Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SCANDALES D'ETAT
 
 
TOSYALI, la sulfureuse entreprise turque débarque au Sénégal
Publié le : Jeudi 18 Octobre 2018 - 16:44 - Source : l'as - Commentaires : 2 - Consulté : 1542 Imprimer

L’entreprise turque Tosyali, à laquelle le chef de l’Etat a promis pour 30 ans l’exploitation du fer de la Falémé et dont le contrat sera paraphé ce 22 octobre 2018, n’a pas bonne presse, notamment en Algérie où elle a été l’objet de nombreuses accusations. Elles vont du non respect du droit du travail, des pratiques esclavagistes, jusqu’au non respect de l’environnement...

Après la signature entre le Sénégal et la Turquie d’un protocole d’accord pour l’exploitation du Fer de la Falémé, le 10 octobre dernier à Istanbul, les deux parties vont contresigner le contrat le 22 octobre prochain à Dakar, sous la supervision du Président Macky Sall.

En attendant, les langues se délient. Si certains dénoncent cette attribution des minerais de fer de la Falémé sans appel d’offre, d’autres ne voient pas d’un bon œil l’arrivée du géant turc de la métallurgie. En effet, avant de venir au Sénégal, le complexe Tosyali avait jeté son dévolu sur l’Algérie où il avait ouvert des usines, entre 2008 et 2014.

La presse du pays d’Abdel Aziz Bouteflika fait état de beaucoup de violations des droits des travailleurs frôlant l’esclavagisme, et des dégradations de l’environnement avec des rejets toxiques directement déversés dans la nature. Ainsi, il est rapporté dans les journaux algériens visités par «L’AS » que la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme a dénoncé l’esclavagisme pratiqué dans l’entreprise Tosyali où 25 travailleurs ont été arrêtés le 20 août 2014 à Oran, pour avoir réclamé de meilleures conditions de travail et protesté contre le licenciement arbitraire de leurs délégués.

Dans un communiqué cité par les médias, la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (Laddh) note que l’entreprise turque «confond travail et esclavagisme». «Tosyali serait-il au dessus de la loi ? », s’interroge la presse. En tout état de cause, Tosyali, en Algérie, a été épinglée pour des violations répétées du Code du travail, avec des recrutements de retraités.

REJETS TOXIQUES DANS L’ENVIRONNEMENT

Chez Tosyali Algérie, la grève qui est un droit fondamental reconnu au travailleur est réprimée par cette entreprise turque, spécialisée dans la production d’acier et du rond à béton. Pis encore, l’usine turque ne semble accorder aucun respect à l’environnement. En Algérie, elle a été accusée de polluer des champs à Oran, avec des rejets toxiques directement déversés sur des terres agricoles. A signaler qu’au Sénégal, la mine de Tosyali va couvrir une superficie de 1100Km2.

La Falémé est une mine à ciel ouvert. Elle est située au sud du Sénégal dans la région de Kédougou. Selon les estimations du ministère des Mines et de la Géologie, les objectifs de production devraient atteindre 15 à 20 millions de tonnes de minerai par an. L’entreprise Tosyali compte investir plus de 2 milliards de dollars au Sénégal, à travers la valorisation locale du minerai de fer de la Falémé par l’installation d’un complexe minier sidérurgique qui, à terme, produira plus de 3 millions de tonnes d’acier par an. En Algérie, 5 années se sont écoulées entre la signature du contrat et la sortie des premières barres d’acier et de fer.

PROFIL : FOUAT TOSYALI HOMME D’AFFAIRES ET AMI D’ERDOGAN

Au nom de l’amitié avec le président turc, Rajeb Tayeb Erdogan, l’homme d’affaires Fouat Tosyali va faire main basse sur le fer de la Falémé. Il va s’accaparer pour 30 longues années de l’exploitation des gisements de fer de cette zone. Fouat Tosyali est l’homme le plus riche de la Turquie, selon le magazine Forbes, avec une fortune estimée à 15 milliards de dollars obtenus, en majeure partie, de son industrie du fer et de l’acier en Algérie.

Au regard de l’importance de l’acier et du fer dans le commerce et dans la géopolitique du monde, pour avoir été au cœur de la guerre économique entre les Usa et la Chine, nul doute que Fouat Tosyali veut utiliser les gisements de fer de la Falémé dans cet affrontement économique que mène son président et ami Erdogan contre Trump et Xi Jinping.

La Turquie est assurée, avec les gisements de fer de la Falémé, de jouer un rôle moteur en dominant le marché mondial de l’acier et du fer. Last but not least, l’acier et le fer interviennent beaucoup dans le bâtiment qui est un des moteurs de la croissance du pays

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (2)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Great - 18/10/2018 - 19h 11  
Avis de recrutement 2018-2019La société Great Wall Motors lance au titre de l’académie 2018-2019 un recrutement en recherchant des gents qui ont au moins un diplôme scolaire et autre diplôme pour travailler dans cette société. Apres vos inscription Certain papiers sont à fournir gratuitement au postulant de cette année comme : le billet d'avion aller-retour, carte de séjour,hébergement et l'aide pour sont visa (Pays de provenance-ANGLETTERRE LISBURN).Contacter le chef représentant pour votre inscription : E-mail: africagreatwallmotors@yandex.com
X - 18/10/2018 - 19h 49  
il me semble que macky sall veut brader toutes les ressources du pays avant qu'il ne parte
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Petrosen : la gestion toxique de Mamadou Faye
Mansour Faye choisit la société SUEZ à la place de SDE
TOSYALI, la sulfureuse entreprise turque débarque au Sénégal
Des ministres disposent de sociétés écrans pour capter la ressource publique
Appel d’offres pour l’exploitation de l’hydraulique urbaine : Odieux soupçons sur la transparence du processus
Air Sénégal en zone de turbulence
Le building de la corruption
Hcct : Nébuleuse autour d'une location
Le fils du responsable Apr de Touba Pathé Diakhaté "délivre" un passeport diplomatique à la fille d’Ablaye Mbaye Pékh
Réfection du building administratif : La facture gonfle à 40 milliards
 
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 79947 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 79200 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 56681 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 48166 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 47517 fois
 
   
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017