Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Exploitation des Hydrocarbures: Macky veut faire passer trois projets de loi à l'assemblée nationale
Publié le : Mardi 6 Novembre 2018 - 14:48 - Source : sud quotidien - Commentaires : 3 - Consulté : 836 Imprimer

Face à la polémique soulevée par certains acteurs de l’opposition concernant la gestion des ressources naturelles par son régime, le président de la République, Macky Sall, réagit en annonçant le passage à l’Assemblée nationale, dans le courant du mois de décembre, de trois projets de lois relatifs à l’exploitation des hydrocarbures.

Présidant, le jeudi 1er novembre dernier, la cérémonie d’ouverture de la Conférence africaine sur la divulgation de l’identité des propriétaires réels des entreprises extractives, organisée par l’Initiative pour la transparence des industries extractives (Itie), le chef de l’Etat, Macky Sall a annoncé trois (3) nouveaux projets de lois relatifs à l’exploitation des hydrocarbures. Ces textes dont il a informé du passage à l’Assemblée nationale, au mois de décembre prochain, portent entre autres sur le nouveau code pétrolier, sur le partage des revenus issus de l’exploitation future des hydrocarbures, du pétrole et du gaz, et le projet de loi visant à définir un contenu local dans l’industrie du pétrole et du gaz. Poursuivant son propos, le chef de l’Etat a par la même occasion réitéré la volonté du gouvernement de s’inscrire dans le cadre d’une «gestion transparente des ressources naturelles». Le chef de l’Etat, Macky Sall tente ainsi d’apaiser les critiques contre la gestion des ressources naturelles du pays par son régime. 

En effet, depuis quelques temps, plusieurs acteurs de l’opposition élèvent la voix pour critiquer ouvertement les conditions dans lesquelles l’Etat signe des contrats d’exploitation des ressources naturelles avec des compagnies multinationales étrangères. Dernière en date, la polémique suscitée par la signature annoncée puis reportée sine die du contrat de concession à l’entreprise turque de sidérurgie, Tosyali, de l’exploitation du fer de la Falémé. 

En effet, informés de la volonté du chef de l’Etat de valider le 22 octobre dernier le protocole d’accord dudit contrat signé par le ministre sénégalais des Mines et de la Géologie, Aïssatou Sophie Gladima, avec les responsables turcs de la Société́ Tosyali, lors du deuxième Forum Turquie- Afrique sur l’économie et les affaires tenu les 10 et 11 octobre derniers à Istanbul, onze candidats déclarés à la prochaine élection présidentielle du 24 février 2019 sont montés au créneau. Il s’agit entre autres, de Boubacar Camara, Mamadou Lamine Diallo, Pape Diop, Bougane Dany Guèye, Pierre Atepa Goudiaby, Moustapha Guirassy, Abdoul Mbaye, El Hadj Issa Sall, Samuel Sarr, Cheikh Hadjibou Soumaré, Mansour Sy Djamil. 

Dans une pétition adressée au chef de l’Etat, Macky Sall, le 21 octobre dernier, ces personnalités politiques, membres de l’opposition, ont demandé notamment à ce dernier de renoncer à sa décision de parapher ce contrat de concession à Tosyali des réserves de la Falémé estimées à plus de 750 millions de tonnes de minerai de fer pour une durée de plus de 25 ans. Parmi les raisons évoquées, les signatures de cette pétition citent entre autres, l’absence d’appel d’offres concernant cette convention qui va engager notre pays pour des décennies à venir, l’absence de concertation nationale sur le sujet et la violation de la tradition républicaine que va constituer la signature de ce contrat à quatre mois de l’élection présidentielle. Cette sortie très médiatisée des onze candidats à la prochaine élection présidentielle contre le mode de gestion des ressources naturelles du pays par le régime du président Sall venait s’ajouter aux critiques déjà formulées par certains de leurs camarades dont Ousmane Sonko et Thierno Alassane Sall respectivement, leader du parti politique Pastef et président du mouvement République des valeurs par ailleurs, ancien ministre de l’Énergie sous l’actuel régime. Ceux-ci accusent depuis quelque temps l’actuel chef de l’Etat et son régime de n’avoir pas bien défendu les intérêts du Sénégal dans le cadre des négociations de certains contrats signés avec les compagnies pétrolières et gazières étrangères, notamment celui signé avec la compagnie française Total. 

Réagissant à la suite de la publication par le gouvernement des contrats de concessions des blocs pétroliers et gaziers de Rufisque offshore profond et Ultra Deep Offshore à Total, Ousmane Sonko avait accusé formellement l’actuel Premier ministre, Boun Abdallah Dionne, et Macky Sall, d’avoir «bradé à vil prix les intérêts du Sénégal». Car, selon lui, ces contrats sont «les plus léonins et les plus scandaleux jamais consentis par Sénégal». Pour sa part, l’ancien ministre de l’Énergie a indiqué que «le plus gros scandale de l’histoire du Sénégal est celui des permis octroyés à Petrotim sur les blocs de Saint-Louis Offshore profond et de Kayar offshore profond ». Toujours dans cette liste des responsables de l’opposition alimentant le débat autour des contrats pétroliers et gaziers, figure également le président du parti Rewmi, Idrissa Seck. Il était le principal meneur du débat autour de l’accord bilatéral sur le gaz signé entre le président Sall et son homologue Aziz, lors de sa visite en Mauritanie. A l’époque, dénonçant dans une lettre ouverte au chef de l’Etat, le contrat de Petro-Tim, le patron du Rewmi était monté au créneau dans ce même document pour demander au président Sall, la publication sans délai de cet accord bilatéral.

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (3)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
DEUG REK - 06/11/2018 - 16h 19  
CES TROIS PROJETS DE LOI SERONT ET FERONT PIRE QUE CELUI DE WADE SUR LA DÉVOLUTION MONARCHIQUE DU POUVOIR .UNE GESTION CLANIQUE ETHNIQUE ET PARTISANE EST PIRE QUE LA EVOLUTION MONARCHIQUE DU POUVOIR .LE CONTRÔLE CIVIQUE ET CITOYEN EST DEVENU TRÈS STRICTE SURTOUT EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE POINT FAIBLE DE L' APR .attention , risques d'énormes tentions .
Gorguidiop - 06/11/2018 - 17h 48  
C quoi ce texte merdique? On dirait du copie collé sans analyse.Macky veut voler notre argent du pétrol comme l'a si bien expliqué Clédor Sène, et ici un journalistes de merde, mélangeant tout pêle mêle, veut le faire passer comme un effort de notre porc national de redresser la bar eu égard aux remontrances de l'opinion public sur la.manière scandaleuse dont notre pétrol a été géré.Un peu de sérieux quand même, si vous voulez que votre site reste une réfèrence.
Idrissa Niang - 06/11/2018 - 21h 40  
Les contrats doivent être dénoncés et renégociés sans concession pour l'intérêt des générations futures. Cela passe par un changement de régime et de système le 24 février prochain. En marche pour le changement......
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
Le Sénégal, une démocratie de paradoxes
Mamadou Racine SY, le plus grand cumulard de fonctions
Gérard Sénac, un intouchable
Diagna Ndiaye, un homme de réseaux
Les hommes qui contrôlent le système: Baba Diaw, l’incontournable pétrolier
La haine viscérale de Macky Sall à l’égard de Khalifa Sall
L’Etat, otage des lobbies
Deuxième mandat : Les défis qui attendent Macky Sall
PDS,faut-il craindre le déluge ?
Qui a tué Fatou Makhtar Ndiaye et pourquoi protége-t-on les commanditaires ?
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Le Sénégal, une démocratie de paradoxes
Une démocratie piégée
Elections locales: Talla Sylla candidat à sa propre succession
Retour des exclus : Wilane et Moussa Bocar Thiam ne parlent pas le même langage
Les femmes de la coalition «Macky 2012» saluent la position de Me Abdoulaye Wade et attendent des postes de responsabilité dans le prochain Gouvernement de Macky Sall
Assemblée nationale : Me Ousmane Seye propose la prolongation du mandat des députés jusqu’en 2024
Abdou Ndéné Sall :« La libération de Khalifa Sall ne doit pas être un préambule au dialogue»
Futur gouvernement: Les observateurs livrent leurs attentes
Les hommes qui contrôlent le système: Baba Diaw, l’incontournable pétrolier
Idrissa Seck bientôt en tournée de remerciement
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 98555 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 83438 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 59772 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 50832 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 50172 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 06 mars 2019
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en Fran ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
La Douane épinglée pour un marché d’un demi-milliard
11/03/2019 - 09:49
Petrosen : la gestion toxique de Mamadou Faye
07/11/2018 - 15:06
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
Quand Aïssata Tall Sall dénonçait la transhumance
29/01/2019 - 09:49
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Le festin des charognards
L'OEIL DU CITOYEN
La bonne vague !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 06 mars 2019
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Forcer la main de Dieu
22/03/2019 - 08:35
Dérives audiovisuelles halte à l’apologie de la perversité !
21/03/2019 - 09:50
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
LII du 27 janvier 2019 avec Pape Alé Niang: la baisse du prix du loyer entre le ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 23 janvier 2019 avec Pape Alé Niang
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en France se ...
AUTRES VIDEOS
Ça Me Dit Mag du 15 décembre 2018 avec Pape Alé Niang : invité Malick Gackou ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017