Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Madické Niang répond à Me Wade...
Publié le : Mardi 9 Octobre 2018 - 20:25 - Source : seneweb - Commentaires : 6 - Consulté : 1958 Imprimer

Suite au communiqué fait à Dakar le 04 octobre 2018 et signé par le Frère Secrétaire Général National du PDS, relatif à ma candidature à l’élection présidentielle de 2019, je me dois de faire à l’opinion publique la genèse de cette candidature et de prendre les décisions que mon honneur m’impose face à cette situation regrettable à tout point de vue.

Je voudrais rappeler que c’est le Président Wade lui-même qui, la première fois, a suscité en moi cette ambition de me mettre en première  ligne au service des Sénégalais, lors de la Oumra que nous avons effectuée en 2012 suite à la perte du pouvoir, en me disant en substance que, dans son entourage, j’étais la personne la mieux indiquée pour reconquérir le pouvoir.

Il s’y ajoute qu’à l’issue des dernières législatives, je me rappelle ces paroles poignantes qui m’ont été adressées par le Président WADE : « Madické, tu m’as démontré que tu es l’unique personne sur qui je peux compter totalement, je n’oublierai jamais ce que tu as fait pour moi. Ton engagement sans limite dans ces élections législatives m’amène à dire que je t’expose trop alors que tu as une famille à préserver. » J’avais alors répondu que : « il en sera toujours ainsi, je ne lésinerai jamais sur mes moyens physiques comme matériels pour combattre et faire partir Macky SALL. C’est le sens que je donne à mon combat à vos côtés en dehors de l’amitié qui nous lie»

Que me valent alors subitement ces accusations graves, gratuites et infondées contre ma personne alors que j’avais toujours  été considéré comme l’ami, le frère et le militant le plus fidèle ?Qu’est ce qui a pu changer si subitement entre-temps ? Ai-je eu tort d’avoir posé la question de la candidature alternative alors que beaucoup de Sénégalais, surtout les frères de parti, ont considéré que ma proximité avec Wade devait me permettre de jouer ce rôle ? Je laisse aux Sénégalais le soin de répondre à ces questions.

Je rappelle que j’ai fait l’objet de toutes formes d’intimidation et d’humiliation de la part du pouvoir sans vaciller un seul instant.

Je tiens aussi à dire aux Sénégalais que je n’ai aucun dossier judiciaire en instance devant aucune juridiction.

                                                                                                                         

Je prends à témoin les Sénégalais pour leur dire que :

Si  Macky SALL pouvait faire pression sur moi, je ne serais pas resté avec le Président WADE alors que beaucoup de ses proches l’avaient quitté ;

Si  Macky SALL avait les moyens de pression sur moi, je n’aurais jamais pu défendre Karim WADE avec autant de détermination et d’opiniâtreté durant ces six dernières années ;

S i Macky SALL avait des moyens de faire pression sur moi, je n’aurais pas pu me mettre en face de lui pour faire gagner largement le PDS à Touba. C’est important de relever que, lors de ces élections législatives de juin 2017, mon arrestation avait été ordonnée, car beaucoup de responsables du pouvoir  avaient pensé, qu’en me neutralisant, ils auraient pu empêcher la victoire du PDS ;

Si Macky SALL avait des moyens de pression sur moi, je n’aurais pas pu exercer à l’Assemblée Nationale avec tant d’engagement, mes fonctions de Président du groupe parlementaire. Combien de Sénégalais ont apprécié ma détermination, mon sens des responsabilités et surtout, le dur combat pour empêcher que des lois scélérates soient votées.

Cependant, la seule pression forte que j’ai subie depuis deux ans vient de mes frères de parti mais aussi de Sénégalais de tous bords, pour me pousser à poser la question de la candidature alternative alors que j’avais, par amitié, volontairement tu toute ambition pendant toutes ces années.

Au surplus, concernant les accusations de « collusion » avec Macky SALL dont je suis l’objet, je défie quiconque de pouvoir en apporter le moindre indice, encore moins la plus petite preuve. Je laisse aux Sénégalais le soin d’en juger sur la base de mes actions concrètes au profit du PDS et pour le bien de la nation pendant les sept années de calamité de ce régime.

Au regard des faits, pour moi, le véritable « suicide » politique serait, pour le PDS, de ne pas avoir de candidat à l’élection présidentielle de 2019.

S’agissant de ma candidature, le Président Wade a dû oublier que je lui ai écrit pour lui préciser qu’elle ne saurait entrer en compétition avec celle de Karim WADE. En effet, elle ne pourrait prospérer que si et seulement si, le Conseil Constitutionnel rejette la candidature de Karim WADE.

                                                                                                                           

Où est donc le mobile qui peut servir Macky SALL en  affaiblissant le suffrage du candidat investi par le Parti alors qu’une fois de plus, ma candidature est une candidature alternative et non de substitution.

Concernant mes responsabilités à l’Assemblée Nationale, je dis d’ores et déjà, sans ambages, que jamais je n’engagerai un bras de fer avec le Président Wade sur quoi que ce soit. Ainsi, avant que le parti ne se saisisse de la question, j’ai décidé, pour le mettre à l’aise, de remettre en jeu  immédiatement mes fonctions de Président du groupe parlementaire car mon honneur ne me permet  pas de m’accrocher à des responsabilités que le Président WADE m’a confiées.

Je ne  le remercierai jamais assez pour d’abord, l’honneur qu’il me fait de me considérer comme frère et ami mais aussi, pour m’avoir confié d’importantes responsabilités. Toutefois, je souligne que j’ai la conscience tranquille pour avoir donné le meilleur de moi-même à Abdoulaye WADE, à sa famille et au PDS. En tout état de cause ,il restera toujours ma référence politique, mon ami et mon frère.

Contrairement aux accusations qui sont portées contre moi, j’ai voulu redonner espoir à tous les militants désemparés face à l’éventualité d’une élection présidentielle sans un candidat- du PDS. Combien de membres de l’opposition radicale se sont ouverts à moi sur l’absence éventuelle d’un candidat du PDS en 2019, estimant qu’elle permettrait à Macky SALL de gagner facilement.

Ainsi, j’invite tous ceux qui, dans le Parti comme en dehors, sont convaincus de la nécessité d’une candidature alternative, à me rejoindre pour mener ce combat.

Enfin, je m’en remets au Tout Puissant tout en ayant la conviction forte que la vérité finit toujours par triompher.

Maître Madické NIANG

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (6)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Lemzo - 09/10/2018 - 23h 58  
Wade accuse Madické Niang d'être téléguidé par Macky. Mais c'est complètement le contraire. C'est lui Wade qui est téléguidé par son fils Karim. Politique Sénégal moo saleté ! Des amis de plus de 40 ans s'entre-tuent ainsi par pur pouvoirisme...
Viejo - 10/10/2018 - 02h 33  
Niang baalo, ile de Ngor nga took dianook ile de Gorée.
Zolem - 10/10/2018 - 08h 33  
Et toi tu es téléguidé par ton lion dormeur puisqu'il vous a donné l'ordre d'occuper les réseaux sociaux. Mais la jeunesse sénégalaise est debout pour le bouter hors du palais.ce que tu fais est facile te cacher derrière un clavier et dire ce que tu veux. tu ne sais pas qu'on peut remonter jusqu'à toi grâce à ton adresse IP. c'est ça la magie du net. wait and see.
Doff bi - 10/10/2018 - 11h 58  
MaitreDoff yi ont peut être rien compris en science politique.Mais on n'a pas besoin d'être expert pour comprendre k l'absence simultanée du PS et du PDS à une élection présidentielle, est réellement un gros souci pour l'APR. Car c'est la preuve par neuf que que la démocratie ne marche plus au Senegal.Aussi si tu te bas now pour imposer une candidature plan B sans aucun espoir, alors tu deviens louche et à l'évidence tu fais le jeu du pouvoir.Même Doff yi dhièly ney complot bi. Aucune autre argumentation ne sera recevable.Arrêtes ton char Me, la mascarade à trop durer !
Anonym - 11/10/2018 - 06h 27  
Madické a vendu son ame de traitre à Macky thiey
Pastef Ba - 11/10/2018 - 06h 30  
Madické c'est le candidat des francsmacons
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
Troisième mandat: Quand Alpha Condé renie ses convictions.....
Adja Astou libérée
CADRE DE CONCERTATION SUR LE PROCESSUS ÉLECTORAL : LE DIRIGEANT CONNU MERCREDI
Moustapha Fall «Che» convoqué par la gendarmerie
Air Sénégal baisse ses tarifs sur la ligne Dakar-Paris
Affaire Khalifa Sall: Me El hadji Diouf traite Me Ousmane Seye de malhonnête
Jean Paul Dias " l'arrêté de Ousmane Nom est illégal"
Retour de la peine de mort : Mgr Benjamin Ndiaye prend position
Festival de Cannes : Mati Diop remporte le Grand prix
Perspectives d’un ultime mandat:Macky Sall avance si masqué …
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Troisième mandat: Quand Alpha Condé renie ses convictions.....
CADRE DE CONCERTATION SUR LE PROCESSUS ÉLECTORAL : LE DIRIGEANT CONNU MERCREDI
Jean Paul Dias " l'arrêté de Ousmane Nom est illégal"
Aly Ngouille Ndiaye « favorable à l’élection du maire au suffrage universel direct »
Aly Ngouille Ndiaye : « la décision de la cour suprême ne lie pas le préfet... mais il ne peut plus invoquer l’arrêté Ousmane Ngom »
Babacar Thioye Ba:« On a l’impression qu’il existe une justice pour Khalifa et une justice pour les autres »
«Le Professeur Serigne Diop a le parcours pour présider le dialogue national»
Perspectives d’un ultime mandat:Macky Sall avance si masqué …
Me Ousmane Seye précise : “Khalifa Sall a été jugé sur la base d’un Rapport de l’Ige
Afrique du Sud : Macky Sall boude les militants de L’APR
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 111359 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 85761 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 62040 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 52922 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 52160 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 24 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Et pourtant dans sa chronique du 27 juin 2018, Pape Alé Niang avait tiré la sonn ...
AUTRES AUDIOS ...
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en Fran ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
A quel magistrat Maguette Diop se fier ?
23/05/2019 - 12:55
Comment l’Etat a perdu 1234 milliards de recettes fiscales en 2017
22/05/2019 - 21:34
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Me Ousmane Seye se prononçait sur la décision de la CEDEAO sur l’affai ...
24/05/2019 - 13:24
Vidéo Macky Sall a trouvé la définition du mot émergence à Aissata Tall Sal ...
31/01/2019 - 21:33
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
A quoi servent nos engins acquis à coup de milliards ?
L'OEIL DU CITOYEN
Violence à outrance !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Et pourtant dans sa chronique du 27 juin 2018, Pape Alé Niang avait tiré la so ...
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Bordel judiciaire
26/05/2019 - 18:23
Dialogue national: Pas de consensus sur les termes de référence
25/05/2019 - 10:00
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
LII du 27 janvier 2019 avec Pape Alé Niang: la baisse du prix du loyer entre le ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 23 janvier 2019 avec Pape Alé Niang
AUTOUR DU MICRO
Autour du Micro reçoit Khaoussou Dramé commerçants, sénégalais en France se ...
AUTRES VIDEOS
Ça Me Dit Mag du 15 décembre 2018 avec Pape Alé Niang : invité Malick Gackou ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017