Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CONTRIBUTIONS
 
 
Merck Africa Asia Luminary : enjeux financiers ou de santé publique ?
Publié le : Lundi 5 Novembre 2018 - 14:23 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 0 - Consulté : 176 Imprimer

La presse officielle sénégalaise s’est fait un large écho de la célébration, les 30 et 31 octobre derniers, au CICAD de Diamniadio, des 350 ans du laboratoire Merck et du 1eranniversaire de sa Fondation, suivie du lancement du vaccin contre le cancer du col, en présence de 9 premières dames, 12 ministres de la santé et de prestataires de soins. 

On pourrait, donc, penser qu’il s’agit, dans une optique de partenariat public-privé, d’une noble manifestation de plaidoyer contre la stigmatisation de l’infertilité chez les femmes et la lutte contre les maladies non transmissibles, plus particulièrement les cancers. Nous nous trouvons face à ce qui semble être un fort engagement politique au plus haut niveau en faveur d’une initiative sanitaire, censée contribuer à la lutte contre le cancer du col de l’utérus, premier cancer gynécologique, représentant 34% des cas de cancers et 30 % des cas de décès.

D’ailleurs, un ambitieux programme dénommé "Merck Oncology Fellowship Program" y a été présenté, ayant pour objectifs de renforcer les capacités professionnelles en matière de prise en charge du cancer et d’accroître le nombre d’oncologues en Afrique et dans les pays en développement.

Mais en réalité,  il s’est plutôt agi d’une gigantesque et onéreuse campagne de marketing commercial, clôturée par l’introduction du   vaccin contre le Cancer du col de l'utérus dans le Programme Élargi de Vaccination. 

Si nous mettons ce sujet en exergue, ce n’est pas seulement à cause de nos honorables premières dames, avec tout le respect, qui leur est dû, c’est pour illustrer la force de frappe des lobbies médico-pharmaceutiques contrastant avec la vulnérabilité de nos populations obligées de subir des politiques publiques inspirées par des logiques qui leur sont tout à fait étrangères.

Il est en effet curieux que l’introduction d’un vaccin, qui fait l’objet de beaucoup de controverses, se soit faite non pas à la suite d’un consensus national issu de larges débats, mais dans la foulée d’un impressionnant sommet parrainé directement ou indirectement, par les personnalités les plus marquantes de nos États.

De fait, ce vaccin, malgré son homologation par l’OMS ne confère qu’une immunité partielle, n’étant efficace, que contre les papillomavirus de types 6, 11, 16, 18, certes les plus fréquents (75% environ). Il pourrait être à l’origine de plusieurs effets secondaires (lésions pré-cancéreuses, maladies auto-imunes…), ayant parfois été temporairement suspendu dans certains pays (Espagne) ou ayant cessé d’être recommandé par les autorités sanitaires dans d’autres (Japon).

Malheureusement, les rares objections soulevées par certains spécialistes de la question (Pr Celestino Rodrigues Pereira) ou des personnalités publiques (Bruno D’Erneville) ont été noyées par les dispositifs communicationnels des cabinets de plusieurs premières dames africaines, sous la supervision des ténors du marketing de la Fondation Merck.

Comprenons-nous bien ! Il ne s’agit pas, ici, de rejeter l’introduction du vaccin préventif contre le cancer du col de l’utérus, mais plutôt de déplorer l’absence de prise en compte des préoccupations et inquiétudes des usagers des services et programmes de santé, en instaurant un débat franc, ouvert et sans tabous.

C’est ce qui nous fait croire qu’il y a une nécessité urgente de renforcer l’intervention de la société civile sur les questions sanitaires, qui restent encore trop souvent l’affaire des seules autorités politiques et des professionnels de la Santé, qui ont leurs propres agendas soit politiciens, personnels ou purement techniques, voire académiques.

L’implication des acteurs de la société civile ne doit pas seulement servir de faire-valoir à des stratégies souvent élaborées par des Partenaires Techniques et Financiers méconnaissant nos réalités socio-culturelles ou par des firmes médico-pharmaceutiques privilégiant la recherche de gain immédiat, au détriment de progrès réels du bien-être socio-sanitaire des populations.

Dr Mohamed Lamine LY, membre de la COSAS

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (0)
Ajouter un commentaire
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Cartes d’électeurs : La responsabilité pénale du Directeur de la DAF et des Maires fraudeurs
Si Macky a pu, pourquoi pas Kouthia
L’implosion économique du Sénégal : Macky Sall ou l’électorat ?
Ibrahima Thiam : « Un nouveau souffle pour le Sénégal »
Le parrainage, la bêtise du siècle !
29 ans après, faut-il reconstruire le mur de Berlin ?
Comment faire celui qui n'a rien vu, ni entendu ?
Une gouvernance peu vertueuse et sans sobriété
CNG Lutte : Doc. gynéco. lâche les bistouris way !
Cette fois, nous ne pouvons pas laisser passer
 
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 79718 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 78483 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 56499 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 47989 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 47377 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 12 novembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 12 novembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 07 novembre
AUTRES AUDIOS ...
Décryptage du 07 novembre 2018 - présidentielle 2019 : les suspicions ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Petrosen : la gestion toxique de Mamadou Faye
07/11/2018 - 15:06
Mansour Faye choisit la société SUEZ à la place de SDE
18/10/2018 - 16:24
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Ainsi parlait Gadio sur la transhumance
24/10/2018 - 08:15
«Je ne transhumerai jamais»
03/10/2018 - 20:40
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
La rétention illégale du fichier électoral invalide le parrainage
L'OEIL DU CITOYEN
La bonne vague !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 07 novembre
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Cartes d’électeurs : La responsabilité pénale du Directeur de la DAF et de ...
12/11/2018 - 11:00
Si Macky a pu, pourquoi pas Kouthia
12/11/2018 - 06:36
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 03 novembre 2018 avec Pape Alé Niang
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 07 novembre 2018 - présidentielle 2019 : les suspicions de l'opp ...
AUTOUR DU MICRO
Autour du micro reçoit Ibrahima Thiam « Un autre Avenir »candidat à la prés ...
AUTRES VIDEOS
Comment le journaliste Jamal Khashoggi a été tué au consulat Saoudien
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017