Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
CONTRIBUTIONS
 
 
Sénégal 2019 : Un si grand besoin de Idrissa Seck
Publié le : Dimanche 23 Septembre 2018 - 18:42 - Source : dakarmatin - Commentaires : 11 - Consulté : 2643 Imprimer

Alors que les échéances de 2019 approchent, faisant croître chez les citoyens le désir de mettre fin à ce septennat perdu, le Sénégal a besoin de prendre avec force mais avec intelligence le virage du changement d’un changement systémique, pour le bien de sa si jeune population.

Le besoin de Idrissa Seck n’est en rien assimilable à celui d’un messie. Il est plutôt le produit d’un contexte social qui requiert aussi bien le courage de se libérer du système, ce qu’il a maintes fois prouvé sous Wade et sous Macky, mais aussi une large expérience. Cette expérience ne se limite pas juste à celle de l’État et de la diplomatie, mais surtout une expérience de vie, si importante pour diriger ce pays.

 

Inspirer le peuple pour en libérer l’énergie créatrice et transformationnelle

Le plus grand échec du président Macky aura été son incapacité de produire une adhésion populaire autour d’une vision qui rassemble tous les Sénégalais et mobilise leur énergie pour transformer ce pays. La faillite morale de son régime, produite par des multitudes de promesses jamais tenues, par un traitement inéquitable des opposants, par une incapacité de produire la gouvernance sobre et vertueuse tant attendue, l’empêche de générer un leadership inspirationnel, tellement important dans les processus de changement en Afrique. Le président Macky Sall n’a pas pu inspirer les Sénégalais en étant lui même porteur du changement qu’il veut créer.

Malgré les critiques que l’on peut lui faire, Idrissa Seck est doté de cette capacité formidable d’inspirer, de mobiliser les énergies. Il ne s’agit point de le présenter comme un messie, puisque le contexte actuel n’en requiert point, mais plutot de mettre en avant sa faculté à regrouper les énergies et les consciences autour d’un projet commun, et de coordonner avec efficacité le déploiement efficient des moyens nécessaires à sa réalisation. Les multiples témoignages recueillis auprès de personnes ayant collaboré avec lui dans le cadre des politiques publiques, ainsi que son passage à la Primature le prouvent à suffisance.

 

Défendre avec force et intelligence l’intérêt vital du Sénégal

L’autre échec de Macky Sall c’est son incapacité à défendre les intérets du Sénégal dans un contexte international ou notre pays, pour de multiples raisons, devient l’épicentre de plusieurs offensives étrangères. Cette opportunité qui devrait permettre au pays de mieux se vendre, d’imposer ses conditions et de choisir ses partenaires a été manquée, à la fois par manque de vision et aussi pourrait-on dire par un déficit de leadership. De ce point de vue, on peut affirmer, avec force, qu’Idrissa Seck a raflé la plus grande part de l’héritage politique wadien de refus et de guem sa boopp. Son attitude d’un politique qui défend avec force, mais aussi avec intelligence, les intérêts vitaux de sa nation en font le plus grand héritier du Pape du Sopi.

 

Fédérer les forces du changement au delà de toute logique de système et d’appareil

Dans le contexte d’effritement de l’opposition, Idrissa Seck offre les garanties d’être le leader pouvant regrouper les différentes dynamiques qui œuvrent pour le changement. Son opposition au système qui lui vaut d’en être éjecté presque toujours dès le début, et d’entamer courageusement une marche dans l’opposition auprès du peuple, combinée a son expérience de l’Etat et sa maturation personnelle font de lui le candidat pouvant fédérer la multitude d’acteurs du changement, aussi bien les nouveaux que ceux qui le sont moins. Il offre aussi bien la garantie de l’expérience, tellement importante dans la gestion d’un pays comme le Sénégal, qui ne demande pas que des aptitudes techniques, que celle de la capacité à s’opposer au système comme le montrent son attitude face aux régimes de Wade et de Macky.

 

 

L’exemple de Talla Sylla à la mairie de Thiès, le ralliement derrière Khalifa Sall lors des législatives prouvent à suffisance ses capacités de s’élever au delà des appartenances partisanes et d’appareil et de la dictature de l’égo, pour une gouvernance partagée, très différente d’une gouvernance de partage.

Sa compréhension des enjeux géopolitiques et technologiques actuels en font un dirigeant en lien avec son temps, capable de saisir les opportunités qu’offre le système international pour permettre au bateau sénégalais de voguer dans les eaux troubles d’une mondialisation qui requiert du dirigeant la faculté de garder toujours le cap des intérêts vitaux de sa nation.

 

Saliou Dione

Consultant international

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (11)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Neutre - 23/09/2018 - 19h 00  
La solution c'est Idy
Lemzo - 23/09/2018 - 19h 16  
La guerre entre Idrissa Seck et Sonko a déjà commencé ! Et je vous l'avais dit ici, Idy se sent plus légitime comme présidentiable et il va bientôt lâcher ses seconds couteaux contre Sonko. Mais ne vous y trompez pas, l'enjeu n'est pas du tout les élections de 2019, mais bien celles de 2024. Les journalistes haineux comme Pape Alé Niang ou les intellectuels attardés comme Mody Niang devront prendre leur mal en patience : Macky passera haut la main en 2019 et avec un large score svp. Et les politiciens expérimentés comme Wade et Idy le savent aussi. Malgré le boucan médiatique qu'ils font actuellement, ils préparent en réalité en catimini les élections de 2024. D'ailleurs en pleine campagne du parrainage, Idy quitte le pays pendant des mois pour préparer ses plans ailleurs. Vous verrez qu'en décembre, Wade va subitement changer de discours et accepter la disqualification de Karim aux élections. Madické Niang sera le véritable candidat « sans illusions » du PDS. Mais Wade aura auparavant bien négocié avec le régime actuel un retour en grâce de Karim dès après le 4 avril 2019. Des intermédiaires africains, arabes et français travaillent activement sur ces deals et les gens informés à Dakar le savent. Idy est au courant, mais a aussi sa propre stratégie. Conséquence : Sonko et Khalifa Sall risquent d'être les grands perdants des prochaines élections et je vous dirai pourquoi...
Fouduroi - 23/09/2018 - 21h 24  
Lemzo bayyil doul, yaw khana amo métier tu est sur dm 24h\24 kou wakh nga tontouko aaaah,vraiment t'es enmerdant gnaata lala ce salopard de macky sale di faye.
Cheikhbi - 23/09/2018 - 22h 15  
Je suis désolé de vous démentir mon cher Lemzo mais Idrissa Séck est depuis le début des parrainages et jusqu'à maintenant même au Sénégal.Son objectif c'est de remporter les élections présidentielles de 2019 et non 2024.
Great - 24/09/2018 - 09h 33  
Avis de recrutement 2018-2019La société Great Wall Motors lance au titre de l’académie 2018-2019 un recrutement en recherchant des gents qui ont au moins un diplôme scolaire et autre diplôme pour travailler dans cette société. Apres vos inscription Certain papiers sont à fournir gratuitement au postulant de cette année comme : le billet d'avion aller-retour, carte de séjour,hébergement et l'aide pour sont visa (Pays de provenance-ANGLETTERRE LISBURN).Contacter le chef représentant pour votre inscription : E-mail: africagreatwallmotors@yandex.com
Bounkhatab - 24/09/2018 - 09h 58  
APRES WADE ET MACKY, DE GRACE , ARRETONS LES DEGATS AVEC CES LIBERAUX MADE IN SENEGAL,NI IDY, NI KARIM SI VOUS VOULEZ STOPPER LA DESCENTE AUX ENFERS DU SENEGAL,PAS DE SONKO AUSSI ,LES TONNEAUX VIDES FONT BEAUCOUP DE BRUIT,ATTENDONS LA SORTIE DE LA LISTE DEFINITIVE DES CANDIDATS ET CHOISISSONS PARMI CES FILS DU SENEGAL CELUI QUI EST PLUS CREDIBLE QUE TOUS CES POLITICIENS DE METIER CITES PLUS HAUT,
Mario - 24/09/2018 - 10h 22  
il n'ya même pas photo, la solution c'est IDY
Oracle... - 24/09/2018 - 11h 09  
Le peuple sénégalais ne s'y trompera pas cette fois ci : nous n'avons plus besoin d'alterner l’alternance (Macky 2012) de l'alternace(2000) mais apporter une alternative devant déboucher sur un changement radical de système de gouvernance basé sur l'éthique et les valeurs que nous ont léguées nos illustres ancêtres. Pour y parvenir le peuple va choisir un homme nouveau dont les "mains sont propres" et n'appartenant pas à la classe politique prédadrice des socio-libéraux ou libéraux tout court. Nous voulons rompre d'avec le néo-colonialisme qui phagocyté la souveraineté nationale, d'avec une justice dépendante de l’exécutif , d'avec les innombrables "caisses noires" et de son corollaire l'achat des consciences et le clientèlisme en politique...Cette mission sacerdotale ne saurait être incarnée par des hommes du passé qui ont appartenu à une époque au PS, au PDS ou à des partis ou mouvements qui leur sont affiliés.
Falla - 24/09/2018 - 11h 51  
Idy président le Sénégal fera un grand saut vers le développement.On a perdu 7ans avec Macky.....le costume est trop large pour lui.
Dakarois - 24/09/2018 - 16h 10  
Face aux dérives causées par le régime en place, nous avons besoin d'un homme de cran pour redresser le Sénégal déjà accroupi. Au delà des considérations politiques et partisanes, M Seck dispose d'atouts certains pour apporter les réformes politiques nécessaires pour que, enfin les 14 millions de sénégalais se sentent mieux chez eux. Le Sénégal et les sénégalais d'abord.
Modou - 29/10/2018 - 14h 56  
Avec ce n'est pas du liberalisme mais du socialisme made in slovaquie
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DAKAR
SIDY, TU DIRAS À …
Wade prêt à trouver de l'argent pour Walf Tv
L'université entre en ébullition...
Les travailleurs de la Css marchent pour la préservation des emplois
"LE SÉNÉGAL AU CŒUR" OU L'HOMME AUX DEUX VISAGES
Lamine Ba de Rewmi raille Macky Sall" Les grands hommes d'Etat n'écrivent pas des livres pour parler de leur épouse.."
Malgré son ralliement à Macky Sall, Baldé soutient avoir eu 70 000 parrains
Abdoulaye Baldé : "Pourquoi j'ai rejoint Macky"
Monsieur le président, celui qui paie les violons choisit la musique
Niasse et «ses» députés désertent l’Assemblée pour Macky, le ministre Pape Abdoulaye Seck humilié
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Coup de force un jour, coup de force toujours
Appel au Parrainage des Citoyens Sénégalais
Monsieur Karim Wade a bel et bien droit à une carte d'identité biométrique CEDEAO !
Un autre avenir pour un nouveau souffle
IDRISSA SECK : Du silence des profondeurs au vacarme des cimes.
Et maintenant qui défendra le peuple?
L’empereur et son arène
SIDY, TU DIRAS À …
Par Abdoulaye Wade à Ahmed Khalifa Niasse
SÉNÉGAL : GOUVERNANCE LUDIQUE ET ÉLECTORALISME FUTILE
 
 
LES PLUS POPULAIRES
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 80600 fois
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 80577 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 57239 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 48646 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 48010 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 12 décembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 12 décembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 12 décembre 2018
AUTRES AUDIOS ...
Ça Me Dit Mag du 08 décembre 2018 avec Pape Alé Niang
 
SCANDALES D'ETAT
   
Petrosen : la gestion toxique de Mamadou Faye
07/11/2018 - 15:06
Mansour Faye choisit la société SUEZ à la place de SDE
18/10/2018 - 16:24
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Ainsi parlait Gadio sur la transhumance
24/10/2018 - 08:15
«Je ne transhumerai jamais»
03/10/2018 - 20:40
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Ma si longue lettre à mes jeunes frères et sœurs Sénégalais pour demander p ...
L'OEIL DU CITOYEN
La bonne vague !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 12 décembre 2018
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Coup de force un jour, coup de force toujours
12/12/2018 - 21:15
Appel au Parrainage des Citoyens Sénégalais
12/12/2018 - 18:13
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 08 décembre 2018 avec Pape Alé Niang
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 21 novembre 2018 avec Pape Alé Niang : la mendicité des enfants
AUTOUR DU MICRO
La Grande Interview de Cellou Dalein Diallo sur la situation politique en Guiné ...
AUTRES VIDEOS
LII du 09 décembre 2018 avec Pape Alé Niang - thème : les dérives sur les r ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017