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 98469 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 83428 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 59759 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 50820 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 50151 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 06 mars 2019
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en Fran ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
La Douane épinglée pour un marché d’un demi-milliard
11/03/2019 - 09:49
Petrosen : la gestion toxique de Mamadou Faye
07/11/2018 - 15:06
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
Quand Aïssata Tall Sall dénonçait la transhumance
29/01/2019 - 09:49
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Le festin des charognards
L'OEIL DU CITOYEN
La bonne vague !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 06 mars 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Forcer la main de Dieu
22/03/2019 - 08:35
Dérives audiovisuelles halte à l’apologie de la perversité !
21/03/2019 - 09:50
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
LII du 27 janvier 2019 avec Pape Alé Niang: la baisse du prix du loyer entre le ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 23 janvier 2019 avec Pape Alé Niang
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en France se ...
AUTRES VIDEOS
Ça Me Dit Mag du 15 décembre 2018 avec Pape Alé Niang : invité Malick Gackou ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017