Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Dr Souleymane Astou Diagne, Economiste : «Dire que le Sénégal est sur les rails de l’émergence, c’est trop dire…»
Publié le : Vendredi 9 Novembre 2018 - 09:28 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 1 - Consulté : 648 Imprimer
Nos gouvernants chantonnent sur tous les toits que le pays roule sur des rails de l’émergence. Mais, selon l’Economiste Souleymane Astou Diagne, il n’y a pas de quoi jubiler.

Dans un entretien avec SourceA, il estime que «c’est trop dire». «Ça, c’est trop dire. Disons, simplement, que des efforts ont été faits, les indicateurs macroéconomiques de notre pays se sont nettement améliorés. La hausse du budget a augmenté à 35%. En 2012, le budget était arrêté à 2299 milliards ; en 2018, on a dépassé les 4000 milliards de nos francs.

Le Nouveau Code général des Impôts fait aujourd’hui que le Sénégal amasse plus de recettes,  ce qui impacte, naturellement, notre assiette budgétaire», explique-t-il.

D’après le Maitre de Conférences à l’Université Alioune Diop de Bambey «nos entreprises manquent d’expertise, pour qu’on leur confie des chantiers à coût de milliards». De plus, le recul d’un point du pays dans le Classement Doing Business était évitable par le Gouvernement sénégalais.

Actusen
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (1)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Jiggy - 09/11/2018 - 11h 21  
La hausse du budget est-elle un indicateur de la bonne sante economique ? Nos entreprises manquent d'expertises ? Quand auront-elles cette expertise si la preference nationale be joue pas pour elles ? Decidemment nos penseurs be voient pas trop loin de leurs nez. A quoi sert une croissance si elle n'est pas tiree par les entreprises locales et est bien ressentie par le cobbtribuable senegalais ? Quelle est la place de l'investissement sur le secteur primaire pour une population essentiellement rurale ? Quelle est la contribution de l'industrue dans cette croissance sinon qu'elle est presque nulle. Il n'y a pas d'economie au sens propre du terme mais on etablit un budget que se partagent les tenants du pouvoir au sein d'une administration.
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Gamou des hommes politiques : Tensions politiques a quelques mois des élections
Les premiers tests du TER démarrent le 15 décembre
Mimi Touré : “les observations du Comité des droits de l’Homme des Nations Unies sont caduques et sans objet”
Retrait de l’agrément de l’ONG “Lead Afrique”, mises en demeure servies à Oxfam et Enda… : Macky Sall traque 350 millions F Cfa présumés de “Y’en a marre”
Compétences et amis politiques, le talon d’Achille de la classe politique sénégalaise
Etat délinquant, régime en déliquescence
Vidéo-Projet ter : le premier ministre réceptionne le premier train
Serigne Mbaye Sy Mansour à la délégation du PDS : «Je ne donne pas de consigne de vote»
Vidéo- Ce que Macky Sall disait et prédisait sur Y'EN A MARRE
Visite du Pds à Tivaouane :Omar Sarr annonce la date exacte du retour de Karim Wade
 
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 79948 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 79201 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 56681 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 48167 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 47517 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017