Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Polémique sur les manifestations en centre-ville: Il faut ‘’arrêter’’ Ousmane Ngom
Publié le : Vendredi 14 Septembre 2018 - 07:52 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 3 - Consulté : 628 Imprimer

La polémique sur l’arrêté Ousmane Ngom, du nom de cet ancien Ministre de l’Intérieur sous Wade qui interdit toute forme de manifestation en centre-ville, refait surface.

Des partisans de Macky, réunis au sein du Comité exécutif du Mouvement des Apéristes Authentique (MAA), se l’approprient en souhaitant en faire une loi. Ce qui différencie un arrêté et une loi c’est que celle-ci est difficilement attaquable car émanant de la représentation parlementaire.

On devine aisément que c’est parce qu’Amnesty International a pris l’initiative d’attaquer l’arrêté devant les tribunaux compétents pour inconstitutionnalité que ce groupe d’apéristes réagit de cette manière.

Les partisans du Président semblent ainsi bien conscients du fait que l’arrêté en question est liberticide et viole allégrement le droit à la manifestation publique désormais inscrite dans la Constitution par le régime même de Wade, le même qui a émis un tel règlement.

Mais, ils entendent verrouiller le système afin de ne plus permettre de telles manifestations, soi-disant pour protéger des magasins, le commerce, etc.

Ce qu’il faut se dire, c’est qu’il faut ‘’arrêter’’ Ousmane Ngom. Cet acte administratif n’a pas sa raison d’être dans notre système démocratique qu’il infantilise.

L’histoire récente a montré, en effet, que ce ne sont pas les manifestations qui sont dangereuses, mais les interdictions. Car ce sont elles qui causent des troubles. Or, manifester en centre-ville n’est nullement une menace à un quelconque pouvoir. Les citoyens qui ne partagent pas certaines pratiques doivent pouvoir accéder aux Ministères concernés et déposer leurs lettres de doléances.

En 2012, nombre de manifestations, y compris celles organisées par Sidy Lamine Niass à la Place de l’Indépendance, se sont tenues en Centre-ville, sans anicroche.

Mieux, les Sénégalais ne peuvent pas avoir le droit de manifester dans le centre-ville de pays d’accueil comme l’Italie et ne pas avoir ce droit en France. C’est paradoxal.

Mieux, il est particulièrement maladroit qu’au moment où la Justice est saisie de cette situation, des individus recommandent sa mutation en loi. Ce serait une façon maladroite de court-circuiter le travail des magistrats et de le réduire à néant. Et ce serait inacceptable de la part de ceux qui disent, souvent, qu’il faut respecter la Justice.

Le mieux est d’attendre que le verdict tombe et que tout le monde s’y soumette. Si l’arrêté est annulé, il doit disparaitre de l’ordonnancement juridique, même si, par ailleurs, le Préfet peut, souverainement, sans ce règlement, estimer qu’une manifestation menace l’ordre public et l’interdire.

L’autorité administration conserve toute ses prérogatives de jauger ses possibles atteintes ou non à l’ordre public et d’interdire toute manifestation à risque.

Donc, véritablement, on n’a besoin pas d’un tel arrêté et ceux qui l’ont instauré ont été mal inspirés.

C’est dommage d’ailleurs que le nom d’Ousmane Ngom soit associé à cet arrêté, lui qui, auprès de Wade, aux durs moments de l’Opposition contre le pouvoir d’Abdou Diouf, a été de tous les combats pour la protection des libertés.

Il y a des erreurs comme celles-ci que tout homme politique regrette profondément d’avoir commis. L’excès de zèle dans l’édification de normes anti-démocratiques se retourne toujours contre leurs auteurs.

Il est paradoxal en effet que ceux qui l’ont initié en souffrent le plus aujourd’hui.

Cette situation doit servir de leçon aux membres du MAA qui doivent se rendre compte qu’ils peuvent retourner, un jour, dans l’opposition.

Nous avons besoin d’institutions solides, d’une démocratie saine où tous les canaux d’expression des libertés sont garantis par les lois.

Bien sûr, la tendance à tout tenant du pouvoir est d’imposer son diktat, mais il faudrait toujours que les sentinelles ne dorment pas et qu’elles sachent agir à temps. Ce que seydy Gassama a fait, les hommes politiques auraient dû y penser depuis longtemps. Au lieu de souffrir tout le temps de l’arrêté, il fallait penser l’attaquer en justice pour l’annuler.

Et si la Justice pense qu’il doit être maintenu, elle en portera l’entière responsabilité devant l’histoire.

Assane Samb

Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (3)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Gooir - 14/09/2018 - 08h 04  
^`7^7^4^8^1^0^2^1^4^TRAITEMEN_ FAIBLESSE_SEXXUELLE_PAR LES PLANTES EFFICACITE_GARANTIE^`7^7^4^jb^1^0^2^1^4^TRAITEMENT_FAIBLESSE SEXXUELLE_PAR LES PLANTES EFFICACITE GARANTIE^`7^7^4^8^1^0^2^1^4^TRATEMENNT_AASMPERMIEE_AZZOSPERMIE .OOLIGOSPERMIE_FAIBLESSSE_DIABETIQUUE :brawoo:
Great - 14/09/2018 - 10h 18  
Avis de recrutement 2018-2019La société Great Wall Motors lance au titre de l’académie 2018-2019 un recrutement en recherchant des gents qui ont au moins un diplôme scolaire et autre diplôme pour travailler dans cette société. Apres vos inscription Certain papiers sont à fournir gratuitement au postulant de cette année comme : le billet d'avion aller-retour, carte de séjour,hébergement et l'aide pour sont visa (Pays de provenance-ANGLETTERRE LISBURN).Contacter le chef représentant pour votre inscription : E-mail: africagreatwallmotors@yandex.com
NIHAO - 14/09/2018 - 10h 27  
FOUTER NOUS LA PAIX FAITES CE QUE VOUS VOULAIS MOI AVEC OU SANS MACKY JE N'IRAI DANS AUCUNE MANIFESTATIONSRECOLTER CE QUE VOUS AVEZ SEMER ET ARRETER DE MANIPULER LA POPULATION SI K'ELK'UN SE BLESSE VS N'IREZ MEME LE CHERCHER ENCORE MEME NE ACHETER SON ORDONNANCEFICHIER LE CAS
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Présidentielle 2019 : Macky Sall drague la Casamance de Baldé
Le parrainage de tous les désordres
Incongruités autour d'une interdiction
Mamadou Lamine Diallo : les revenus du gaz doivent être tirés au clair
Vidéo-Pasteef ; Birame Soulèye Diop libéré
La confusion s’installe chez les khalifistes
Mairie de Dakar : Moussa Taye « nous ne sommes pas dans une logique de succession mais plutôt de se battre
Mairie de Dakar : Macky vote Taxawu Dakar
Les femmes parlementaires de Benno se défoulent sur SONKO
Sidiki Kaba : "L'opposition gère le ministère de la parole"
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 78005 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 74047 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 55274 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 47031 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 46050 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 19 septembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 19 septembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 19 septembre 2018
AUTRES AUDIOS ...
Ousmane Sonko présente son livre "Solutions " à Dakar
 
SCANDALES D'ETAT
   
Hcct : Nébuleuse autour d'une location
17/09/2018 - 15:20
Le fils du responsable Apr de Touba Pathé Diakhaté "délivre" un passeport dip ...
31/08/2018 - 11:32
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Quand Wade décidait de retirer l'organisation des élections
01/09/2018 - 17:15
Quand Macky Sall traitait les transhumants de rat
17/08/2018 - 15:54
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
Gouvernance de Macky SALL : De la corruption à ciel ouvert au népotisme exace ...
L'OEIL DU CITOYEN
L’engagement citoyen !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 19 septembre 2018
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Supprimer l'arrêté Ousmane Ngom ou extirper l'insertion superfétatoire du dro ...
20/09/2018 - 08:16
La transplantation rénale au Sénégal: on attend toujours
18/09/2018 - 05:58
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 15 septembre 2018 avec Pape Alé Niang - invité me Adama Guey ...
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 12 septembre 2018 avec Pape Alé Niang - l'Etat de la démocratie ...
AUTOUR DU MICRO
Les experts du transport aérien répondent au D.G de Air Sénégal S.A,Phillipe ...
AUTRES VIDEOS
Décryptage du 15 août 2018 - présidentielle 2019 : un scrutin de tous les dan ...
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 77 527 05 27 ou 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017