Suivez nous sur facebook Suivez nous sur twitter
POLITIQUE
 
 
Une porte de sortie honorable pour Macky ?
Publié le : Jeudi 12 Juillet 2018 - 19:14 - Source : Dakarmatin - Commentaires : 8 - Consulté : 1394 Imprimer
Hier, le troisième jour du procès en appel du maire de Dakar, Khalifa Sall, a connu un grand coup de théâtre ! Pour cause, le procureur général près la Cour d’appel, Lansana Diabé, a surpris le monde de la justice et des justiciables.

A l’immense surprise des Sénégalais, il a non seulement reconnu le caractère exécutoire de la décision de la Cour de justice de la Cedeao condamnant la violation des droits de Khalifa Sall — contrairement à ce que soutenaient jusque-là les avocats de l’etat ! —, mais aussi il a demandé aux juges de libérer le mis en cause dont la détention a été jugée arbitraire par la juridiction communautaire. Aux yeux de l’opinion nationale et internationale, le réquisitoire du procureurLansane Diaby est trop beau, trop pertinent et trop courageux pour être vrai ! Venant d’un homme qui a toujours porté avec zèle la voix de son maître qu’est l’exécutif, ce retournement de position du parquet est si subit que les Sénégalais ont encore du mal à y croire.

Ils se pincent pour se convaincre qu’ils n’ont pas rêvé. Un réquisitoire d’autant plus surprenant que la Chancellerie, personnifiée par le ministre de la Justice Pr Ismaïla Madior Fall, grand maître-tailleur ès réformes constitutionnelles au service de Sa majesté Macky Sall, avait déclaré que cette décision de la Cedeao ne remettait pas en cause la condamnation et la détention de Khalifa Sall par les juridictions nationales ! et voilà que, tout d’un coup, courageusement et tout seul comme un grand, le parquet général aux ordres du ministre de la Justice prend le contrepied de la position de celui-ci. Incroyable…

Jusque-là au charbon pour traduire dans les faits judiciaires l’engagement et la détermination du président Macky Sall d’écarter un adversaire politique en l’envoyant en prison, histoire d’éviter toute mauvaise surprise au soir du 24 février 2019, le procureur général Lansana Diabé vient donc brusquement de demander, implicitement, la libération du même Khalifa Sall que la justice avait ordre de garder au chaud jusqu’après février prochain ! Son réquisitoire d’hier est d’autant plus surprenant qu’il intervient deux jours après le rejet par le président Demba Kandji de toutes les exceptions des avocats de la défense tendant à lui faire accepter de se plier à la décision de la Cedeao.

Face au refus du président Demba Kandji de prendre en compte l’arrêt de la Cedeao, l’heure est venue pourle parquet de voler au secours du président Macky Sall sous pression communautaire. En lui trouvant une porte de sortie honorable qui lui éviterait de perdre la face. Et surtout éviter que la mauvaise jurisprudence « Khalifa Sall » soit un prétexte aux voisins-détracteurs à se joindre aux opposants sénégalais pour fragiliser le pouvoir de Macky Sall.

Sachant que la partie était très mal engagée pourlui et qu’il aurait mauvaise grâce, lui, le président qui avait excipé d’un mandat de la Cedeao pour aller faire la guerre en Gambie de refuser d’appliquer une décision d’une cour de justice de la même Cedeao le condamnant, eh bien, le président Macky Sall a actionné le parquet, via le ministre de la Justice, pour qu’il demande à la Cour d’appel deDakar de respecter l’arrêt communautaire condamnant le Sénégal pour violation des droits à la défense du maire de Dakar Khalifa Sall. Autrement dit, pour libérer immédiatementce dernier.

Les violations de ces droits du prisonnier Khalifa Sall — notamment celui de bénéficier de l’assistance à un avocat dès sa garde à vue,mais aussisa détention arbitraire en tant que député sans compter la violation de sa présomption d’innocence—sont tellement nombreuses que cela entraîne la nullité absolue de toute la procédure ayant conduit à sa condamnation.

Au vu de tout cela, le président de la République a compris qu’il était inutile et contre-productif pour lui de prolonger un combat perdu d’avance. Il a donc actionné Lansana Diabé pour sauver ce qui pouvait encore l’être…
Whatsapp Mysapce Tumblr StumbleUpon Reddit Flipboard  
 
 
COMMENTAIRES (8)
Ajouter un commentaire
Les commentaires à caractère publicitaire ne sont pas autorisés !
Modou - 12/07/2018 - 19h 47  
Des thioun
Viva - 12/07/2018 - 20h 09  
Votre article est pertinent. C'est la voix du maître que le Procureur Général a prononcée.
Dabara - 12/07/2018 - 20h 25  
Il recule pour mieux sauter.
EX APR - 12/07/2018 - 22h 43  
Voilà pourquoi je quitte bby,en attendant les charognards comme Fada viendront nous remplacer pour amener Macky au bucher,j'appelle les vrais Républicains de quitter le navire de BBY afin qu'on puisse rester de vrais patriotes et sortir le Sénégal du gouffre.
Citoyen - 12/07/2018 - 22h 50  
Un article de très mauvaise foi !!!! Totalement décevant
Cheikh - 12/07/2018 - 23h 02  
Maky n a même pas d éthique.
Fallou - 12/07/2018 - 23h 44  
La France qui décore A.B.C.est elle en train de lâcher Macky?A.B.C. est il le nouveau pion de la Fance,la pièce de rechange de Macky?Macky analyse-t-il tous ces signes?
DEUG REK - 13/07/2018 - 00h 44  
LA MEILLEURE MANIÈRE POUR LA FRANCE DE SAUVER LA STABILITÉ DU SENEGAL ET DE GARDER CE PAYS DANS LE GIRON OU CHAMP FRANÇAIS EST DE FAIRE PARTIR MACKY ......LE DÉPART DE MACKY INAPTE A GOUVERNER UN PAYS COMME LE SENEGAL DEVAIT ETRE UNE PRIORITÉ DE LA FRANCE. AU REGARD DE L HISTOIRE OBJECTIVE QUI LIE LES DEUX PAYS .. LA FRANCE DE .FAIDHERBE ET DE TOUS SES GOUVERNEURS ET DIRECTEURS DE COMPAGNIE AVAIT RAISON DE COMBATTRE LES MAURES PILLEURS ESCLAVAGISTES ET LEURS ALLIES TOUCOULEURS. L'ETHNOCENTRISME PEULH DONT LES FRANÇAIS DÉCRIVAIENT et craignaient EST BIEN LA . UNE RE- ELECTION DE MACKY FERAIT PERDRE A LA FRANCE TOUT SON POIDS POLITIQUE AU SENEGAL ET EN AFRIQUE POUR QUI CONNAIT LES SÉNÉGALAIS CELA EST ÉVIDENT . LA MAL-GOUVERNANCE EST TRÈS PROFONDE. LES SCANDALES TROP NOMBREUX. LA GRANDE RÉVOLTE EST PROCHE LA FRANCE GAGNERAIT A ETRE PLUS COURAGEUSE FACE A SON HISTOIRE EN AFRIQUE ET AU SENEGAL . LA MULTIPLICITE DES VIDEOS ET DES DÉCLARATIONS INCENDIAIRES SONT DES INDICES . MACKY SAUVERAIT LE PAYS ET PEUT ETRE SA FAMILLE EN QUITTANT LE POUVOIR. LES SCANDALES ONT MENÉ LE PAYS INÉLUCTABLEMENT A L ABÎME ET A LA RÉVOLTE. VOILA LA STRICTE VÉRITÉ. UN INCULTE NE POURRA JAMAIS GOUVERNER CONVENABLEMENT UNE NATION.ABC POURRAIT SAUVER LA FRANCE .........OUI POUR UN LAPS DE TEMPS ......UN SEUL ET UNIQUE CANDIDAT RESTE LE MEILLEUR DE TOUTE L HISTOIRE IL SAGIT DE OUSMANE SONKO. IL A LES COMPETENCES ...LES QUALITES... ET BIEN ENTENDU LA NAISSANCE ET LA DIGNITÉ QU IL FAUT..."DEUG REK MOYE DEUG. LOU DONOUL DEUG AYE FENES LEU" OUSMANE MO FI GUEUNE mo fi meune". IL A FAIT SES PREUVES . IL APPARTIENT AU PEUPLE DE SE DÉCIDER DANS LE BON SENS EN LUI CONFIANT LA DIRECTION DU PAYS OU DE PRENDRE L'OPTION MACKY POUR CREVER DANS UN PAYS DE MERDE...LES PEUPLES ONT LES DIRIGEANTS QU ILS MERITENT. LES SENEGALAIS SONT HYPOCRITES AMORPHES ET SOUMIS DANS LEUR ÉCRASANTE MAJORITÉ.DE TOUTES MANIERES" "LOU WAYE DEFFE BOPPAME" DEUG REK .
Saisissez votre commentaire
Votre nom
 
Votre commentaire
 
   
 
DANS CETTE RUBRIQUE
Vidéo-Macky Sall accueilli dans l’indifférence totale à Tambacounda.
Le Parti socialiste réaffirme sa décision d’investir Macky Sall comme son candidat à la présidentielle de 2019
Karim prépare discrètement son retour....
Abdoul Mbaye " Macky doit renoncer à un second mandat"
Pierre Atépa Goudiaby: Macky est incompétent...."
Zahra Iyane Thiam, responsable Apr : «Karim a choisi de partir…»
Problématique du recouvrement des avoirs de Karim Wade : l’Etat peine a se faire payer
Quand le pouvoir utilise la contrainte par corps comme arme !
Révision du procès de Karim Wade : Macky Sall a déjà répondu à L’ONU
« Macky Sall, un homme de parole et d’ouverture», selon le PS
 
 
LES PLUS POPULAIRES
Voici la chronique du 31 Août 2016 de Pape Alé Niang
Consulté : 79912 fois
« Lequartd’heure » reçoit le journaliste Baba Aidara qui fait de graves révélations sur la mafia du pétrole au Sénégal
Consulté : 78933 fois
Voici la chronique du 14 septembre 2016
Consulté : 56658 fois
Voici la chronique du 08 mars 2017
Consulté : 48143 fois
Voici la chronique du 21 septembre 2016
Consulté : 47501 fois
 
   
REVUE FRANÇAIS
Ecoutez la revue de presse en français de Pape Alé Niang du 16 novembre 2018
REVUE WOLOF
Ecoutez la revue de presse en wolof de Pape Alé Niang du 16 novembre 2018
CHRONIQUE PAPE
Voici la chronique du 14 novembre 2018
AUTRES AUDIOS ...
Ça Me Dit Mag du 17 novembre 2018 avec Pape Alé Niang
 
SCANDALES D'ETAT
   
Petrosen : la gestion toxique de Mamadou Faye
07/11/2018 - 15:06
Mansour Faye choisit la société SUEZ à la place de SDE
18/10/2018 - 16:24
   
... Voir plus
 
YAKO WAKHONE!
   
Ainsi parlait Gadio sur la transhumance
24/10/2018 - 08:15
«Je ne transhumerai jamais»
03/10/2018 - 20:40
   
... Voir plus
CARTE BLANCHE
La rétention illégale du fichier électoral invalide le parrainage
L'OEIL DU CITOYEN
La bonne vague !
WAX DEUG
Mutation du griotisme au Sénégal : La presse en otage !
AUTRES ...
Voici la chronique du 14 novembre 2018
 
 
CONTRIBUTIONS
   
Tension budgétaire ou plutôt hypertension budgétaire au Sénégal
17/11/2018 - 22:02
Me Doudou Ndoye : pour une loi d’amnistie
17/11/2018 - 11:23
   
... Voir plus
 
 
 
REPORTAGES
Ça Me Dit Mag du 17 novembre 2018 avec Pape Alé Niang
EMISSIONS PAPE
Décryptage du 14 novembre 2018 avec Pape Alé Niang : que retenir de l'entretie ...
AUTOUR DU MICRO
Autour du micro reçoit Ibrahima Thiam « Un autre Avenir »candidat à la prés ...
AUTRES VIDEOS
Comment le journaliste Jamal Khashoggi a été tué au consulat Saoudien
 
 
Xibaar
Walf
Seneweb
Press Afrik
Leral.net
Rewmi.com
 
 
 
 
ACCUEIL ACTUALITES POLITIQUE SPORT INTERNATIONAL RELIGION TECHNOLOGIES VIDEOS AUDIOS PEOPLE RADIOS & TVS
 
Contactez nous au 33 825 25 17 ou par mail à dakarmatin@gmail.com
 
Proposer une contribution | Contacts | Qui somme nous? | Reserver un espace publicitaire | © Copyright Dakarmatin 2017