Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
SOCIETE
 
 
1 650 victimes de démolition à Tivaoune Peulh réclament toujours justice:«c’est une question de vie ou de mort»
Publié le : Mardi 9 Octobre 2018 - 17:16 - Source : le quotidien - Commentaires : 2 - Consulté : 748 Imprimer

Alors que les doléances du collectif des 53 familles victimes de Gadaye n’ont pas encore connu une issue positive, c’est au tour des 1 650 familles de Tivaoune Peulh, réunies ce week-end au site de ladite localité, d’exposer leur situation qui demeure la même que celle des victimes de Gadaye qui ont vu la Descos, appuyée par des éléments du Gmi, détruire leurs maisons avec des engins.

Ces victimes ne comptent pas baisser les bras après une plainte déposée au niveau de la justice. Lasses d’attendre pendant plus de 19 mois, elles ont décidé d’interpeller le chef de l’Etat. Mieux, elles comptent retourner sur le site de la démolition avant d’entamer cette fois de nouvelles constructions. «Nous mettons en garde les autorités étatiques pour leur dire que nous avons respecté toutes les procédures.

Il y a trois semaines, nous avions décidé d’organiser une marche à laquelle nous avons décidé de surseoir à la demande du préfet. Il nous avait dit que dans deux semaines l’affaire sera réglée, mais en fin de compte nous nous sommes rendu compte que c’était une dose de calmant», se désole Mamadou Lamine Diédhiou.

Ces victimes réunies sur les décombre, les visages attristés, condamnent le silence de l’Etat du Sénégal par rapport à cette situation. «On ne peut pas comprendre que des fils de ce pays subissent des injustices pareilles. Des familles dispersées, des mariages éclatés, d’aucuns, après cette humiliation, ont contracté une maladie qui a entraîné leur mort. Et il y a quelques mois le Président, lorsque ses parents (éleveurs) ont perdu des bœufs, est vite intervenu pour leur octroyer 1 milliard de francs Cfa. Vous vous rendez compte. Dans ce pays, il y a deux types de Sénégalais : ceux qui sont les préférés de l’Etat et d’autres qui sont des misérables.»

Les victimes, dans une colère noire, mettent en garde les autorités étatiques que désormais, «tout ce qui arrivera ici à Tivaouane Peulh sera sous la haute responsabilité du chef de l’Etat. Parce que c’est une situation de vie ou de mort. Et nous sommes prêts, dans ce cas, à mourir dignement. Ces genres de situation doivent finir dans ce pays». Le maire de Tivaouane Peulh nous a clairement dit que ce problème le dépasse. Et nous en profitons pour interpeller le ministre Oumar Guèye, car c’est lui qui avait signé tous ces papiers quand il était Pcr ici. Alors pourquoi aujourd’hui il se tait en décidant de ne plus intervenir, et pourtant il est au courant de la situation», renseigne le porte-parole des victimes de Tivaouane Peulh.

Sur un autre registre, Demba Khaly Diaw, membre du collectif des victimes, s’est prononcé sur l’aspect technique de leur dossier. Et c’est pour brandir des dossiers : «L’Etat a octroyé 100 ha à la Sipres. Et pour donner 100 ha, il y a des conditions. Il faut payer les impenses. Nous sommes des citoyens comme tout le monde ; nous avons suivi la voie normale. Nous avons nos délibérations. Nous sommes encore en règle. Qu’il vienne voir ou nous convoque pour voir si nous faisons du faux.»

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (2)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Lech Walesa - 09/10/2018 - 13h 17  
Ces victimes ne sont comparables à celles de Gadaye. Gadaye est un titre foncier (TF 9952/DP) dont l'état de droits réels peut être obtenu auprès des domaines de Pikine. Les prétendues victimes de Gadaye ont sciemment illégalement occupé un terrain appartenant à autrui. Elles ont non seulement violé le Code de l'urbanisme, mais elles ont également violé le Code de la construction. A toutes ces victimes, il faut leur demander un titre de propriété. Force doit rester à la loi. Pendant ce temps, ce sont les propriétaires légitimes qui sont lésés. Le droit de propriété est protégé par la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen, par la Constitution du Sénégal, et récemment par le point 4 du referendum du 20/03//2016. Wassalam
Papis - 09/10/2018 - 22h 42  
Les titres de propriétés ,sont réservés à une minorite de privilèges ,il faut etre sponsorisés pour accéder à çe sesame ,le senegalais Lambda doit se contenter d'un permis d'occuper ,donc d'une situation de précarité,çe n'est pas juste ,le littoral qui est un domaine publique maritime est entièrement occupe ,mais le Dscos ne s'aventurera jamais â aller démolir les bâtiments qui sont construits Le chemin est encore long pour transformer nos pays en état de droit
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
SIDY, TU DIRAS À …
Wade prêt à trouver de l'argent pour Walf Tv
L'université entre en ébullition...
Les travailleurs de la Css marchent pour la préservation des emplois
"LE SÉNÉGAL AU CŒUR" OU L'HOMME AUX DEUX VISAGES
Lamine Ba de Rewmi raille Macky Sall" Les grands hommes d'Etat n'écrivent pas des livres pour parler de leur épouse.."
Malgré son ralliement à Macky Sall, Baldé soutient avoir eu 70 000 parrains
Abdoulaye Baldé : "Pourquoi j'ai rejoint Macky"
Monsieur le président, celui qui paie les violons choisit la musique
Niasse et «ses» députés désertent l’Assemblée pour Macky, le ministre Pape Abdoulaye Seck humilié
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Communiqué du Conseil des ministres du 12 décembre 2018
Gadio de retour à Dakar
Grogne à l’Agence de presse sénégalaise (APS) : une grève de 24 heures renouvelables décrétée
Affaire «Dash plan» : le Tribunal condamne Serigne Mansour Sall et Mamadou Guèye
Colère des élèves de Kaolack : ils se font gazer lors de leur sit-in
Procès Barthélémy Dias: la cour d'Appel dégage le délit d'outrage à magistrat et ramène la peine à 3 mois pour...
Pétrole et gaz au Sénégal : Gorée Institute pose le débat sur la justice fiscale
Les révélations du journal français « Mediapart » sur les relations entre Karim Wade et le procureur du Qatar
L’éducation en ébullition: Débrayages et grèves à partir demain
A Thiaroye les commerçants impactés de Ter veulent se faire entendre
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 80600 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 80577 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 57239 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 48646 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 48010 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 12 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 12 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 12 décembre 2018
AUTRES AUDIOS ...
Ça Me Dit Mag du 08 décembre 2018 avec Pape Alé Niang
 
SCANDALES D'ETAT
   
Petrosen : la gestion toxique de Mamadou Faye
07/11/2018 - 15:06
Mansour Faye choisit la société SUEZ à la place de SDE
18/10/2018 - 16:24
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Ainsi parlait Gadio sur la transhumance
24/10/2018 - 08:15
«Je ne transhumerai jamais»
03/10/2018 - 20:40
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Ma si longue lettre à mes jeunes frères et sœurs Sénégalais pour demander p ...
L'OEIL DU CITOYEN
La bonne vague !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 12 décembre 2018
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Coup de force un jour, coup de force toujours
12/12/2018 - 21:15
Appel au Parrainage des Citoyens Sénégalais
12/12/2018 - 18:13
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 08 décembre 2018 avec Pape Alé Niang
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 21 novembre 2018 avec Pape Alé Niang : la mendicité des enfants
AUTOUR DU MICRO
La Grande Interview de Cellou Dalein Diallo sur la situation politique en Guiné ...
AUTRES VIDEOS
LII du 09 décembre 2018 avec Pape Alé Niang - thème : les dérives sur les r ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017