Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
L’Etat dégaine 485 millions pour le Budget de la CREI
Publié le : Vendredi 9 Novembre 2018 - 12:06 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 3 - Consulté : 379 Imprimer
Depuis la condamnation de Karim Wade, le jugement de Tahibou Ndiaye, les cas Aida Ndiongue et Abdoulaye Baldé, la Cour de répression de l’enrichissement illicite ne fait rien. Normal alors que les gens s’interrogent sur le Budget qui lui a été attribué.

En effet, selon Les Echos, l’Etat a dégainé la rondelette somme de 485 millions de francs Cfa pour son budget. Cette manne financière est d’autant plus importante que l’on ne sait, exactement, à quoi ça va servir. Puisque, la majorité des personnes qui faisaient partie de la liste lue par le premier Procureur Spécial Alioune Ndao, ont rejoint “le Macky”.

Actusen
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (3)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Magistrat anonyme - 09/11/2018 - 13h 16  
un jour viendra ,la CREI va être auditer .
Militant - 09/11/2018 - 14h 29  
La raison d’être de la CREI était de rendre inéligible karim wade. Comme il est annoncé, il faut bien remotiver grassement ses membres pour les remettre au boulot...Ce serait intéressant de connaitre leurs salaires...On va les réentendre bien vite...
Xeme - 10/11/2018 - 08h 46  
Cela fait, encore, 485 millions d'enrichissement illicite. Parce que la CREI n'existe pas.Rappel.La CREI n’existe pas.Voici l’exposé étayé des explications de Me Doudou Ndoye.La CREI a été instituée par la loi 81-54 (1981), Me Ndoye dit avoir soumis à l’assemblée la 84-19 (1984) qui la supprime. La 84-19 est postérieure à la 81-54 qu’elle abroge. Dire que la CREI est une juridiction du Sénégal (dormante), que le président peut ressusciter à volonté, ne peut se faire qu’en prouvant l’inexistence de la loi 84-19. La loi 81-54 existe bien, mais seulement dans les musées judiciaires. elle a été abrogée.Voici la consistances des explications de Me Doudou Ndoye: C’est lui même, en tant que ministre de la justice, avec ses directeurs, qui a pris la décision de soumettre à l’assemblée la loi 84-19 pour vote. Cette loi supprime la CREI, créée par la loi 81-54, non pas en inscrivant la phrase « la CREI est supprimée », mais en listant toutes les juridictions du Sénégal sans elle (la CREI). Et la loi a été votée. A partir de cet instant, la CREI a cessé d’exister.Lorsque cela a été souligné lors du premier jour de procès de Karim, c’est le substitut du procureur qui a affirmé que Me Ndoye, en tant que ministre, ne pouvait que faire un décret et que par conséquent il ne peut supprimer une loi. Cette réponse est hors sujet. Elle ne répond pas à ce que dit Me Ndoye. C’est juste un bluff assuré du soutien d’une certaine presse. Jamais Me Ndoye n’a dit qu’il a créé une loi, mais qu’il a soumis une loi à l’assemblée. En fait Antoine Diome fait juste un rappel de cours d’Instruction Civique. Ce que même un élève de CI sait. Les textes De Latif et autres sur ce sujet n’ont aucune importance, puisque la surprise serait de voir Latif défendre que la CREI n’existe pas.Mais, il y a plus. Il y a une façon de comprendre que même Macky Sall, Abdoul Mbaye et Mimi Touré, savent que la CREI n’existe pas. Et comment ? Pour mettre en place les Chambres Africaines de justice (CAE), Macky Sall avait envoyé Mimi Touré, ministre de la justice, à l’assemblée nationale. C’était pourquoi ? C’était pour demander à l’assemblée le vote d’une modification de la loi 84-19, cette loi qui liste toutes les juridictions du Sénégal sans la CREI, pour y introduire les CAE. Mais ce qui est important, c’est l’exposé des motifs du gouvernement pour demander à l’assemblée de voter. Le texte (des motifs) dit que le pouvoir exécutif demande à l’assemblée de faire figurer les CAE sur la liste des juridictions du Sénégal (en modifiant la loi 84-19) pour que les CAE puissent exister. Cela veut dire que Macky, Abdoul et Mimi savent que ne peut exister au Sénégal qu’une juridiction listée dans la loi 84-19, d’où la nécessité d’introduire les CAE dans la liste. Or la CREI n’est pas listée. Elle a cessé d’exister en 1984 lorsqu’elle a été extirpée de la liste.Je termine par mettre tous les liens de ces textes.1/ La loi qui crée la CREI: http://ww.coursupreme.sn/images/vrac/crei/81-54.pdf2/ La loi qui supprime la CREI: http://ww.coursupreme.sn/images/vrac/8419.pdf3/ La loi qui supprime la CREI, mais qui est modifiée pour permettre l’existence des CAE, et l’exposé des motifs du gouvernement Abdoul Mbaye, signé par Macky Sall.: http://www.jo.gouv.sn/spip.php?article96104/ Et enfin un petit cours de licence de droit à l’Université de Dakar qui rappelle aux étudiants que seules les Juridictions listées par la loi 84-19 ont le droit de prononcer une condamnation au Sénégal (Page 8, dernière phrase): http://sen-exercice.com/doc/cours/cours_1372183156.pdf
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Sonko refuse de parler politique à Tivaouane
Une dame charcute sa coépouse à Touba
Ousmane Ngom en route pour Doha
Gamou de Tivaouane : 1 mort, 75 blessés, 16 accidents…
Idy et Serigne Mbaye Sy Mansour se retrouvent
El Hadji Hamidou Kassé : “Le procès de Karim Wade ne sera pas réexaminé”
Vidéo- Sit-in pour la libération de Ousseynou Mame Mactar Gueye cogne sur le régime de Macky
Quand Macky écrivait à la commission des droits de l’Homme des Nations Unies en 2012
Ça Me Dit Mag du 17 novembre 2018 avec Pape Alé Niang
Retrait agrément de Lead : la société civile annonce la riposte…
 
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 79947 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 79201 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 56681 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 48167 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 47517 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017