Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Comment Wade a brisé les ambitions de Madické Niang
Publié le : Vendredi 14 Septembre 2018 - 14:31 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 1 - Consulté : 1027 Imprimer

Pour l’enseignant-chercheur en Sciences politiques à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad), Jean Charles Biagui, c’est méconnaître les qualités politiques de Me Abdoulaye Wade de penser que le Pape du Sopi a réagi spontanément. "Les sorties de Wade ne sont pas gratuites. Car leurs discussions devaient rester dans le cadre privé. Si Wade a répondu publiquement, il y a bien une raison", estime l’enseignent-chercheur en Sciences politiques.

En réagissant de manière aussi péremptoire à la lettre des partisans d’un plan B, Jean Charles Biagui souligne que Me Wade voulait peut-être mesurer les ambitions des uns et des autres. "Et si c’est cela, l’objectif est plus ou moins atteint. Car il est difficile de croire qu’un homme politique de la trempe de Me Wade puisse faire une volte-face de manière aussi facile. Un acteur politique de sa dimension ne fait pas des lettres sous le coup de l’émotion. Wade ne peut pas rédiger deux lettres différentes en si peu de temps, sans pour autant calculer les rebondissements, l’impact que ces correspondances auront. Il a bien réussi son coup", juge Jean Charles Biagui.

Pour le journaliste-analyste politique, Ibrahima Bakhoum, même si la discussion devait rester privée, la sortie fracassante de Me Wade est une suite logique du déroulement des événements. Ibrahima Bakhoum : "Madické a écrit à Wade et il n’a pas encore de réponse. Entre-temps, à travers la presse, certains positionnent Me Madické Niang comme le plan B du Pds. Par la suite, Wade reçoit une autre correspondance de ses partisans, relative à un plan B comme alternative à la candidature de Karim. Donc, son premier réflexe, c’est de se dire que celui qui lui a écrit la première lettre est derrière cette correspondance. C’est une question de timing qui a créé le doute chez Wade. Donc, sa première réaction est compréhensible, même si les mots utilisés sont gros. Néanmoins, il a réussi son coup".

Dans ce même registre, Ibrahima Bakhoum fait savoir que le revirement de Wade est un acte de grandeur. Car c’est la première fois, rappelle-t-il, qu’on entend Abdoulaye Wade, dans ces genres de situations, reconnaître qu’il s’est trompé. Cependant, de l’analyse de Jean Charles Biagui, même si c’est difficile de savoir la raison ou les raisons de la réaction de Wade, on ose penser que c’était un test pour sonder les ambitions légitimes de Me Madické Niang. "N’est-ce pas non plus une stratégie de Wade pour savoir où se situent les ambitions des uns et des autres ? Au fond, c’est une réponse à cette volonté d’une partie du Pds qui propose une alternative à la candidature de Karim Wade", dit-il.

Selon l’enseignant-chercheur en Sciences politiques, au-delà de Madické Niang, c’est une réponse appropriée à tous ceux qui, dans le Pds, demandent à ce qu’un plan B soit mis sur la table. "C’est là où la sortie de Me Wade est importante. Car depuis le début, la démarche du Pds est de dire : Karim ou rien. Et Wade a eu tous ces gens-là", montre-t-il.

D'après l’enseignant-chercheur en Sciences politiques à l’Ucad, que Wade s’arc-boute à la candidature de Karim n’est pas seulement une question de paternité. "Wade sait qu’accepter un plan B est synonyme de la mort politique de Karim. Et d’un point de vue stratégique, il a raison de dire que le Pds s’inscrit toujours dans la dynamique qu’il n’y a pas un plan B. Car, en cautionnant un plan B, Wade sait qu’il fera non seulement, l’affaire du pouvoir, en éliminant de facto, un candidat potentiel, et tombera dans le jeu du régime qui ne veut pas de cette candidature. Mais, Wade sait aussi qu’une élection présidentielle sans les candidatures de Karim et Khalifa Sall, ne serait pas crédible aux yeux de l’opinion nationale et internationale. Donc, en fin politique, Wade sait qu’en acceptant un plan B, il perd le combat d’avance", explique Jean Charles Biagui.

Son collègue observateur de la scène politique sénégalaise rajoute une couche. D’après Ibrahima Bakhoum, le Secrétaire général national du Pds est dans sa logique. «Wade a dit et redit qu’il n’y a pas de plan B, ni de plan C. Le Pds n’a pas un plan autre que Karim pour la candidature à l’élection présidentielle. Et Wade va sortir gagnant de ce combat, parce que l’erreur du pouvoir, c’est de vouloir mettre Karim et Khalifa Sall out. Le combat politique est une question de rapport de forces. Lequel n’est pas seulement dans la rue. A chaque fois qu’un opposant est brutalisé et privé de ses droits, ce sont des points négatifs pour Macky Sall. C’est la somme de ces points négatifs qui fait que psychologiquement, l’opposition peut parvenir à abattre le pouvoir», explique-t-il dans l'Obs.

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (1)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Great - 14/09/2018 - 16h 07  
Avis de recrutement 2018-2019La société Great Wall Motors lance au titre de l’académie 2018-2019 un recrutement en recherchant des gents qui ont au moins un diplôme scolaire et autre diplôme pour travailler dans cette société. Apres vos inscription Certain papiers sont à fournir gratuitement au postulant de cette année comme : le billet d'avion aller-retour, carte de séjour,hébergement et l'aide pour sont visa (Pays de provenance-ANGLETTERRE LISBURN).Contacter le chef représentant pour votre inscription : E-mail: africagreatwallmotors@yandex.com
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Retour au Sénégal: Des chefs d'État d'Afrique demandent à Karim de renoncer
«Khalifa n’a besoin ni de la grâce, ni de l’amnistie de Macky»
Ousmane Tanor Dieng qualifie le débat sur le fichier électoral de "bavardage"
Macky prêt à amnistier Karim Wade et Khalifa Sall
Le Ministre des forces armées fait feu sur Sonko et Thierno Alassane Sall
Mahammed Boun Abdallah Dionne : «le bilan à lui seul suffit à réélire Macky Sall »
Moustapha Guirassy : « le président ne peut pas signer un contrat à quelques 3 mois de la fin de son mandat »
Bataille de Dakar : le choc des ambitions
Le forum sur le pétrole et le gaz transformé en… meeting politique !
Rivalités politiques au sein de l’APR : a quel jeu joue Macky ?
 
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 79716 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 78483 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 56497 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 47987 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 47376 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 12 novembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 12 novembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 07 novembre
AUTRES AUDIOS ...
Décryptage du 07 novembre 2018 - présidentielle 2019 : les suspicions ...
 
SCANDALES D'ETAT
   
Petrosen : la gestion toxique de Mamadou Faye
07/11/2018 - 15:06
Mansour Faye choisit la société SUEZ à la place de SDE
18/10/2018 - 16:24
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Ainsi parlait Gadio sur la transhumance
24/10/2018 - 08:15
«Je ne transhumerai jamais»
03/10/2018 - 20:40
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
La rétention illégale du fichier électoral invalide le parrainage
L'OEIL DU CITOYEN
La bonne vague !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 07 novembre
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Cartes d’électeurs : La responsabilité pénale du Directeur de la DAF et de ...
12/11/2018 - 11:00
Si Macky a pu, pourquoi pas Kouthia
12/11/2018 - 06:36
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 03 novembre 2018 avec Pape Alé Niang
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 07 novembre 2018 - présidentielle 2019 : les suspicions de l'opp ...
AUTOUR DU MICRO
Autour du micro reçoit Ibrahima Thiam « Un autre Avenir »candidat à la prés ...
AUTRES VIDEOS
Comment le journaliste Jamal Khashoggi a été tué au consulat Saoudien
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017